dimanche 9 juin 2019

Le secrétaire général de l’ONU appelle l’UE à repeupler l’Europe de migrants musulmans et à censurer ceux qui s’y opposent sur les réseaux sociaux



 


BREIZATAO – ETREBROADEL (07/06/2019)
 
 
Le socialiste portugais à la tête de l’organisation globaliste des Nations-Unies, Antonio Guterres, a reçu le Prix Charlemagne, une organisation pro-UE.
 
 
Déjà attribué à des cadres importants du globalisme comme Angela Merkel, Emmanuel Macron ou le Pape Jorge Bergoglio, la réception de ce prix a été l’occasion pour Guterres d’appeler au remplacement de population à grande échelle en Europe.
 
Antonio Guterres a affirmé dans un discours confus qu’il n’y avait pas « d’alternative » à l’invasion de l’Europe par le tiers-monde et que le fermeture des frontières menaçait « l’héritage européen ».
 
 
Migrants musulmans, Paris

« Toutes les sociétés tendent à être ou sont déjà multi-ethniques, multiculturelles et multiconfessionnelles. Cela doit être considéré comme une richesse, non comme une menace » a affirmé Guterres qui, à la tête de l’ONU, a pourtant pu mesurer les performances de pays ravagés par les conflits interethniques comme la Syrie, l’Irak, la Libye, le Mali, le Liban, les Philippines, la Turquie, etc..
 
Guterres a demandé que l’Union Européenne détruise les frontières existantes pour forcer l’installation de migrants clandestins d’Afrique et du Moyen-Orient, un « droit » a-t-il affirmé. N’ayant pas été élu par les citoyens européens, une telle affirmation laisse d’autant plus dubitatif que de nombreux pays refusent avec succès l’immigration illégale du tiers-monde comme la Chine, la Corée ou le Japon.
Enfin, le secrétaire général de l’ONU a désigné les populations autochtones européennes comme la cible politique numéro un.
Le socialiste portugais a désigné trois « défis imminent » pour le système globaliste occidental : les opinions exprimées sur les réseaux sociaux qui critiquent les politiques imposées par l’oligarchie globaliste, le mythe du réchauffement climatique d’origine humaine qui permet à la finance d’accroître l’austérité fiscale et enfin le refus de l’immigration de masse.
 
(Source : Voice of Europe)
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.