samedi 23 mai 2020

Macron est-il un criminel de guerre ?




Publié par Dreuz Info le 23 mai 2020 

Macron a-t-il oui ou non, affirmé que l’on était en guerre, à six reprises, dans une déclaration publique, relayée dans le monde entier ? 

Qui dit guerre, dit état de guerre.
Tout suspect d’être un traître à la patrie doit être traduit devant un tribunal militaire.

L’ennemi étant un virus, tous ceux qui ont favorisé l’action de ce virus doivent donc aussi être traduits en justice.
Cela inclut les médecins ayant des accointances avec des laboratoires pharmaceutiques, dont l’objectif était de freiner toute médication efficace afin de pouvoir imposer à terme un vaccin très lucratif (pour eux).
Un vaccin bien étrange dont les « bénéficiaires forcés » n’auraient jamais accès à la composition exacte.
Ce sont ces médecins « experts » qui ont influencé le pouvoir et imposé leurs diktats, sous la pression de l’OMS et de Bigpharma où Soros et Bill Gates, leurs « donateurs philanthropes », imposent leurs décisions mortifères.
Le docteur Salomon fait partie de ces polichinelles « experts », tout comme Olivier Véran – le féroce promoteur du toujours plus d’avortements -,  et Agnès Buzyn, en position stratégique grâce à son mari (INSERM) pour être bien informée, dès le début, de gravité de la pandémie, mais pour aussitôt se défiler de toute responsabilité.
Avec eux, les membres du Conseil de l’Ordre des Médecins qui ont lancé des menaces même pas voilées contre les médecins qui SOIGNAIENT les malades selon le serment d’Hippocrate, en premier lieu contre le docteur Raoult dont ils n’étaient pas sans savoir qu’il était l’épidémiologiste le plus reconnu mondialement.
Des médecins ont même été poursuivis pour avoir prescrit des antibiotiques efficaces aux malades du Covid-19 !
La volonté de tuer du Gouvernement et consorts n’est plus à démontrer.
Cette bande de scélérats, traîtres à leur patrie, ont le sang de milliers de morts sur les mains.

Parlons des responsables des ARS qui ont pratiqué des abus de pouvoir, en relayant un Gouvernement qui a battu tous les records des « erreurs » à ne pas commettre, et des décisions aberrantes et contradictoires, le tout, la plupart du temps, en opposition avec les droits constitutionnels fondamentaux des Français.
Ils ont ligoté le corps médical, celui qui est là pour soigner, dans le but de guérir et non d’éliminer leurs patients !
La pandémie a eu bon dos pour que les tenants d’un totalitarisme semeur de mort, puissent avancer leurs pions.
Mensonges, mensonges, mensonges d’État sur les masques, sur les tests, sur la nécessité du confinement pour tous, sur les Ehpad, sur les lits de réanimation, sur les médicaments comme l’hydroxychloroquine…
Rappelons que même l’artémisia annua, plante très efficace contre le palud, le cancer et le coronavirus, a été fortement « déconseillée » en France à partir de 2017, par l’ANSM, l’OMS, etc. Cette plante, banale, a été utilisée par presque tous les habitants de Madagascar durant la pandémie. Résultat : très peu de contagions et ZÉRO mort.
Cette plante employée dans toute l’Afrique, a très fortement, partout, limité la pandémie.
Les chiffres ne mentent pas.
Et partout dans ces pays, là où l’on avait recours massivement au Plaquenil depuis des décennies contre le palud, le taux de contagion par le coronavirus et le taux de mortalité ont été dérisoires en comparaison avec les nôtres, ceux de nos pays soi-disant développés.

Développés ? Avant tout devenus la proie de vautours avides de pouvoir et méprisant la vie des « petites gens », ceux-là même qui les ont mis en place et dont ils ont trahi la confiance jusqu’à l’exécrable.

Inutile de rappeler tous les mensonges qui prouvent que le Gouvernement français ne faisait pas des « erreurs », sauf des erreurs délibérées, mais qu’il a mis en place une manipulation de la peur, une psychose savamment orchestrée, pour instaurer une dictature, ligoter la police, la justice et l’armée, et mettre tous les médias sous censure.

Et mettre tous les français sous terreur, quitte à tuer, tuer et encore tuer …
Quand je parle de Macron, cela englobe ses ministres, ses députés béni-oui-oui, les journalistes corrompus qui ont relayé les mensonges du Gouvernement, les hauts fonctionnaires de la police qui ont fait appliquer des directives iniques,  les juges opportunistes, les médecins payés et donc liés par les laboratoires pharmaceutique…
La liste doit être longue, celle des complices passifs ou actifs, mais qui, tous, ont favorisé des intérêts privés ou sauvegardé leur emploi au prix d’un silence assourdissant, et surtout au prix de milliers de vies.
Dans une guerre, on les appelle des collabos, et ils doivent rendre des comptes.
Et puisqu’il y a eu un froid génocide des gens âgés, il s’agit d’un crime contre l’humanité, donc relevant d’un tribunal d’exception.

Moi, Isa Normand, française et patriote, fortement imprégnée de l’amour du territoire depuis des décennies, je réclame l’instauration de ce tribunal d’exception et l’inculpation des criminels de guerre, en commençant par Macron, Philippe, Véran, Buzyn, Salomon, … et tous les collabos que les enquêtes démasqueront !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Isa Normand pour Dreuz.info.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.