mercredi 4 décembre 2019

Je m'appelais Constance

 
 
L’image contient peut-être : une personne ou plus, bébé et gros plan

Flo Ovz   Joh Mru
 
Chère madame Buzyn,

Constance ! C'était le prénom que mes parents m avaient choisis.
Je suis née le 1er Août 2018 dans un grand hôpital parisien dont je ne citerai pas le nom mais que tout le monde connaît bien... et j y suis morte le 25 Août 2018.
Je suis née avec un petit cœur bien malade et alors que les médecins conseillaient à mes parents de se débarrasser de moi, ils ont décider de me faire vivre !
On leur a dit que interruption medicale de grossesse coûtait moins cher que des soins...
Ma petite vie avait donc un prix même avant ma naissance !
Mes parents ont fait 900 km pour que je puisse recevoir les meilleurs soins possible car près de chez moi dans les hôpitaux marseillais, le plafond des chambres tombe et le matériel est tout délabré et non remplacé faute de moyens...
J'étais une jolie petite fille avec l'envie terrible de vivre mais je suis née au mauvais moment ! 
Je suis née à la mauvaise période a t on dit a mes parents.
Il y a t il une bonne période pour naître Mme Buzyn ?!
Il y a t il une période meilleure qu'une pour être soigné ?!
Ou plutôt est il normal qu'il y est des mauvaises périodes Mme Buzyn ?!
J ai été soignée dans le soit disant meilleur hôpital de France et pourtant on m a laissé mourir.

J'ai eu la chance d être opéré par un homme aux mains d or qui a fait un travail extraordinaire.
Avant ça j ai contracté deux infections nosocomiales en service de réanimation néonatale qui ont failli me tuer.
J ai été annulée 5 fois du bloc opératoire par manque de personnel !
Chaque jour passant entravant un peu plus mes chances de survies...Seulement la moitié des blocs étaient ouverts et les patients d un hôpital voisin étaient opérés ici en plus des autres (un bonne partie de ses blocs étaient fermés à la chirurgie cardiaque aussi faute de personnel).
J ai été transféré en service de réanimation chirurgicale cardiaque depuis la réanimation néonatale dans des conditions plus que moyennes.
J entends par là que les infirmières n'étaient pas assez nombreuses, que le matériel ne fonctionnait pas ou était manquant.
Il n y avait qu'un étage à descendre et quelques portes à franchir me direz vous madame la ministre. C'est vrai oui mais si mon petit coeur fragile c'était arrêté, il n y avait pas de defribilateur en état de marche.
Si mon petit cœur c'était arrêté à ce moment là, je serai morte plus tôt Mme, dans mon petit incubateur, dans un couloir, sous l œil de mes parents!
L extraordinaire professeur qui m a opéré l a fait sur un jour de garde.
Un samedi !
Un jour où il ne traite que les urgences !
S'il n'avait pas fait ce choix peut être que je n'aurais jamais été opéré...
A ma sortie du bloc j'étais totalement réveillée ce qui n'aurait pas dû être le cas !
Mais vous comprenez madame, quand on travaille avec la moitié des effectifs, on ne peut pas être partout.
On ne peut pas bien travailler non plus.
Donc on néglige ses patients, on est sourd et aveugle face aux familles et il arrive des drames !
J ai fais mon arrêt cardiaque alors que je n étais plus sous la surveillance attentive des mes parents.
J ai fais mon arrêt quelques minutes après avoir fait une grosse bradycardie.
Où était mes soignants ?
Étaient ils tous là ?
Pendant que je m endormais définitivement mes parents attendaient derrière la porte et personne ! Personne ! N'a pris la peine de venir leur expliquer ce qu'il se passait !
Personne Mme parce qu'ils étaient en sous effectifs !
Quand ils sont enfin venu les voir c'était trop tard !
J'étais partie.
Pendant plus de 30 min mes parents ont entendu tout le monde s agiter autour de moi en étant impuissant.
Ils auraient tellement aimé me prendre dans leurs bras une dernière fois.
On a dit à mes parents que même s'il avait fallu me ré opérer en urgence je serai morte quand même car il n y avait qu'un seul bloc déjà occupé par un petit patient que mon chirurgien a du laisser en pleine intervention pour venir me voir...
Quand mes parents ont demandé mon dossier médical ils ont reçu un léger compte rendu rempli d erreurs.
Les médecins n'avaient sans doutes encore pas le temps de tout faire...!
Je suis morte parce qu'il n y avait pas assez de personnel !
Je suis morte parce que je suis née à la mauvaise période !
Je suis morte à cause de vous tous mesdames et messieurs les ministres et représentants de l'état !
Je suis morte parce que votre profit personnel est votre seul problème !!!
Vous faites semblant de vous soucier du personnel soignant, de vous soucier du peuple français qui souffre, qui saigne, qui meurt !
Croyez vous vraiment que de distribuer des Primes va régler le problème de manque de personnel ?! Croyez vous que ça permettra aux hôpitaux de renouveler le matériel vétuste et pourtant indispensable aux soins ?!
Croyez vous que les médecins démissionnaires reviendront pour autant ?!
Il n en sera rien et vous le savez très bien Mme Buzyn !!
Vous faites comme votre acolyte Mr Macron, vous vendez du rêve !
Le peuple français n a pas besoin de paillettes et d artifices mais de concret !
Parce qu'à l heure où on vote 20 millions d euros pour les chorales dans les écoles dans la plus grande des discrétion, des enfants meurent !
Parce qu à l heure où on distribue des fonds sans cesse pour des causes bien plus discutables, des gens meurent !
De tout là haut je vous vois et vous me donnez envie de vomir !

Je m appelle Constance et je suis morte à cause de votre indifférence

1 commentaire:

  1. " Quand je vous dit , qu'ils nous faux neutraliser physiquement ces malades mentaux qui pense nous gouverner !? Cordialement KC

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.