mardi 30 avril 2019

Les élus tarés de Paris envisagent de réduire le périphérique à deux voies et limiter la vitesse à 50 km/h



                                                                            

29 Avril 2019 |
Publié par Thomas Joly
 
Les usagers du périphérique parisien vont-ils devoir passer aux 50 km/h (au lieu de 70 actuellement) à relativement brève échéance ?
 
C’est en tout cas l’une des principales mesures « chocs » recommandées par la Mission d’information et d’évaluation (MIE) de la mairie de Paris chargée de réfléchir à l’avenir de l’anneau routier qui ceinture la capitale dans un rapport que nous nous sommes procuré.
 
Un rapport remis le 21 mai à Anne Hidalgo
 
Cette mission, composée d’une quinzaine d’élus issus de tous les groupes politiques du Conseil de Paris, a presque achevé ses travaux commencés à l’automne dernier.
Si son rapport définitif ne sera remis à Anne Hidalgo que le 21 mai prochain, le prérapport comporte de nombreuses préconisations qui pourraient changer « l’autoroute » parisienne en boulevard urbain.
La réduction de la vitesse, qui pourrait permettre d’améliorer la fluidité du trafic, est la plus marquante.
Mais les membres de la commission suggèrent aussi de créer sur le périphérique une voie qui serait réservée aux transports en commun, au covoiturage et aux véhicules propres.
Autant de place en moins pour les conducteurs de véhicules « classiques » qui pourraient en outre perdre d’autres voies sur certains tronçons.

Cui cui, le petit Loiseau progressiste va sortir

 
 

 Anne-Sophie Chazaud


Avouons-le, il y a quelque plaisir savoureux à voir le camp autoproclamé du Bien se dévorer de ses propres inepties intellectuelles et impasses moralisantes, s'autodétruire tel un scorpion fou.

Cela a commencé avec cette histoire de l'affreux GUD, le méchant fascisme dont la porteuse de projet LREM, toute prête à faire barrage contre elle-même, à se piquer elle-même de son dard impitoyable, parfaite illustration post-moderne de la haine de soi, était porteuse.


 Puis, n'en pouvant manifestement plus de réfréner sa nature profonde, la Créature s'est mise à exprimer des choses, des choses libres, des choses qui lui venaient naturellement, comme il en vient naturellement à chaque humain normal, mais que précisément ce camp du Bien s'emploie à sanctionner aussitôt qu'il en a l'occasion.

La Créature alors a dit que, peut-être, on pouvait ne pas être favorable au mariage gay, et PAF, elle s'est retrouvée aussitôt avec son propre bazar sur le dos tel un moche escargot contrefait, ses amis antifascistes antihomophobes antigels et anti tutti quanti sur le dos, pour lui faire un procès en homophobie, mais c’eût pu être tout autre phobie de circonstance.
Car, OUI, la Créature va le découvrir à cette occasion en dépit du manichéisme dont elle est la porteuse : on peut être opposé au mariage gay et pour autant NON homophobe, voire homo (si si, je vous assure).

Puis la Créature a dit que l'ENA, qu'elle a trouvé judicieux de supprimer aussitôt qu'elle en a tiré tous les avantages après l’avoir dirigée, un peu comme un premier de cordée qui tirerait l'échelle et couperait la fameuse corde juste après lui-, histoire de ne laisser monter personne d'autre derrière elle, devait donc être supprimée.

Un 1er mai en forme de chaos ? – Journal du mardi 30 avril 2019

 
 



 
Un 1er mai en forme de chaos ?

Alors que la France connaît des manifestations chaque samedi depuis 25 semaines, le 1er mai millésime 2019 pourrait s’avérer extrêmement violent notamment à Paris où les Black blocs prévoient de mettre le feu !
 
État islamique : Al Baghdadi refait surface
 
pour la première fois depuis 5 ans, le chef du groupe État islamique, Abou Bakr al Baghdadi, est apparu dans une vidéo de propagande.
Un coup de communication alors que l’organisation terroriste a perdu son territoire.
 
La folie des trottinettes
 
Après les autolib et les vélib, les grandes villes de France sont désormais envahies de nouveaux moyens de transports électriques : les trottinettes…
D’apparence enfantines, ces engins en libre service ne sont pas sans risque.
 
L’actualité en bref

Casser du flic?



Qui casse qui?
 
La riposte doit être proportionnelle à la menace.
Quelle menace?
Certains se réfugient derrière leur uniforme pour exprimer la haine qu'ils ont du peuple.
Pour ces psychopathes, leurs places est en HP ou derrière les barreaux
 
Et quand on parle d'uniforme?
 



 

Vous avez voté macron pour éviter que les heures les plus sombres et bla et bla-bla
 
Bravo, on n'en est pas loin  

Justice politique


Gilets Jaunes : grièvement blessée par la police, une jeune femme a déposé plainte pour tentative d’homicide

 
 Par le 30/04/2019   
Maria, 19 ans, a déposé plainte mardi auprès du parquet de Marseille pour tentative d’homicide, violences volontaires aggravées et non-assistance à personne en danger.

Le 8 décembre dernier, en marge d’une manifestation de « gilets jaunes », elle a été rouée de coups de pied et de matraque par des policiers.

Son cerveau, notamment, a été endommagé.
Le 8 décembre 2018, à Marseille, Maria, 19 ans, a été grièvement blessée par les forces de l’ordre. D’abord touchée par un tir de lanceur de balles de défense (LBD) à la cuisse, la jeune femme, qui s’est écroulée à terre, a été alors violemment matraquée et frappée à coups de pied à la tête. […]

fdesouche.com



Et toujours les racailles de la Bac

Un autre mensonge tombe : l’immigration n’est pas le résultat du « réchauffement », démontrent les chiffres

 
 
 
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 avril 2019
 
Vous l’entendez partout à la télé. Les experts vous l’assurent la main sur le cœur et la larme à l’œil : « le réchauffement climatique est la cause de l’immigration massive ». Ils mentent. Et quelqu’un en apporte la preuve. Que voici.
 
Matthew Sussis, directeur adjoint des communications du Centre d’Etude sur l’immigration (CIS), a compilé les données sur le rendement des cultures agricoles de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture entre 2000 et 2017 (1).
 
Les données concernaient les principales cultures produites au Honduras, au Guatemala et au Salvador – les trois pays du Triangle qui constituent la majorité des migrants illégaux arrêtés à la frontière sud des États-Unis.
Ce qu’il a découvert, et que les chiffres révèlent, il suffisait de les consulter – est que l’image d’Epinal selon lesquelles les terres situées dans les pays chauds sont devenues incultes ou pauvres par le réchauffement, poussant les gens à fuir pour nourrir leur famille, est un hoax total.
  • La plupart des principales cultures des pays d’Amérique centrale ont vu leur production augmenter au cours des dix dernières années.
  • Entre 2007 et 2017, le Honduras a connu une croissance importante de la production de café, de melons, d’huile de palme, de riz et de haricots, dont une partie a augmenté de centaines de milliers de tonnes métriques.
  • Une croissance similaire a eu lieu au Guatemala au cours de la même période, qui a vu une augmentation considérable de la production d’huile de palme, ainsi qu’une croissance des bananes, du sucre, du maïs et du riz.
  • Le café, le riz et le sorgho ont diminué en El Salvador au cours des dix dernières années, mais le pays a été en mesure de produire beaucoup plus de maïs, de canne à sucre et de haricots. Selon Sussis, le déclin du café est dû en réalité à la concurrence d’autres exportateurs sur le marché, et à la volatilité politique du pays.

José Maria Ballester : Élections espagnoles : « C’est clairement une victoire de la gauche »

 
Image associée

Les élections législatives en Espagne ont vu la victoire des socialistes, l’effondrement du Parti populaire (droite) et l’entrée du parti conservateur Vox. Analyse de José Maria Ballester.

 




Génocide arménien : pourquoi on ne me l’enseigna pas, en France, au lycée, en 1989 ?

 
 
 


1989-2019 : trente ans, trente petites années.

1989 : je passe le bac.

2019 : fin de quarantaine, c’est l’heure des bilans de vie, sans fard.
Pour notre pays, tout le monde le sent bien avec les bouleversements actuels, il en va de même.
1989 : le mitterrandisme à son apogée fête le bicentenaire de la Révolution sans rien voir de celle qui monte dans les pays de l’Est et nous impose, avec SOS Racisme et Jacques Attali, immigration et Europe de Mastricht.
Qu’avons-nous fait, pas fait, mal fait pour que la France en soit là, passe de la petite main jaune « Touche pas à mon pote » au gilet jaune qui dit, quelque part, « Touche pas à mon … » ?
Étant entendu que cette situation dépend de décisions ou de non-décisions prises il y a trente ou quarante ans.
Les deux seuls exemples actuels du problème de l’islamisation ou de l’incapacité de l’État à éviter la catastrophe de l’incendie de Notre-Dame nous renvoient à ces Trente… Oublieuses ? Insoucieuses ? Autrucheuses ?
Restons gentils.
Mais aujourd’hui, deux jours après la première commémoration officielle par la France, à l’initiative du Président Macron, du génocide arménien de 1915, et de la réponse cinglante du président turc, qui persiste dans la position négationniste de la Turquie, voici un nouvel exemple de ces années oublieuses.
Oublieuses de la vérité historique du génocide arménien.

lundi 29 avril 2019

Amboise, cachez ces gueux que je ne saurais voir



 
- les habitants ne devront pas regarder aux fenêtres,
- circulation interdite de 7h à 17h pour les voitures,
- circulation interdite de 7h à 13h pour les piétons,
- 300 gendarmes mobilisés.

Retraités, macron vous prend pour des pigeons ( je suis poli)

 
 

 
Bon, il faut dire que pour un nombre non négligeable d'entre vous, vous l'avez bien cherché!
 
Les autres vous remercient


Résultat de recherche d'images pour "vaseline"

Espagne : Vox trouble la fête socialiste – Journal du lundi 29 avril 2019

 
 


29/04/2019
 
Espagne : Vox trouble la fête socialiste
 
Alors que le parti socialiste de Pedro Sanchez a remporté les élections législatives espagnoles sans obtenir de majorité absolue, le mouvement populiste Vox fait une entrée remarquée au parlement en obtenant 24 sièges.
Un résultat encourageant à un mois des élections européennes et régionales en Espagne.
 
Gilets Jaunes : Le gouvernement toujours sous pression
 
Quelques jours après la conférence de presse d’Emmanuel Macron, les Gilets Jaunes étaient toujours dans la rue et le 1er mai s’annonce mouvementé.
Face à cela, le gouvernement doit plancher pour mettre en place la feuille de route du président de la République.
 
Forces de l’ordre : en plus des suicides, la menace terroriste

Alors que Christophe Castaner inaugurait ce lundi une cellule pour lutter contre les suicides dans la Police, on apprend qu’un attentat contre les forces de l’ordre a été déjoué.
 
L’actualité en bref

Qui est Ludovic Chaker, proche de Benalla et surnommé «l'espion du président» ?

 
 
Qui est Ludovic Chaker, proche de Benalla et surnommé «l'espion du président» ?
 
 
© PHILIPPE WOJAZER Source: Reuters
Emmanuel Macron au Palais de l'Elysée (image d'illustration).
Marianne livre les bonnes feuilles d'un livre qui se penche notamment sur Ludovic Chaker, personnage de l'ombre chargé de mission à la présidence de la République.

Il aurait notamment joué un rôle dans l'affaire Benalla, selon l'auteur du texte.
                                   
Marianne dévoile le 24 avril des extraits d'un livre écrit par l'un de ses anciens journalistes ayant enquêté sur les réseaux macroniens.
Intitulé Le grand manipulateur, les réseaux secrets de Macron, l'ouvrage révèle notamment le portrait de Ludovic Chaker, 38 ans, surnommé «l'espion du président» par l'auteur.
Actuellement chargé de mission à l'Elysée, il n'a pour l'heure pas été inquiété par la commission d'enquête du Sénat en rapport à l'affaire Benalla.
Pourtant, selon le journaliste Marc Endeweld, il en aurait été l'un des acteurs clés.
Par exemple, Ludovic Chaker aurait, selon Marc Endeweld, mis «à l’abri des journalistes (mais aussi des enquêteurs dans les jours qui suivent) la compagne de Benalla et leur bébé dans un appartement de l’avenue Foch appartenant à Pascale Jeannin-Perez, une proche d’Alexandre Djouhri».
En outre, Marc Endeweld, cité par Marianne affirme que Ludovic Chaker «aurait également joué un rôle dans la disparition du coffre-fort de Benalla».
«Volet sur lequel la justice a décidé de ne pas enquêter...», écrit encore Marianne.
D'après Mediapart de janvier 2019, Ludovic Chaker est d'ailleurs l'un des rares à l'Elysée à avoir continué à fréquenter Alexandre Benalla après son licenciement afin de «s’assurer qu’il allait bien et parler de l’affaire, de manière informelle».

Le mensonge de Macron sur la réindexation des retraites!

 

 
par | 29 Avr 2019 |
 
Voilà les explications du Figaro sur cette histoire de mensonge présidentiel autour de l’indexation des retraites: « comment Macron travestit la réalité à son avantage »
 
« En promettant que les petites pensions seront réindexées sur l’inflation au 1er janvier et que toutes le seront à partir de 2021, le chef de l’Etat ne dit pas toute la vérité aux Français et fait surtout preuve de communication.
 
Mais attention au retour de boomerang qui pourrait être violent.
 
Qu’a dit précisément le président de la République lors de sa conférence de presse?
 «Au 1er janvier prochain, je souhaite que nous réindexions les retraites de moins de 2000 euros et qu’il n’y ait plus de sous indexation de quelque retraite que ce soit à partir de l’année 2021», a ainsi garanti Emmanuel Macron, dans son propos liminaire qui aura duré à peu près une heure.
«Je pense qu’il faut rebâtir cette clarté, cette lisibilité pour nos retraités», a-t-il immédiatement précisé.
Dont acte, soyons-le et c’est là que le bat blesse.
Pour deux raisons.
Primo, il n’y aura aucune réindexation des petites retraites l’année prochaine, contrairement à ce qu’a dit le président de la République.
La raison? Simple.
Pour réindexer les pensions, encore eut-il fallu qu’elles aient été au préalable sous-indexées.
 
 

 
Greta Thunberg, vous connaissez : c’est cette adolescente de 15 ans qui a été reçue par Macron.

Tout a commencé lorsqu’elle a décidé de ne pas retourner à l’école à cause de l’été caniculaire ayant provoqué des feux de forêt en Suède.

Pour cela, chaque vendredi, elle apparaissait devant le Parlement national suédois avec une pancarte : « Grève des écoles pour le climat ».
Depuis, elle a participé à la Conférence mondiale sur le climat de Katowice, en Pologne, et a voyagé à travers le monde, exhortant les politiques à défendre la planète, suivie par une nuée de journalistes et de jeunes ados enamourés.
Si le politiquement correct se courbe devant la jeune Scandinave, il y a une autre adolescente suédoise, âgée elle aussi de 15 ans, dont les grands médias parlent peu.
Izabella Nilsson Jarvandi.
Mais qui est cette belle jeune fille aux cheveux noirs et aux yeux foncés dont le père est originaire d’Iran ?
Tout aussi déterminée que Greta, on peut la voir en gilet jaune sur YouTube un micro à la main marteler ses convictions à Helsingborg.
Ses discours, elle les prononce contre la migration de masse et les politiques familiales actuelles qui, selon ses propos, conduiraient au « génocide du peuple suédois ».

dimanche 28 avril 2019

Y a t'il eu une explosion à Notre-Dame?

 
 

Greta Thunberg, la marionnette des écolos bobos

 
 


Bruno Pacchiele

La clique qui se cache derrière la petite marionnette Greta Thunberg sent très mauvais le capitalisme cosmopolite.

 Il y a Luisa-Marie Neubauer qui appartient à l’organisation « one foundation » qui a des donateurs bien connus comme Bono, Bill et Melissa Gates.

On découvre avec stupéfaction qu’il y a aussi l’innommable milliardaire George Soros…

Tout s’explique.
En attendant le brave peuple marche dans la propagande climatique comme dans une énorme merde…


article source

L'état fantoche du Kosovo rapatrie ses djihadistes de Syrie : ils y seront comme chez eux…

Le Kosovo rapatrie ses djihadistes de Syrie : ils y seront comme chez eux…
 
D’Antoine de Lacoste sur Boulevard Voltaire :
 
La semaine dernière, le Kosovo a rapatrié 110 personnes de Syrie.
 
Elles étaient retenues dans un camp après s’être rendues aux Kurdes lors de la débâcle de l’État islamique.
 
Le ministre de la Justice kosovar, Abelard Tahiri, a précisé qu’il y avait « 4 combattants, 32 femmes et 74 enfants dont 9 qui ont perdu leurs parents pendant la guerre ».
Il ajoute que ces personnes « méritent une réhabilitation et l’espoir d’une vie paisible et loin des conflits ».
On se doute, en effet, que ces braves gens seront très à l’aise dans cet État fantoche, mi-mafieux mi-islamiste, né par la grâce des bombardements de l’OTAN en 1999 et arraché à la Serbie en toute iniquité.
 
Cette intervention de l’OTAN, illégale et sans mandat de l’ONU, était « humanitaire », comme il se doit.
 
Elle avait donné lieu à une gigantesque désinformation des Américains et des pays européens, telle l’opération « Fer à cheval ».
Il s’agit d’un document révélé par le ministre des Affaires Etrangères allemand, Joschka Fischer, détaillant un vaste plan d’épuration ethnique du Kosovo afin d’en purger les Albanais musulmans (on ne parlait pas encore des Kosovars, ces derniers étant, en réalité, des musulmans d’origine albanaise).

Y'a des grandes claques dans la gueule qui se perdent

 
 


Et l'idiot de castaner, il ne voit toujours rien? 

macron s'est fait copieusement insulter



Le Boss...u de Notre Dame et la Cour des Miracles



 

Le 15 avril 2019, il y a eu plusieurs miracles  à Paris. 
 

Certes, Notre Dame de Paris a brulé, mais fait extraordinaire, ce jour-là, la visite des Tours de ND avait été limitée dans le temps et se terminait une heure plus tôt que d'habitude, c'est à dire à 17H30.
 
Aucun touriste n'a donc été se rôtir au soleil couchant du haut de la cathédrale.
Ce même 15 avril, le Président brulait d'impatience de tirer des conclusions de 23 semaines de jacqueries populaires et s'apprêtait à délivrer à la télévision une présentation de la nouvelle politique après avoir analysé les cahiers des doléances issus du Grand Débat.
Pour un Président et un gouvernement au plus bas dans les sondages, l'exercice promettait d'être hautement périlleux.
Heureusement, alors même que la déclaration était enregistrée, un événement inattendu, allait lui bruler la politesse, et faire la une des télévisions du monde entier...
Ouf ! Sauvé...
 


Je laisse Victor Hugo vous raconter l'histoire:

"Ce qu'ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme, qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d'étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse, dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée.

Comme le 11 septembre 2001, toutes les télévisions du Monde reproduisaient ces images terribles des deux tours environnées  de flammes et d'une fumée épaisse, jusqu'à ce que la flèche s'effondre dans le brasier.
Instants suspendus, coeurs brisés, les français étaient de nouveau unis par la douleur de ce deuil et toute l'Europe comprenait enfin à la veille des élections, que nous ne faisions qu'un.
Notre Dame de Paris, c'était le patrimoine commun, l'héritage de toute la Chrétienté.
 
Ainsi, au lieu de parler de sujets qui fâchent comme les cahiers de doléances, l'Enfant-Roi a pu  présenter ses condoléances, et semblé être en communion avec l'ensemble de la population. 

Eurovision

 
 
 
« Il représentera la France et nos valeurs communes » selon le maire Anne Hidalgo.
 
 

Les très hauts salaires de la fonction publique…

 
 


              
Au ministère des finances, 600 personnes touchent plus que le Président de la République (15 140 euros brut par mois).


Parmi lesquels 150 hauts fonctionnaires du ministère de l’Économie touchent 21 000 euros net mensuels. Le directeur des finances publiques d’Ile-de-France gagne 255.579 euros net par an.

Multiplication des pauvres en France : une aubaine pour les entreprises étrangères !

 
 
 




Ils achètent à bas prix les cotonnades chinoises qui ont causé leur mise au chômage et ils les payent avec leurs indemnités…

Du rififi chez les poulets : à quand, les CRS en grève ?

 
 


« Du rififi chez les poulets. » Non, ce n’est pas le titre d’un film oublié de feu Michel Audiard.

Mais bien ce qui est en train de se passer chez les CRS, ces policiers chargés du maintien de l’ordre (entre autres) dans notre pays.

Jeudi dernier, 48 des 61 CRS de la compagnie 51 basée à Orléans, qui devait assurer un service d’ordre à l’occasion de la venue, à Tours, de Laurent Nuñez et de Marlène Schiappa, se sont mis en arrêt maladie.
La raison avancée par les policiers concernés pour justifier cet acte fort est celle d’une immense fatigue morale et physique due à des mois d’emploi à outrance.
Et il est vrai que, depuis les attentats de 2015, les unités relevant de la direction centrale des compagnies républicaines de sécurité ont été sur-sollicitées.
Lutte antiterroriste, sécurisation des quartiers sensibles, protection des sites sensibles (lieux de culte, notamment), services d’ordre, opérations de maintien de l’ordre… les 13.000 fonctionnaires qui composent cette vieille institution policière née en décembre 1944 n’ont guère été épargnés.
De fait, depuis plusieurs mois, les horaires des vacations des unités ont explosé.
Il n’est, aujourd’hui, pas rare de voir des formations effectuer plus de 80 heures de travail continu dans une semaine.
De même, les repos sont régulièrement différés, ne permettant plus aux agents de se reposer convenablement.
Comme il fallait donc s’y attendre, la grogne gagne désormais certaines compagnies.

Vinci bétonnait la Seine en douce

 
 

samedi 27 avril 2019

Alerte Enlèvement ! L'Etat français enlève les enfants d'un militant Breton






Jonathan Le Bris, 'Street Medic" lors d'une manifestation des Gilets Jaunes à Belfort.

Communiqué de presse de AMBASAD VREIZH
(porte parole Yann Varc'h Naoufel FURON) publié le 27/04/19 12:36
Communiqué 2019/441 du 27/04/19
 
 
A ce jour, samedi 27 avril 2019, soient trois jours depuis l'enlèvement des deux fillettes, les époux Le Bris n'ont toujours pas pu voir leurs progénitures, ils devront attendre dimanche pour les voir!

Les samedis «jaunes» se succèdent, les réponses gouvernementales insatisfaisantes s'accompagnent de moyens légitimes pour la plupart dès lors qu'il s'agit de mettre un terme aux violences et dégradations urbaines mais que dire de ceux qui consistent à faire pression sur des membres de la famille afin de faire taire tous ces «rebelles» qui dérangent...

Malheur à vous si vous agissez pour recouvrer vos droits fondamentaux spoliés par un État faussement appelé «pays des Droits de l'Homme»!
Malheur à vos proches si vos actes, pourtant pacifiques, les conduisent en Garde-à-Vue, et vos enfants enlevés manu-militari sous prétexte d'un dossier Social à peine ouvert mais que l'on remplit rapidement de calomnies.

Mercredi 24 avril, 06h30: les forces de Police viennent au domicile de la famille Le Bris résidant à Belfort.
Jonathan LB. est placé en garde-à-vue.
Les faits qui lui sont reprochés: son arrestation entre «dans le cadre d’une enquête préliminaire, après des infractions que la police a constatées, en partie durant le mois d’avril.
Selon nos informations, il serait reproché au suspect des menaces et des outrages envers les forces de l’ordre, un appel à la révolte et à l’insurrection ainsi qu’un port d’arme.» (L'Est Républicain, 24/04/2019).

A 14h00, c'est au tour de sa femme d'être conduite au commissariat pour y être entendue.

Acte 24 des Gilets jaunes : estimation de la participation



acte 24 estimation de la participation gilets jaunes.png



D’après les chiffres du ministère de l’Intérieur, à 15h30, nous avions contrôlé 8920 personnes pour seulement 5500 manifestants dans toute la France à 14h.. Etonnant..

A 17h30, notre syndicat France Police – Policiers en colère estime la participation à l’acte 24 des Gilets jaunes à environ 60.000 manifestants dans tout l’hexagone.

Malgré le fiasco du grand blabla et l’absence de changement de cap politique d’Emmanuel Macron, le mouvement des Gilets jaunes marque nettement le pas.
S’il y a moins de monde dans les rues, les manifestations sont toujours compliquées à gérer pour nos collègues à cause de la présence de nombreux éléments perturbateurs d’ultra gauche infiltrés dans les cortèges.

Notre-Dame : Pourquoi ces experts sont exaspérés par les débats sur la reconstruction




L’image contient peut-être : ciel et plein air 
 
Deux architectes dijonnais ont imaginé une toiture en verre surplombé par une flèche d'acier et de cuivre. (Crédit : Godart + Roussel Architectes)  
 
 
Ajoutée le 26 avr. 2019
 
Jeudi 25 avril, quatre experts en architecture, urbanisme, histoire ou sociologie ont débattu sur la reconstruction de Notre-Dame-de-Paris dans le hall du Centre Pompidou.

Un débat publique qui a fait émerger un ras-le-bol du brouhaha médiatique et politique qui entoure cet épineux sujet depuis une semaine.
 


        

Nous cache-t-on quelque chose ?


FRA - NOTRE-DAME EN FEU
 
Publié le
 
La polémique finit par se calmer autour de l’incendie qui a détruit une partie de Notre Dame de Paris.
 
 Il n’en demeure pas moins qu’un certain mystère tourne autour de la cause de ce désastre.
 
Comme pour la terrible explosion d’AZF à Toulouse il y a quelques années on se pause des questions.
Est-ce vraiment un accident selon la version officielle ou un acte criminel ?
Dans le 2ème cas la popularité du Président de la République serait sérieusement touchée.
Or, la thèse de l’accident lui fait gagner trois points dans les sondages. (???)
Dans ces conditions le Gouvernement a tout intérêt à en maintenir l’idée dans l’opinion.
On peut trouver aussi curieux qu’avant que la moindre enquête soit menée pour en déterminer les causes, les médias aient accrédité l’idée de l’accident.
Les versions divergent, mais il a d’abord été question d’un possible court circuit dans l’ascenseur des échafaudages situé au niveau de la flèche, puis d’un feu déclenché par un chalumeau.
Pourtant, les réparations se seraient effectuées avec un maximum de précautions.
D’autre part, le feu se serait déclaré à 18h50 alors que les ouvriers seraient partis à 17h30.
Et selon l’architecte François CHATILLON il y avait des détecteurs de fumée pour prévenir tout départ de feu et l’incendie semble s’être déclaré soudainement.
Par contre, l’option accidentelle semble à présent battre en brèche par le fait que depuis l’incendie, des tentatives pour brûler des grosses poutres de charpente ont été faites sans le moindre résultat pour les faire bruler avec les départs de feu incriminés.
Or il s’avère que des poutres de 800 d’âge sont (d’après experts) plus difficiles à enflammer que des bois plus récents.

« Histoire de l’islamisation à la française », démonstration de la trahison des « élites »

 
 
« Histoire de l’islamisation à la française », démonstration de la trahison des « élites »
Si la réponse à cette question est malheureusement claire pour de nombreux Français, le collectif d’auteurs qui a rédigé l’Histoire de l’islamisation à la française 1979-2019 (éditions de l’Artilleur) a voulu y répondre de manière argumentée et claire.

 
Prudence extrême autour de l’incendie de Notre-Dame
 
Le collectif d’auteurs qui a rédigé l’histoire de l’islamisation à la française depuis 40 ans ne pouvait pas avoir meilleure confirmation de la soumission rampante des pouvoirs médiatique et politique à l’islamisation de notre société que les réactions des pouvoirs publics face aux causes de l’incendie qui vient d’embraser la cathédrale Notre-Dame de Paris.
Lundi 15 avril, 1h30 après le départ du feu, alors que les flammes interdisent évidemment toute enquête, un communiqué de la Préfecture déclare que « l’incendie est accidentel ».
Le lendemain, à midi, lors de la conférence de presse du Procureur de la République, ce dernier affirme que « rien ne va dans le sens d’un acte volontaire » sans avoir peur de se contredire immédiatement en ajoutant que « les investigations vont être longues, complexes.».
 


Ces précipitations oratoires par des autorités qui ont l’habitude de peser leurs mots pour ne pas froisser le Prince qui les a nommés ne sont évidemment pas des maladresses.
Elles sont simplement le signe d’immenses précautions dues à la situation explosive qui couve en France compte tenu de la politique d’immigration qui a fait du pays un « archipel » instable qui pourrait engendrer une guerre civile entre des communautés en tension, comme l’a déclaré il y a quelques mois l’ancien ministre de l’Intérieur Gérard Collomb : « Aujourd’hui on vit côte à côte…je crains que demain on vive face à face ».

Rubrique: ratisser large





Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse du 25 avril 2019 à l'Elysée. ©Jacques Witt/SIPA

Martin Pimentel
- 26 avril 2019

Et soudain, Macron a parlé « d’un islam qui veut faire sécession »

 Le président serait-il devenu "islamophobe" ?


Mais quelle mouche a bien pu piquer le président ? L’homme qui a écarté toute question sur l’identité ou l’immigration de son « grand débat national » a, lors de sa conférence de presse d’hier soir, évoqué la question du séparatisme musulman. Emmanuel Macron serait-il devenu « islamophobe » ?
__________________________________________________________________________________

Emmanuel Macron a la « conviction de ne jamais avoir de répit ».
L’hiver a été agité.
Et il n’est pas évident de contenter tout le monde.
D’autant que « contents », les Français ne le sont que rarement.
Radios et télés du pays se proposaient pourtant de leur retransmettre une parole qu’on n’attendait plus.
Le président allait-il sortir la France de la spirale du pessimisme ?
Lui en tout cas a semble-t-il gardé la foi.
Hier soir, il a donné de sa personne.
Comme s’il ne s’agissait plus tant de convaincre le pays de la pertinence de sa politique que d’afficher aux yeux de tous son volontarisme inentamé.
Formellement, il a été plutôt bon. En fermant les yeux, certains journalistes pouvaient presque entendre un Sarkozy charmeur à son meilleur, à qui des références littéraires seraient venues.

Finalement, on peut parler d’islam

Roncq: Un collégien de 12 ans victime de coups de couteau à un arrêt de bus

 
 
Le jeune garçon a été agressé à un arrêt de bus dans le quartier des Chats-Huants à Roncq. PHOTO FRANÇOIS FLOURENS

Le jeune garçon a été agressé à un arrêt de bus dans le quartier des Chats-Huants à Roncq. PHOTO FRANÇOIS FLOURENS - VDN
 Par J. D. |

 
Selon les premiers éléments recueillis, le jeune garçon se trouvait, ce vendredi en début de journée, à un arrêt de bus dans le quartier des Chats-Huants, lorsqu’il a été pris à partie par deux personnes. Les agresseurs ont réclamé le téléphone portable de la victime âgée de 12 ans sous la menace d’un couteau.
Malgré son jeune âge, le collégien roncquois ne s’est pas laissé impressionner.
« Il a résisté à ses agresseurs et c’est à ce moment-là qu’il a reçu des coups de couteau », indique une source policière.
Il aurait été touché à trois reprises, dont au moins une fois à l’abdomen.

Transporté au CH Dron     
                           
Les pompiers de Bousbecque sont rapidement intervenus pour lui porter secours.
Même si ses jours ne sont pas danger, la jeune victime a été transportée au CH Dron pour y être soignée.
La nature exacte de ses blessures n’a pas été précisée.
À l’heure actuelle, les deux agresseurs sont toujours en fuite et activement recherchés.
La police s’est immédiatement rendue sur les lieux pour lancer les premières investigations.
On ignore si des témoins ont assisté à la scène mais la municipalité de Roncq s’est mise à disposition des forces de l’ordre en fournissant les images de vidéosurveillance qui pourraient être utiles à l’enquête.

lavoixdunord

15 ans, violée dans le TER Marseille-Aix sans que personne n’intervienne !

 
 


Elle est montée à Gardanne pour se rendre à Aix, soit 14 minutes de trajet dans un train très fréquenté.

C’était mercredi, en début d’après-midi, quand les collégiens vont et viennent ; pas les premières heures de la nuit, encore moins celles où des passagers énervés et avinés rentrent au bercail.

Bref, le moment qu’on imagine le plus sûr de la journée, assez tranquille pour laisser une adolescente prendre le TER seule.
Elle s’est fait violer.
Personne n’a bougé, n’a tenté d’empêcher son agresseur de perpétrer son crime, n’a même tiré le signal d’alarme ou appelé les trois agents de la police ferroviaire qui se trouvaient à bord du train.
Qu’ont-ils fait, ceux qui se trouvaient à proximité du violeur et de sa victime ?
Filmé la scène avec leur portable, peut-être, avant de balancer la scène sur les réseaux sociaux ?
Accompagnée de sa famille, l’adolescente est allée le lendemain porter plainte à la gendarmerie. « Dans les heures qui ont suivi la plainte, la brigade de recherche d’Aix a exploité les images des caméras de surveillance du TER ainsi que des gares traversées, tandis que la rame était bloquée à Gap pour permettre de procéder à des relevés d’indices », rapporte La Provence.
Dans le même temps, « un dispositif de surveillance a été mis en place par la police en gare Saint-Charles, à Marseille, pour identifier le suspect filmé par les caméras du train », et bingo ! « Trahi par sa carte de métro, un jeune homme de 28 ans sera interpellé à Marseille par les policiers et les gendarmes. »
Il est, aujourd’hui, en détention provisoire.

Réindexation des retraites : l’art de M. Macron de faire prendre des vessies pour des lanternes !

 
 

 
Emmanuel Macron a l’art de communiquer, à défaut de savoir prendre les mesures adéquates pour redresser la France.

Son show de jeudi sur la forme était bon, mais si on écarte les baisses promises d’impôts sur le revenu et les broutilles concédées aux retraités, le reste sonne terriblement creux.

Conscient que les seniors sont remontés contre lui, alors qu’ils avaient voté en masse en sa faveur à l’élection présidentielle de 2017, il essaye désormais de les caresser dans le sens du poil.
Les élections européennes approchant, le pouvoir essaye de limiter les dégâts et d’éviter une victoire trop nette du Rassemblement national.
Il avait déjà, en décembre dernier, étendu l’exonération de la hausse de la CSG aux pensions comprises entre 1.300 et 2.000 euros.
Spolier les retraités aux revenus faibles pour donner un léger avantage aux salariés n’avait pas effrayé M. Macron en 2017, et il a fallu plus d’un an avant qu’il ne corrige le tir.
Auparavant, il avait même essayé (comble du cynisme) d’éteindre l’incendie en disant « Merci » aux retraités, ce que nous pouvons traduire par : je vous spolie, mais je vous serre chaleureusement la main pour vous faire oublier ce désagrément ! Évidemment, cette tentative n’avait pas calmé les retraités.
Avant les manifestations des gilets jaunes, le gouvernement avait sans vergogne pris une mesure tout aussi cynique : celle de ne revaloriser les pensions en 2019 et 2020 que de 0,3 %, alors que les prix ont augmenté de 1,1 % sur un an en mars 2019.

François Boulo à propos de la conférence de presse de macron

 
 

vendredi 26 avril 2019

Blablabla

 
 

Annonces présidentielles : rendez-vous raté – Journal du vendredi 26 avril 2019

 
 




 
Annonces présidentielles : rendez-vous raté
 
A l’avant veille de l’acte 24 des Gilets Jaunes le président de la république a présenté ses propositions post-grand débat.
Des annonces pas vraiment à la hauteur et qui laissent entrevoir une crise politique longue.
 
L’inquiétant projet de loi pour la cathédrale Notre Dame
 
Une semaine après l’incendie de Notre-Dame de Paris, le gouvernement s’active.
Pour tenir le délai de 5 ans fixé par Emmanuel Macron, l’exécutif a adopté un projet de loi faisant fi de certaines obligations patrimoniales et sécuritaires.
 
L’Amazonie défigurée
 
L’Amazonie perd de sa splendeur.
Selon l’ONG Imazon, la déforestation en Amazonie a augmenté de 54% en janvier 2019 par rapport à janvier 2018.
Le président Bolsonaro est directement pointé du doigt dans l’aggravation de la situation.
 
L’actualité en bref

Tout ça pour ça, seriously ?

 
 
 
L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, intérieur
 

Plaisanterie mise à part, l’on peine à réaliser que plus de CINQ MOIS du plus grave conflit social et politique qu’ait traversé le pays depuis des décennies aient accouché de la chose à laquelle nous avons péniblement assisté hier soir.

Bricolage, mesurettes, absence de concret, entêtement à l’identique voire dans le pire, paroles creuses, comités Théodule en veux-tu en voilà.
Ceux qui avaient des doutes quant à l’utilité réelle du Grand Débat sont confirmés dans leur sentiment.

Les autres ont, au mieux, la fâcheuse impression d’avoir été pris pour des canards sauvages alors qu’ils sont tout de même des enfants du Bon Dieu.
À quelques jours du 1er Mai, cette prestation navrante, le vide qui l’habite mais aussi l’inflexible aveuglement dont ce vide est le symptôme, augurent d’une relance de la contestation sur fond d’une colère qu’il sera à présent, et après avoir attendu pour voir, très difficile de ne pas comprendre et partager.

Sans parler de l’immense gêne éprouvée face à ce moment obscène lorsque le chef de l’État a osé affirmer que Benalla n’avait pas été «protégé» et que tel était son regret dans cette affaire, alors que l’Élysee n’a cessé de maquiller les faits, mensonge après mensonge, pour précisément protéger l’individu et la Macronie dont ce-dernier n’est que le reflet révélé.
Ce point de la conférence de presse a dépassé tout simplement l’entendement même s’il résume dans le fond très bien la surdité et l’invraisemblable mauvaise foi de cet exécutif.

Je suis sincèrement consternée et, pour tout dire, très inquiète de ce que cette absence d’intelligence annonce pour l’avenir proche de notre pays.

Sécurité foireuse à l’Elysée. Macron piégé par des Russes. L’incroyable enregistrement audio!!



Sécurité foireuse à l’Elysée. Macron piégé par des Russes. L’incroyable enregistrement audio!!

 par | 26 Avr 2019 |
 
 
Notre pauvre Président semble avoir été piégé par des humoristes russes, qui ont franchement tenté de se payer sa tête, mais pour le coup, Macron m’a fait hurler de rire quand il dit au Président Ukrainien qu’en gros il ne faut trop craner avec son score de 73% parce que vu son système c’est un score assez naturel et de rajouter « tu n’a pas encore mis tous tes opposants en prison »

hahahahahaahah….
 
Je vous invite à voir cette vidéo, en gardant à l’esprit que l’Elysée n’a pas confirmé qu’il s’agit d’une véritable conversation bien que cela y ressemble beaucoup.
Après au-delà de la blague, ne vous méprenez pas sur le sens de mes propos.
 
Un vrai problème de sécurité

On peut aimer ou pas Macron.
Il n’en reste pas moins qu’il est le Président en exercice, et qu’à ce titre si cette bande est vraie et cet enregistrement véritable, il est inadmissible qu’un Président français puisse être piégé de la sorte, et les services de l’Elysée, si c’est le cas, sont hautement coupables par un manque évident de rigueur et de vérification de qui appelle.
C’est une situation inconcevable en terme de sécurité de la présidence et si Macron pour le coup m’a fait rire, il est n’est pas acceptable qu’il se trouve dans cette situation.
 
Charles SANNAT
 
Source L’Orient du Jour ici








Julien Michel

Aurait-il souhaité attiser la furie des Gilets jaunes en prévision de samedi, qu’il ne s’y serait pas pris autrement !

Le monologue présidentiel d’une heure (on avait installé la configuration gaullienne dans la salle des fêtes de l’Élysée) n’a été qu’une suite de “j’y ai bien pensé, mais c’est non”.
Non à la démocratie directe.
Non au votre blanc.
Non au vote obligatoire.
Non, non, non.
Même quelques uns des journalistes qui ont pris le micro ensuite ont tenté de lui faire comprendre que tout refuser, ne pas donner de signe, ça peut avoir des conséquences dramatiques…
Mais il n’entendait pas.
 Il n’écoutait que l’écho de sa propre voix.
Il continue en ligne droite, parce que “c’est mon projet”.