samedi 24 août 2019

Pour en finir avec les mensonges européens sur le Donbass

 
 
 
Michel Garroté
-
Pour en finir avec les mensonges européens sur le Donbass
-
 La guerre du Donbass, c'est 13'000 morts, 30'000 blessés et un million de réfugiés.
Et pour ceux qui l'ignorent  --  parce que nos médias mentent  --  le Donbass est une région majoritairement russophone et qui a historiquement appartenu plus longtemps à la Russie qu’à l’Ukraine.
Les "russophones" du Donbass qui, en fait, sont des Russes, mais bon, je ne voudrais surtout pas semer la pagaille...
Les relations du Donbass avec la Russie sont donc importantes et les liens profonds.
Moscou est d’autant plus concernée que la guerre se déroule sur  sa propre frontière.
Le Kremlin n’a pas pour autant envoyé son armée sur place  --  contrairement à ce que certains médias ont laissé croire  --  ce sont des volontaires locaux qui se sont eux-mêmes organisés en armée.
-
La République populaire de Donetsk et la République populaire de Lougansk :
-
Moscou apporte du conseil militaire et un soutien logistique, mais ça ne va pas plus loin que cela.
Les États-Unis, en revanche, fournissent les militaires ukrainiens en armes, conseillent l’armée ukrainienne et envoient des soldats sur place, officiellement pour "assurer de la formation"...
 Le Donbass indépendantiste est organisé en deux république,s la République populaire de Donetsk (RPD) ; et la République populaire de Lougansk (RPL).
Ces deux républiques ont proclamé leur indépendance suite aux événements du Maïdan et au coup d’État qui a renversé le président Ianoukovicth.
Les habitants du Donbass ont voté leur autonomie par référendum et c’est à partir de ce moment-là que Kiev leur a déclaré la guerre [cf. première source en bas de page].
-
En finir avec les sanctions antirusses :
-
La diplomatie ukrainienne admet que les sanctions antirusses n’ont pas abouti aux résultats escomptés.
Le deuxième point de la stratégie ukrainienne, à savoir l’isolement de la Russie, est remis en question, a annoncé la vice-ministre des Affaires étrangères de l’Ukraine, Elena Zerkal.
Elle estime que le maintien des sanctions ukrainiennes à l’encontre de la Russie est peu probable.
-
Elena Zerkal a effectué cette annonce le vendredi 23 août 2019.
"Il ne faut pas s’attendre à ce que tout soit simple. À mon avis, il est peu probable que nous puissions continuer à maintenir les sanctions et l’isolement de la Russie. Les sanctions n’ont pas donné les résultats escomptés", a clairement précisé Elena Zerkal [cf. deuxième source en bas de page].
-
En finir...
-
Il est temps d'en finir avec les mensonges européens sur le Donbass.
Plus particulièrement, il est temps d'en finir avec les mensonges du couple (de naufragés) Macron / Merkel sur tout ; sur rien ; et sur n'importe quoi (sur Greta qui a fumé la moquette, sur la farce onéreuse du G7, etc.).
-
Michel Garroté pour LesObservateurs.ch, 23.8.2019
-
Sources :
-
https://www.causeur.fr/donbass-13-000-morts-nikola-mirkovic-russie-ukraine-kiev-164672
-
https://fr.sputniknews.com/international/201908231041972920-lukraine-estime-peu-probable-que-les-sanctions-contre-la-russie-perdurent/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.