jeudi 26 mars 2020

Exclu : « trier » les vieux malades du coronavirus, les instructions officielles publiées





Le 25/03/2020
Éric Verhaeghe

Faut-il envoyer les vieux malades du coronavirus aux urgences pour les sauver ? Le gouvernement ne dit pas seulement non, il l'écrit. Nous publions ce soir les notes officielles envoyées aux établissements pour personnes âgées sur le sujet. Explosif !

 

Les petits vieux malades du coronavirus hébergés en EHPAD ne seront pas conduits aux urgences pour être intubés.
Les instructions officielles viennent de tomber.
Les directeurs d’EHPAD ont reçu ce document terrible qui donne l’instruction claire et nette de ne pas « emboliser le standard téléphonique du SAMU pour des patients qui n’iront pas à l’hôpital ».
Le document joute à cette catégorie les personnes âgées pour qui « l’hospitalisation ne serait pas bénéfique ».

La phrase suivante lève toute ambiguïté sur le sens de ces phrases sybillines:
les patients âgés dans un tel contexte épidémique, ne relèveront pas de la réanimation, ne seront ni intubés, ni ventilés.
On ne peut pas être plus clair : les personnes âgées hébergées en EHPAD meurent à l’EHPAD et n’ont aucune chance d’être prises en charge à l’hôpital.
La suite des instructions précisent les modalités de recours aux soins palliatifs dans les établissements.
En particulier, le ministère rappelle les modalités d’utilisation de la grille LATA, qui permet de pratiquer une euthanasie douce et qui ne dit pas son nom.
Cette grille objective les décisions d’arrêter les soins pour une personne jugé incurable et en stade terminal.
Il s’agit notamment de lutter contre « l’obstination déraisonnable ».


Les choses sont dites, donc : désormais, la France est entrée dans la phase des choix opérés par l’État. Ceux qui vivront, ceux qui mourront. 

1 commentaire:

  1. C est juste horrible inacceptable.. Je plains sincèrement toutes les familles concernées .. Courrez chercher vos proches.. Comment on peut vivre avec ça sur la conscience !!!! Honte à tous les irresponsables ��

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.