vendredi 19 juillet 2019

Les maires collabos

 


Liebgott Fameck
 


Publié le 18 juillet 2019 par rra137


Vu sur le site Riposte Laïque, au sujet du maire de Fameck (Moselle), un certain Liebgott et maire PS.
 
On y voit le bonhomme se trémousser, dans le plus bel effet ridicule, au milieu d’un nombre important de « jeunes » de la diversité algérienne.
 
Petite nouba au son des tambours, des sonorités, comme « là-bas » des you-you et des cris habituels ‘Allahu Akbar’. Sans parler des drapeaux au croissant rouge, sur fond vert et blanc, dont la vue m’est de plus en plus difficile à supporter.

Certainement les mêmes jeunes algériens qui pissaient le 14 juillet sur la statue, place de la République, en hurlant « Chez vous on est chez nous ».

Ce maire occupe la mairie de la ville depuis deux ou trois mandats et il semble qu’il ait besoin de la communauté algérienne pour perdurer.
Se soumettre à ses caprices pour être apprécié, ne semble pas lui poser de problèmes.
Il ne se rend même pas compte qu’on se moque de lui.

Mais ce maire n’en est pas à sa première démonstration de soumission à ses chers protégés.
En avril 2018, il organisait un grand gueuleton en compagnie de Marwan Muhammad du CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France) à l’occasion d’un gala au profit de cette association.

Un personnage très engagé qui annonce carrément la couleur: « Qui a le droit de nous dire que dans 30 ou 40 ans, la France ne sera pas un pays musulman ».


Des paroles, qui viennent confirmer le visions de De Gaulle: « Dans quelques décennies, la France, victime d’une immigration incontrôlée, sera submergée par des cultures étrangères devenues majoritaires »

Et Chevènement, toujours dans le même sens: « A Saint-Denis, on compte 135 nationalités, mais il y en a une qui a complètement disparu. Devinez laquelle? »

Hélas, ces maires qui ne méritent que du mépris, sont des centaines à caresser les musulmans dans le sens du poil.
Prêts avantageux pour construire des mosquées, terrains cédés à des prix symboliques, viande hallal à la cantine, piscines avec sexes séparés etc…
Et les maires socialistes ne sont pas les seuls à sévir ; à droite dite classique, on se couche volontiers devant les exigences communautaires.

Boualem Sansal un écrivain kabyle négateur de l’islam écrivait: « Si les islamistes parvenaient à islamiser le monde entier, cela ne tiendrait pas à leur morale et capacités intellectuelles, mais à la lâcheté de leurs adversaires ».

En réalité, ces maires collabos, indignes de leur fonction, sont souvent inconscients des conséquences futures de leur laxisme.

Comme disait Churchill: « Le but ultime du socialisme, c’est de nier la réalité »

Une réalité qui démontre pourtant tous les jours, que le multiculturel est un échec, un piège et un fauteur de guerre ethnique.

D’ailleurs, ces nouvelles générations d’afro-maghrébins gardent la haine de notre pays, entretenue depuis longtemps par des gauchistes bien de chez nous.

Qui se souvient de l’émission sur France-Inter « Là-bas si j’y suis » de Daniel Mermet? Pour ce journaliste, les africains et les nord-africains étaient toujours des victimes.
La France, coupable de tout, qui devait tout accepter et en redemander.
Quand ces mots sont rabâchés depuis l’enfance, par des parents algériens, repris par des enseignants, et confortés par les médias, il ne faut pas s’étonner du résultat.

En attendant, la France s’est mis un problème sur le dos comparable à celui d’Israël, mais comme elle ne le traite pas avec la même efficacité, il risque de se terminer très mal.

Onyx

 

1 commentaire:

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.