lundi 27 mai 2019

Ces élections laissent un curieux sentiment de malaise.

 
 
Résultat de recherche d'images pour "dépouillement vote"

Anne-Sophie Chazaud
Une impression persistante tout d’abord de refus et de déni de réalité face à la victoire confirmée du RN .

 Tout se passe comme si ce fait n’existait pas, comme si ce n’était qu’un malencontreux accident, une vue de l’esprit qui n’avait pas d’ancrage politique pourtant désormais profond et durable.

L’alternance à venir, pourtant, qu’elle procède d’une union des droites ou d’une unité patriote-populiste droite/gauche s’articulera autour du premier parti du pays.
Concernant la droite et le fiasco des LR, tout se passe comme si l’on demandait aux rares d’entre eux qui ont gardé une âme et des convictions de vite aller se boboïser alors que la ligne Bellamy était évidemment la seule permettant aux LR d’avoir encore une raison d’être idéologique face au bloc élitaire gauchiste incarné par le macronisme.
Personne ne pouvait anticiper pareille lâcheté de l’électorat de droite classique.
Le reprocher à Bellamy relève de la stupidité et de la courte vue.
Croire enfin, à gauche, que les écologistes vont représenter quoi que ce soit à l’avenir alors que ces épisodes de réussite électorale sont fréquents pour cette formation depuis des décennies, relève pareillement du leurre.

Plus préoccupante en revanche est l’absence annoncée de prise en considération par le pouvoir de la France d’en bas qui n’en a donc pas fini de souffrir.
On peut même se préparer à une intensification des mesures gouvernementales ainsi que des méthodes répressives et liberticides, et après tout, si les Français sont assez bêtes pour courber l’échine, qu’ils aient ce qu’ils méritent.
Le général de Gaulle ne les traitait pas de veaux sans raison.
Cette occultation généralisée du réel n’augure toutefois rien de bon et prépare me semble-t-il de durs affrontements, ou, pire, une soumission préoccupante à la dérive autoritaire d’un pouvoir sans âme.

Quant à ceux qui ont jugé intelligent de ne pas faire clairement obstacle à Macron afin de promouvoir leurs petites boutiques groupusculaires ou leur paresse, on espère qu’ils auront la décence désormais de ne pas venir couiner et se plaindre en toute occasion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.