vendredi 14 juin 2019

Alliance des droites aux municipales : c’est possible !

 
 


Cela fait des années que les électeurs de droite attendent avec impatience que les digues tombent pour enfin permettre l’arrivée au pouvoir d’une véritable alternative politique.

Bonapartistes, gaullistes, anciens du RPR et frontistes historiques sont tous d’accord sur une chose : il faut en finir avec la domination de la gauche mondialiste et communautariste sur la politique.

Pour ce faire, il n’y a qu’une seule solution : l’alliance des droites souverainistes et patriotes.
Le premier pas a été franchi en 2017 avec le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen au second tour de la présidentielle.
Par la suite, Thierry Mariani et Jean-Paul Garraud ont participé à la deuxième étape en rejoignant le Rassemblement national aux élections européennes de 2019.
Maintenant, il faut aller encore plus loin pour dépasser les vieilles querelles et acter cette recomposition de la vie politique aux élections municipales de 2020.
C’est ce que nous avons décidé de faire à Cahors, ville lotoise de 20.000 habitants tenue par le Parti socialiste et la fameuse « gauche plurielle » depuis bientôt 12 ans.
En créant le collectif Agissons pour Cahors (https://www.facebook.com/AgissonsPourCahors/), avec des personnalités issues du RN, de l’ex-UMP devenu LR mais aussi de DLF, de l’UPR et des gilets jaunes, nous voulons proposer une nouvelle offre politique, au-delà des vieux clivages, basée sur le bon sens.
Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues !
Cette nouvelle offre repose, évidemment, sur la baisse de la fiscalité pour redonner un peu de souffle à nos entreprises afin de recréer de l’emploi et de permettre aux particuliers de vivre et consommer dignement.
Mais nous voulons également renforcer les moyens et les effectifs des forces de l’ordre pour assurer la sécurité de nos compatriotes.
Tout ceci passe, bien entendu, par la baisse drastique des dépenses inutiles de fonctionnement et des subventions aux différentes associations gauchistes que les socialistes ont toujours abreuvées d’argent public.
Nous voulons, également, remettre au centre de nos valeurs la préservation de nos traditions et de notre culture multiséculaire.
C’est pourquoi nous préférerons toujours financer l’entretien de notre patrimoine historique plutôt que de gâcher des centaines de milliers d’euros dans des opérations modernistes, malsaines et faussement subversives.
Il faut, enfin, restaurer l’autorité des professeurs dans nos écoles, mettre un terme au laxisme judiciaire et redonner un sens à notre action collective.
L’individualisme, le mondialisme, le multiculturalisme et la société de surconsommation sont démodés.
L’avenir est à la raison, la modération et l’enracinement.
C’est ce que je crois et ce que je veux pour demain : un peu d’espoir.
Pour œuvrer au rassemblement des droites sur Cahors, n’hésitez pas à nous contacter : 05 67 00 60 28/agissons.pour.cahors@gmail.com

Bruno Lervoire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.