samedi 21 septembre 2019

Ségolène Royal a du mal à justifier son aller-retour en Islande en jet privé – vidéo

 
 
La ministre française de l'Environnement Ségolène Royal
 
© AFP 2019 KIRILL KUDRYAVTSEV
 
Ségolène Royal, ancienne ministre de l’Environnement, a été prise au dépourvue par Quotidien qui l’a interpellée sur son aller-retour d’une journée en jet privé à l’été 2018 en Islande.
 
L’ambassadrice des pôles de la France, qui est également accusée de n’avoir assisté à aucune des réunions du Conseil de l’Arctique, a essayé de se défendre.
 
Quotidien s’est procuré une preuve du voyage aller-retour en Islande en jet privé effectuée par Ségolène Royal, qui se consacre depuis des années à la cause écologique.
L’ancienne ministre de l’Environnement qui a d’abord totalement démenti ces informations, insiste sur le fait qu’elle limite ses déplacements pour des raisons écologiques, «ne se balade pas pour le plaisir, comme d’autres peut-être le font» et qu’elle fait «attention au bilan carbone».
En effet, selon une invitation indiquant le plan de vol détaillé des invités, parmi lesquels se trouvait Ségolène Royal, l’ambassadrice des pôles avait fait un voyage express en Islande, en juillet 2018, pour l’inauguration du bateau de croisière de luxe Lapérouse, pour voguer sur l’Arctique.
L’aller et le retour ont été effectués le même jour à bord d’un avion privé «affrété pour une occasion», selon Quotidien.
Interpellée par une animatrice de l’émission sur ce déplacement qui ne serait pas écologique, l’ambassadrice chargée des négociations sur les pôles arctique et antarctique a insisté d’abord sur le fait que ce voyage n’était pas «aux frais de l’État».
Tout en réfutant les preuves qui lui avaient été fournies par l’animatrice, Ségolène Royal a par ailleurs justifié son choix de la compagnie Ponant qui a affrété les avions et à laquelle appartient aussi le navire en question.
Ainsi, il s’agit avant tout pour elle de mettre en avant «l’emploi en France», puisque l’entreprise est française:
«Les paquebots de la compagnie Ponant font très attention à leur bilan carbone et compensent leur bilan carbone, ce qui n’est pas le cas de toutes les sociétés», a-t-elle déclaré.
 
Absente au Conseil de l’Arctique?
 
Auparavant, Checknews a pu vérifier les informations de Mikaa Mered, professeur de géopolitique et spécialiste des pôles arctique et antarctique, selon qui Ségolène Royal ne s'était rendue à aucune des réunions du Conseil de l’Arctique.
Quatre réunions se sont tenues depuis que l'ancienne présidente de la région Poitou-Charentes a été nommée à l'ambassade des pôles le 1er septembre 2017.
Pour justifier son absence, les représentants au sein du Quai d'Orsay ont donné l'explication suivante:
«Ségolène Royal décide de ses déplacements en fonction de ses engagements et de son empreinte carbone.»
Toujours interrogée par Quotidien le 20 septembre, Ségolène Royal a démenti «catégoriquement ces affirmations mensongères» et a assuré avoir été «dans toutes les réunions».
 
Future candidate à la présidentielle française?
 
Ex-candidate socialiste à la présidentielle française de 2007, Ségolène Royal a indiqué le 24 août à Radio-Canada qu'elle n'excluait pas d'être de nouveau candidate en 2022, ajoutant qu'elle serait «présente sur les échéances politiques qui viennent» mais «pas sous le chapeau socialiste».
 
sputniknews

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.