jeudi 28 février 2019

Décathlon, le fond, la forme!


tumblr_pnmojeTICW1rnng97o1_400.png

Christian Rol, écrivain

 
Donc, la marque Décathlon voulait commercialiser un voile islamique pour les femmes désireuses de courir halal en France.


Pour moi la France n’a pas vocation à être musulmane, ni même dans les « territoires perdus », et cette culture est résolument un corps étranger dont nous devons évidemment les effets aux docteurs Folamour qui gouvernent ce pays depuis 40 ans ; mais dans cette affaire comme dans bien d’autres, les musulmans n’ont rien demandé ; et surtout pas d’être, une fois encore, les victimes idéales d’un piège à con où les seuls gagnants auraient du être les petits malins, ces capitalistes « apatrides » dont Lénine disait qu’ils étaient tellement stupides qu’il vendraient la corde pour se faire pendre.
Aux dernières nouvelles, une levée de boucliers, un boycott et des « menaces » sur les sites Décathlon auraient décidé du revirement de la marque qui renonce, finalement, de ne pas commercialiser ce fameux hiquab.
Pour autant, si j’ai décidé désormais de ne plus rien acheter chez Décathlon, c’est non seulement parce leur came made in China ne vaut rien et, ensuite, parce que, contrairement à Marine Le Pen qui tombe décidément dans tous les panneaux, ce n’est pas le hiquab qui me dérange mais ceux qui voulaient le vendre ; c’est-à-dire les actionnaires de la boîte qui – après eux le chaos ! – préfèreront toujours la guerre commerciale plutôt que la paix civile.

Benalla : enquête sur les réseaux secrets de l’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron

 
Résultat de recherche d'images pour "benalla alexandre"

La Lettre Patriote
              
Plus les révélations se succèdent, plus le mystère s’épaissit autour d’Alexandre Benalla qui, à seulement 27 ans, possédait déjà un carnet d’adresses bien rempli entre hommes de l’ombre, oligarques russes et hommes d’affaires de la Françafrique.


Ascoval, Ford, Arjowiggins, Air France : chronique d’une industrie qui dégringole – Journal du jeudi 28 février 2019

 
 





Ascoval, Ford, Arjowiggins, Air France : chronique d’une industrie qui dégringole
 
Les usines ferment et se ressemblent.
En une semaine, l’industrie française vient d’essuyer des pertes considérables avec son lot d’emplois perdus…
Face à cela, Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie, brille par son incompétence et sa naïveté.
 
Usage du LBD : Macron contre le Conseil de l’Europe
 
Critiqué depuis de nombreuses semaines, le lanceur de balle de défense s’est attiré les foudres du Conseil de l’Europe.
Malgré ses positions très européistes, Emmanuel Macron est allé à l’encontre des recommandations de l’instance européenne.
 
Pakistan/Inde : crispation régionale dans le Cachemire

Escalade de violence entre l’Inde et le Pakistan dans le Cachemire… des tensions qui ravivent une rivalité ancienne entre deux puissances possédant l’arme nucléaire et qui implique également le puissant voisin chinois.

L’actualité en bref

castaner affirme qu'aucun policier n'a agressé un civil, pour les civiles, c'est autre chose

 
 
 
 
Qui sont ces raclures qui tabassent des femmes, jeunes ou vieilles sans état d'âme?

Enorme et courageux coup de gueule du boxeur Patrice Quarteron, à propos de l'éventuel retour des djihadistes en France...


Résultat de recherche d'images pour "patrice quarteron drapeau"
 
 

Encouragés par Macron, 90 % des jeunes Algériens rêvent de venir en France !

 
 


Publié le 27 février 2019 - par Jacques Guillemain -

Le chaos est à nos portes.
 
Il  y  a  quelques mois, Emmanuel Macron, qui s’est fait une spécialité de salir la France et le peuple français à l’étranger, était allé se mettre à plat ventre devant les autorités algériennes, nous accusant d’avoir commis un crime contre l’humanité pour avoir fait faire un bond en avant de 1 000 ans à l’Algérie moyenâgeuse.
 
Nous avons un président ignoble, qui s’est cru obligé de faire allégeance aux Algériens, insultant nos soldats et les Pieds-noirs, lesquels, en 132 ans, ont transformé un désert en jardin et des marécages en vergers.
Ils ont bâti des villes, des routes, des voies ferrées, des ports, des aéroports, des hôpitaux, des usines et des écoles, au point qu’en 1962  l’Algérie avait les plus belles infrastructures de tout le continent avec l’Afrique du Sud.
 
Ces Pieds-noirs qui ont chéri l’Algérie bien davantage que le peuple algérien aujourd’hui, ont tracé des milliers de kilomètres de pistes sahariennes, mettant en valeur les gisements de pétrole et de gaz, qui représentent aujourd’hui une rente colossale pour l’Algérie, lui évitant la misère totale, tant l’héritage colonial a été dilapidé par une caste de prédateurs, aussi voraces qu’incompétents.
 
Ces salauds de colonisateurs ont éradiqué la dysenterie, la peste, le choléra, le typhus, le choléra, la variole et autres fléaux mortels.
 
Mais de tout cela, pour Macron, il ne reste qu’un « crime contre l’humanité », et pour Bouteflika un « génocide culturel ».

« IMPORTANT ! Pour les Allemands, l’euro a appauvri les Français de … 3 591 milliards d’euros !! » L’édito de Charles SANNAT

 
 
« IMPORTANT ! Pour les Allemands, l’euro a appauvri les Français de … 3 591 milliards d’euros !! » L’édito de Charles SANNAT
 
 
Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,
 
« Selon une étude allemande, l’euro aurait particulièrement nui aux Français »…
 
C’est sur ces premiers mots que démarre cet article du Figaro qui nous apprend que selon le très sérieux think tank allemand CEP, pour Centre de politique européenne, la France a particulièrement souffert de la monnaie unique, l’euro, qui est fondamentalement une monnaie allemande et le digne successeur du Deutsche Mark.
Il est assez remarquable de voir les analyses des « eurosceptiques », ce qui sonne à chaque fois comme une quasi-insulte dans la bouche de ceux qui utilisent ce terme pour désigner ceux qui seraient opposés à l’Europe, et j’y reviendrai plus longuement par la suite.
Selon donc cette étude du  CEP intitulée « 20 ans d’euro : perdants et gagnants, une enquête empirique », la monnaie unique aurait largement pris à certains pays ce qu’elle a apporté à d’autres, depuis son introduction.
 
Chaque français s’est appauvri de 56 000 euros !
 
Pour le CEP, les pays qui ont le plus souffert de l’adoption de l’euro sont la France et l’Italie, tandis que les grands gagnants sont l’Allemagne et les Pays-Bas.
Sur la période 1999-2017, la France perd 55 996 euros par Français et l’Italie, 73 605 euros par Italien.

Pour que leurs enfants héritent, beaucoup se privent du minimum vieillesse

 
 


Lors de sa visite du samedi 23 février 2019 au Salon de l’agriculture, M. Macron a rencontré un retraité qui a fini en larmes dans ses bras.
 

Le senior était désespéré de ne toucher que 690 € par mois, ce qui est fort peu.
Beaucoup de personnes se retrouvent, en effet, avec des retraites très faibles, soit parce qu’elles étaient en temps partiel payé au SMIC, soit parce qu’elles ont eu des trous dans leur carrière (longue période de chômage non indemnisé ou autre).
Une voiture-balai a été prévue pour eux : le minimum vieillesse, ou ASPA (allocation de solidarité aux personnes âgées).

Cette allocation permet de compléter la retraite reçue jusqu’à 868,20 € par mois pour une personne seule et 1.347,88 € pour un couple.
C’est très peu, mais cela permet de manger et, avec l’aide de la CAF, de se loger.

En 2019, cette allocation concerne 500.000 personnes (sur 14,1 millions de retraités).
Elle n’est pas attribuée automatiquement et il faut la demander pour la percevoir.

Or, beaucoup (31 % des potentiels bénéficiaires, selon une estimation) n’y font pas appel, car il existe un loup : les sommes versées au titre de l’ASPA sont récupérées sur la succession dès qu’elle dépasse 39.000 €.

En clair, si vous êtes propriétaire d’une maison de 150.000 €, que vous ayez touché pendant vingt ans un complément de 450 € par mois, après votre décès, vos enfants n’auront que 42.000 € à se partager.
Beaucoup de seniors préfèrent se priver plutôt que de dépouiller leur progéniture.
L’héritage, malgré toutes les attaques auxquelles se livrent contre lui les think tanks de gauche, est une notion bien ancrée chez les Français, même les plus modestes.
On a envie de transmettre un petit quelque chose à sa descendance, quitte à manger tous les jours des pâtes de mauvaise qualité pendant vingt ans.
Ce phénomène de non-recours est encore plus aigu dans les départements ruraux.
Car un grand nombre de paysans retraités (aux pensions agricoles ridicules) sont « riches » (même si leurs comptes en banque sont vides).
Ils possèdent des corps de ferme, des logements afférents à ceux-ci et des terres agricoles, qui peuvent valoir cher.
Or, les enfants ne peuvent pas s’installer s’ils n’héritent pas sans rien débourser de « l’instrument de travail » de leurs parents.
On a récemment sorti des biens de la succession servant à rembourser l’ASPA les corps de ferme et les habitations afférentes, mais ce geste n’a eu aucun effet et le taux de non-recours à l’ASPA reste élevé dans les départements ruraux.
Certains experts préconisent d’abandonner cette notion de recouvrement post-mortem car, pour finir, le minimum vieillesse participe à la solidarité nationale.
Seront-ils entendus ?
D’autres causes expliquent aussi le non-recours : l’impression de demander la charité en sollicitant le versement du minimum vieillesse, la peur de la stigmatisation.
Joue également beaucoup le manque d’informations, le découragement de certains qui n’ont pas assez de ressort pour entamer des démarches.

Ce taux de 31 % de non-recours (250.000 personnes) à l’ASPA est préoccupant et il faudrait, sans doute, supprimer la récupération des sommes sur la succession et rendre automatique le minimum vieillesse.

Sera-ce dans les conclusions du grand débat ?

Christian de Moliner

La police nationale n’est pas commandée, elle est administrée par des commis de préfecture

 
 

 
Cette fois-ci, ce sont les policiers versaillais qui tirent la sonnette d’alarme. Excédés d’avoir à garder La Lanterne.
 

  Ce sont des dizaines de milliers d’heures de fonctionnaires qui sont consacrées, chaque année, par les policiers à jouer les potiches devant les bâtiments de la République.
Et pendant ce temps-là, la délinquance de voie publique, celle qui touche au quotidien le plus violemment les Français, continue d’augmenter à un rythme effréné.
Cette fois-ci, ce sont les policiers versaillais qui tirent une nouvelle fois la sonnette d’alarme.
Excédés d’avoir à garder la Lanterne, la résidence secondaire officielle des Premiers ministres, désormais régulièrement occupée par Macron lors des fins de semaine, ils dénoncent le temps qu’ils perdent en n’assurant pas, pendant ce temps-là, la sécurité de nos concitoyens.
Il faut dire que pas moins de quatre patrouilles portant une douzaine de policiers sont ainsi distraites de leurs tâches de sécurité publique pour se consacrer à la surveillance extérieure du bâtiment occupé par Jupiter.
De quoi râler, en effet, surtout lorsque l’on sait que ces policiers sont ponctionnés sur les effectifs locaux.

mercredi 27 février 2019

La France en colère aux « hésitants » : « Choisissez votre camp ! »

 
 
La France en colère aux « hésitants » : « Choisissez votre camp ! »     

 Posted on: 27 février 2019
Author: Pierrick Tillet
 
Je ne sais pas qui est cette Gilet jaune, mais ce qu’elle balance, c’est du lourd et du très clair :
« Et ça qu’on le sache bien, ceux qui sont contre nous, ceux qui sont avec nous, choisissez votre camp, mais nous on est là et on ne lâchera rien ! »

NB : cliquer sur le petit haut-parleur en bas à droite pour avoir le son.


 

Gilets jaunes : ces blessés qui dérangent [Vidéo]

 
 


  
 
Ils ont perdu un œil, une main, un bout de visage, ou leurs dents.
 

En une fraction de seconde, leur vie a été bouleversée, parfois brisée parce qu’ils marchaient pacifiquement au sein ou aux abords d’une manifestation.
Ils sont plus de 2000 selon les chiffres officiels à avoir été blessés par les forces de l’ordre pendant les manifestations des gilets jaunes.
Nous sommes allés à la rencontre d’une trentaine de ces blessés graves à travers la France au cours des dernières semaines.
Ce documentaire de quinze minutes montre comme hommes, femmes, adolescents ou retraités, journalistes ou simples observateurs ont été blessés, parfois estropiés à vie par une autorité hors de contrôle.
Les récits sont troublants tant ils se ressemblent : la moitié d’entre eux déclare avoir attendu plusieurs heures avant d’être pris en charge par les pompiers, car les CRS leur bloquaient le passage.

Trump – Kim Jong-Un, une rencontre atomique ? – Journal du mercredi 27 février 2019

 
 


C’est déjà leur deuxième rencontre, Donald Trump et Kim Jong-un se retrouvent à Hanoï au Vietnam.
Huit mois après le sommet de Singapour, les deux dirigeants doivent à nouveau discuter de la dénucléarisation de la Corée du Nord…

Halal et Casher privés de label bio : un tournant ?
Mardi, la Cour de Justice de l’Union Européenne a refusé que le label bio puisse être accordé à de la viande d’animaux abattus rituellement.
Une décision qui pourrait bien bousculer l’agriculture biologique dans le bon sens.

Nicolas Dupont-Aignan en campagne au Salon de l’agriculture
Passage obligatoire de tous les politiques, le Salon de l’Agriculture est au coeur de l’actualité.
Mardi, c’était au tour de Nicolas Dupont-Aignan, le président de Debout la France de faire le déplacement à la rencontre des éleveurs français.

L’actualité en bref

Benalla: Selon que vous serez!....

 
 
 
 

François-Xavier Bellamy suicide sa campagne

 
 

Shutterstock
Marc Sergent
              
En choisissant François-Xavier Bellamy comme tête de liste LR aux élections européennes, Laurent Wauquiez était sûr d’avoir fait le bon choix.

Bellamy, c’était l’assurance d’une “troisième voie”. Bellamy ne lui ferait pas un coup à la Juppé : il ne passerait pas à gauche ni même au centre.
Bellamy, ça sentait bon Versailles et la droite RPR.
Avec le jeune professeur de philosophie élu municipal, on récupérait une sorte de Marine Le Pen polie et cultivée, une manière de Philippe de Villiers citadin, un homme à la Séguin, mais de droite monarchiste.
C’était tout bénéf’ : les grenouilles de bénitier allaient forcément se pâmer devant le bel homme enfin de droite, enfin catho, enfin pas européiste ni capitaliste.
Et puis, Badaboum !
Lors d’une rencontre avec les journalistes de l’association Europresse, on a demandé au jeune homme d’indiquer ses choix. Florilège :
“Ce qui est certain, c’est qu’entre la vision d’Emmanuel Macron et la vision de Marine Le Pen, je serais clairement plutôt du côté d’Emmanuel Macron.”

Aïe.
Pressé de dire ce qu’il pensait d’une Europe fédérale avec transfert de souveraineté, Bellamy répond :
“Aujourd’hui, ce ne serait pas souhaitable. Mais si demain on a réussi à faire progresser la conscience européenne, la conscience d’une communauté culturelle européenne, eh bien ça pourrait devenir souhaitable”
Re-aïe !

Et les prix des carburants montent, montent… montent !!

  
Heureusement que Trump vient de taper du poing sur la table à l’égard des membres de l’OPEP, car les prix des carburants, en France, font la même chose que la « petite bébête » des enfants : ils montent, montent et montent encore et dépassent désormais ce que j’appelle le seuil d’alerte Gilets jaunes à plus de 1,40 euro par litre de gasoil…
 
 
En cause, une baisse de l’euro d’un côté et une augmentation des cours du pétrole, le tout avec la fiscalité très légère (c’est ironique) qui pèse sur les carburants dans notre pays.
 
Charles SANNAT
 
Trois mois de Gilets jaunes : les prix du carburant augmentent toujours en France

Plus de trois mois après le déclenchement des manifestations d’envergure des Gilets jaunes, les prix du carburant, la cause principale de la naissance du mouvement, ne cessent… d’augmenter, d’après les données hebdomadaires publiées par le ministère de la Transition écologique et solidaire.
Malgré trois mois de samedis dans les rues, les Gilets jaunes ne peuvent pas encore se féliciter d’une victoire sur la hausse des prix du carburant, l’étincelle qui a mis le feu aux poudres.

De Jacline Mouraud à Jacqueline Gourault : à quand la fin de la grande récré ?

 
 


Tous les observateurs sensés sont stupéfaits de constater qu’un mouvement de révolte contre les taxes est en train d’aboutir à un concours pour trouver de nouveaux impôts.
 
En octobre, le mouvement des gilets jaunes se cristallisait à partir de la vidéo virale de Jacline Mouraud, vue plus de six millions de fois, qui égrenait les multiples taxes et augmentations auxquelles était soumis l’automobiliste.
La France périphérique et populaire s’identifiait à ce ras-le-bol plein de bon sens et à la gouaille de Jacline Mouraud.
Moins de six mois après, le macronisme a fait monter au front sa Jacqueline de service, Mme Gourault.
Spécialiste des trous de mémoire pendant les interviews, des approximations, gentiment caricaturée en Mère Denis sur les réseaux sociaux, elle était la candidate toute désignée pour lancer l’idée de l’impôt sur le revenu pour tous dès le premier euro.
Un ministre qui fait peuple pour faire payer le peuple : on a de la suite dans les idées, dans la team Macron.
L’idée a séduit sur les plateaux télé, où certains animateurs redevables de l’impôt sur le revenu (« Les Grandes Gueules »), se sentant concernés, ont repris l’antienne des 2 % de Français s’acquittant de 40 % des recettes de l’impôt sur le revenu.

Faux SDF, faux président

 
 
L’image contient peut-être : 1 personne, debout, chaussures et plein air
 
 
Jamais vu de clodo en chaussures de ville
 
La mise en scène est de......

A vomir

Résultat de recherche d'images pour "sdf paris"

Indécence? Je crois que c'est peu de le dire

 
 

mardi 26 février 2019

Montpellier : une "observatrice" de la LDH traitée de "connasse", elle saisit l'IGPN





La scène filmée lors de la manifestation de samedi 16 février CAPTURE d'ECRAN TWITTER -
Publié le










La scène a été très partagée sur les réseaux sociaux.
L’association indique que le procureur de la République a été saisi de ces propos comme l’IGPN (la police des polices).
Hier sur le compte twitter de la police nationale 34 a été posté ce message : « La vidéo a fait l’objet d’un signalement en interne et d’une enquête ce qui permettra de déterminer les circonstances exactes de l’évènement ».
Et renvoie pour tout signalement sur la platerforme IGPN.

Immigration : les conséquences de l’incertitude algérienne – Journal du mardi 26 février 2019

 
 


 

Immigration : les conséquences de l’incertitude algérienne
 
Alors que l’Algérie connaît une vague de manifestations depuis plusieurs jours, le pays est dans l’incertitude quant à la candidature du président sortant, Abdelaziz Bouteflika… une incertitude qui pourrait virer au chaos et menacer la France d’une déflagration migratoire sans précédent.
 
Brexit : vers un déni de démocratie ?
 
A un mois de la sortie officielle de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne, rien n’est prêt.
Alors qu’aucun accord n’a été trouvé entre Bruxelles et le Parlement de Westminster, tous les cas de figure sont désormais envisagés, y compris de faire revoter les Britanniques sur le Brexit !
 
Assurance-chômage : une réforme malus-malus ?
 
Coup de rabot dans les allocations chômage et serrage de vis pour les entreprises, la réforme du ministre du travail Muriel Pénicaud a été présentée ce mardi malgré l’échec des négociations avec les partenaires sociaux.
Une réforme qui devrait faire une quasi unanimité contre elle.
 
L’actualité en bref

Décathlon renonce à commercialiser le hijab


La chute de l’empire capitaliste occidental : actes infantiles en cascades

 
 
La chute de l’empire capitaliste occidental : actes infantiles en cascades    
Posted on: 26 février 2019 26 février 2019

La chute des empires s’accompagne toujours d’un dérèglement comportemental de ses représentants, allant jusqu’à des actes compulsifs touchant à l’infantilisme.
 
En voici trois exemples récents.

Retrait US de Syrie : tu veux ou tu veux pas ?

En décembre 2018, le président US Trump annonçait le retrait imminent des troupes américaines de Syrie.
 « Nous avons vaincu l’EI en Syrie, ma seule raison d’y être », clama-t-il pour justifier une décision qui plongeait surtout les faucons du Pentagone dans un état de sidération furieuse.
Mais depuis, de volte-faces en annonces contradictoires, on ne sait plus trop dans quel sens marchent les troupes US égarées en Syrie : vers la sortie ou en rond sur place ?

Dernier rebondissement en date il y a quatre jours, l’exécutif américain annonçait que finalement son pays maintiendrait sur le sol syrien « un petit groupe de maintien de la paix d’environ 200 soldats ». 200 soldats pour « maintenir la paix » dans un Moyen-Orient en proie à toutes les tensions !
Pas sûr que le ridicule soit la meilleure manière de garantir son autorité.
 
 
Un « petit groupe de maintien de la paix » US sur le sol syrien
Le coup de « l’aide humanitaire » US au Venezuela : un flop humiliant

Commercialisation de Hijabs de sport chez Decathlon : France Police – Policiers en colère saisit la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes)


hijabs décathlon plainte islam radical police nationale syndicat de police.png



Notre syndicat de police constate que l’enseigne Decathlon encourage les dérives sectaires en faisant la promotion et en commercialisant cet objet religieux généralement utilisé pour une pratique rigoriste de l’Islam.

Cet enseigne commerciale incite nos compatriotes au repli identitaire ce qui créé un trouble à l’ordre public.
A ce titre, France Police – Policiers en colère demande à la Miviludes d’étudier les conséquences juridiques de cette action commerciale et d’envisager l’interdiction de cette vente.
Un arrêté préfectoral interdisant une telle commercialisation pour trouble à l’ordre public pourrait être envisagé tout comme la saisine du procureur de la République pour poursuivre les éventuelles infractions pénales.
L’article 225-4-10 du code pénal prévoit et réprime la dissimulation forcée du visage.
En vendant un objet servant à la commission de l’infraction, ne serait-il pas possible de poursuivre Decathlon pour complicité par fourniture de moyen en tant que personne morale ?

Pendant que les médias regardent les Gilets jaunes, les banlieues s’embrasent

 
 

DR
Julien Michel
            
Depuis la mi-novembre 2018, il semble qu’il n’y ait plus qu’une seule crise en France : celle des Gilets jaunes.

Pourtant, en ce moment-même, les attaques se multiplient en banlieue.
Il suffirait d’une étincelle pour repartir dans une intifada comme nous en avons déjà connues.
C’est Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, qui sonne l’alarme dans un entretien avec Le Figaro.
“La dernière fois que j’ai rencontré Emmanuel Macron, je lui ai dit qu’il existait une crise des banlieues masquée par celle des «gilets jaunes». La situation est explosive. 80 lycées ont été attaqués en décembre. Ces attaques étaient perpétrées par des bandes cagoulées, organisées et extrêmement violentes. Elles visaient à mettre le feu aux poubelles, aux voitures, aux lycées… Des enseignants ont été aspergés d’essence.”
Valérie Pécresse
La violence en banlieue n’a plus aucune limite.
Tortures, lynchages, chaque jour apporte son lot d’horreurs.
Mais alors que les forces de l’ordre sont mobilisées dans les beaux quartiers parisiens et dans les capitales de régions, la république n’a plus aucun moyen de “tenir” d’éventuelles émeutes généralisées dans les départements de la couronne parisienne.
Le déclenchement de telles émeutes est précisément le scénario catastrophe que l’exécutif souhaite éviter à tout prix.

source

Rendement négatif pour votre épargne : c’est normal pour les « experts » !

 
 
Rendement négatif pour votre épargne : c’est normal pour les « experts » !
 
 
Où placer son épargne de précaution ?
 
 
C’est cette question que se pose lui aussi le grand quotidien Le Monde en apportant une réponse assez drôle à mon sens !!
 
En effet, dans une stratégie assez éculée, voici ce que propose le journal :
« Le Livret A ne rapporte que 0,75 %.
Mais vous pouvez faire mieux en plaçant votre argent à moyen terme sur le fonds en euros de l’assurance vie.
Mais il faut renoncer, en partie, à la disponibilité immédiate.
Une fois déduits les prélèvements sociaux de 17,2 %, le rendement net ressort à 1,32 % en moyenne. «Le rendement devrait encore baisser en 2019, mais dans une moindre mesure, pour se situer entre 1,50 % et 1,60 %.
Le rendement réel, tenant compte de l’inflation et des prélèvements sociaux de 17,2 %, devrait donc rester négatif, ce qui n’est pas choquant pour un placement sécurisé», précise Cyrille Chartier-Kastler, le fondateur du site GoodValueForMoney.
 
Vous reprendrez bien un peu d’épargne négative mes amis ?

Un ex-djihadiste assigné à résidence dans un hôtel d’Aurillac sans que le maire soit consulté

 
 


Le plus ancien assigné à résidence de France, une CEDH complaisante, un maire très remonté, un ministre de l’Intérieur sans égards, des habitants angoissés : mélangez le tout et vous obtenez une situation intenable voire, si elle se multiplie, explosive.


Membre d’un groupe terroriste affilié à Al-Qaïda, Kamel Daoudi est interpellé à Londres en 2001, déchu de sa nationalité française en 2002, interdit de territoire en même temps que condamné à six ans de prison en 2006 pour, finalement, être assigné à résidence en 2008.
Bientôt onze ans qu’il est logé aux frais de la princesse !

Mais pourquoi ne pas l’expédier dans son pays d’origine, l’Algérie, cet ex-citoyen français de 45 ans ?
Parce que, en 2009, la Cour européenne des droits de l’homme (CDEH) l’a interdit.
Au motif qu’il risque d’y subir des « traitements inhumains et dégradants », comme il disait lui-même dans un communiqué, publié par Mediapart, en octobre 2018.
Communiqué dans lequel il demandait à ladite Cour… de condamner la France !
Mais qu’est-ce qu’ils commettent, les djihadistes ?
Des traitement humains et respectueux, peut-être ?

Salon de l’agriculture contre gilets jaunes : le match médiatique des gentils et des méchants continue

 
 

AFP / DOMINIQUE FAGET

 
L’acte XV des gilets jaunes retransmis par BFM TV, est devenu, grâce à la baguette élyséenne de la rédaction de cette chaîne d’info en continu, le match Macron au Salon de l’agriculture vs manifestations de gilets jaunes, sous l’angle de la violence.
 

En bas, à droite de l’écran, nous avions d’un côté notre Président champêtre comme un taureau dans le pré, entouré de gentils agriculteurs, et de l’autre les méchants gilets jaunes, les dégradations et les affrontements avec les forces de police – en marge de la manifestation, comme ils disent.
Et les présentateurs de cette info Pravda mettaient en évidence le calme remarquable de ce monde agricole alors que sa souffrance est du même ordre que celle des gilets jaunes.
Cette mascarade de l’information fait honte à notre pays.
Nous sommes toujours dans la stratégie de décrédibilisation de ce mouvement social inédit qui traduit un malaise profond de notre société.
Et lorsque l’on voit, à Clermont-Ferrand, des casseurs détruire pendants de longues minutes du mobilier urbain, sans apercevoir un seul membre des forces de l’ordre pour venir s’interposer, sinon deux femmes et une personne âgée gilets jaunes, nous sommes en droit de nous demander si les débordements ne sont pas souhaités par les pouvoirs publics.
Le monde agricole est moribond, un agriculteur se suicide tous les deux jours.
Ce monde-là a sans doute été bien trop gentil pour en arriver là.
Une petite anecdote personnelle, et vous allez comprendre.

9 milliardaires possèdent 90% des médias

 
 
 

Indécence



L’image contient peut-être : 1 personne, texte

lundi 25 février 2019

Rubrique : no limit.

 
 
L’image contient peut-être : 4 personnes, chaussures et intérieur
 
Voilà une opération de communication particulièrement immonde.

Tout est calculé, millimétré et tout dégouline de cynisme et de fausseté.
Parce qu’il y a un an :
« La Fédération des acteurs de la solidarité, dont la Fondation de l'Armée du Salut fait partie, demande au Premier ministre, Edouard Philippe, de "surseoir" à l'arbitrage gouvernemental concernant le financement des Centres d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), amputés de 20 millions d'euros en 2018. »
https://www.armeedusalut.fr/…/baisse-des-financements-chrs-…

Tout ceci est insupportable.
Je n’arriverai pas à m’habituer.

Merci à France Dubois pour le montage photo.

Macron au secours des SDF : le dernier coup de com’ de l’Elysée

 
 
 
 
Le président, qui a réduit de plus de 30 millions d’euros le budget des centres d’hébergement, s’est affiché aux côtés des SDF, sans prévenir les journalistes, en toute discrétion… mais en compagnie de sa photographe personnelle.

Genou à terre devant la tente d’un SDF, les mains dans les poches en pleine discussion avec un sans-abri derrière la camionnette du SAMU Social, hier le Président de la République s’affichait sur les réseaux sociaux en homme de terrain, au contact de la misère.

Une belle opération de communication de la part de celui qui, quelques semaines après son élection, avait annoncé qu’il bataillerait contre la misère : « Je ne veux plus d’ici la fin de l’année avoir des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois », avant de déployer, sans grande surprise, son programme de « président des riches ».


Les soutiens du gouvernement réfutent l’accusation d’ « opération de communication », en notant que le gouvernement n’avait pas prévenu les médias et que les photos n’ont pas été relayées par les pages officielles du Président.

Salon de l’Agriculture : la prolongation du grand débat macronien ? – Journal du 25 février 2019

 
 



Salon de l’Agriculture : la prolongation du grand débat ?
 
Comme chaque année, le salon de l’agriculture draine l’essentiel du paysage politique.
Dans la lignée du grand débat, Emmanuel Macron s’est prêté à un véritable marathon avec une visite de 14 heures.

Gilets Jaunes : un acte XV qui tient toujours
Après une semaine médiatique compliquée, les gilets jaunes ont de nouveau battu le pavé, samedi. Malgré la pluie de critiques, l’acte XV a rassemblé plus de monde et prouve que la motivation reste intacte.

Venezuela : la guerre des images
De violents affrontements ont éclaté samedi aux frontières brésilienne et colombienne.
En cause l’arrivée de camions humanitaires à destination du Venezuela… un chao entretenu par l’opposant Juan Guaido, plus que jamais soutenu par Washington.

L’actualité en bref

«Une claque et ils reviennent au pied» ? Darmanin dément avoir comparé les députés à des chiens

«Une claque et ils reviennent au pied» ? Darmanin dément avoir comparé les députés à des chiens

© Eric Feferberg Source: AFP
Le ministre de l'Action et des comptes publics Gérald Moussa Darmanin (image d'illustration).

Selon une information révélée par Le Parisien, le ministre de l'Action et des Comptes publics se serait livré à une comparaison entre les parlementaires et la race canine, ciblant particulièrement une député.

Le ministre a démenti de tels propos.
Amélie de Montchalin, député La République en marche (LREM) de l'Essonne, aurait été mentionnée par Gérald Darmanin de manière peu conventionnelle lors d'un repas en décembre 2018, en marge du débat budgétaire.
Le ministre de l'Action et des Comptes publics se serait en effet livré à une étonnante analogie entre les parlementaires et les chiens, selon une information publiée par Le Parisien ce 25 février.
Après un démenti de Gérald Darmanin, le quotidien de la capitale précise maintenir «intégralement» ces citations.
Vous leur mettez une claque et ils reviennent au pied.
«Les parlementaires, c’est comme les chiens. Il y a les truffiers qui ramènent de grosses truffes, ceux-là, il faut les traiter ; il y a ceux qui ramènent des petites truffes et qu’on fait traiter par des collaborateurs ; et il y a les labradors, comme Montchalin : vous leur mettez une claque et ils reviennent au pied», aurait déclaré Gérald Darmanin «lors d’un dîner avec des élus».

«De l'humour» selon l'un des amis politiques du ministre, cité par le quotidien.
Sur Twitter, Gérald Darmanin a réagi à l'article, accusant le journal de se faire le «porte-parole de fake news».
«Inutile de préciser que je démens de tels propos désobligeants», a-t-il précisé.

Syrie : Proche de la défaite, l’Etat islamique décapite encore 50 esclaves sexuelles yézidis

 
 


Par le 25/02/2019 pour Fdesouche

Les troupes d’élite du SAS ont trouvé les têtes coupées de 50 esclaves sexuelles assassinées sans pitié par des combattants de l’État islamique alors qu’elles menaient l’assaut contre le dernier bastion du groupe terroriste

Les djihadistes ont décapité des dizaines de femmes yézidis et ont jeté les têtes dans des poubelles.
Les forces spéciales britanniques ont fait cette horrible découverte lorsqu’elles sont entrées dans Baghouz, la ville assiégée sur les rives de l’Euphrate, dans l’est de la Syrie.
Cette découverte fait suite à une bataille acharnée au début du mois, au cours de laquelle les soldats du SAS ont tiré 600 obus de mortier, forçant l’ennemi à s’engager dans un réseau de tunnels sous la ville en ruines.
Plus de 100 djihadistes ont été tués pendant la bataille.
Deux soldats britanniques ont été blessés, mais ni l’un ni l’autre n’ont subi de blessures mortelles.
Une source a déclaré au Mail on Sunday : « À l’heure de la défaite, la cruauté des djihadistes n’a pas de limites.
Ils ont lâchement massacré ces femmes désespérées comme dernier acte de perversité et ont laissé leurs têtes coupées derrière eux pour que nous les trouvions.
La motivation d’un tel acte écœurant dépasse l’entendement pour tout être humain normal. »
[…]

(Traduction Fdesouche)

Dailymail.co.uk

La police politique de macron protège les antifas

 
 

 
Police ou barbouzes
 
A qui et à quels ordres obéissent ils
 

Attention, le chaudron algérien à nouveau en ébullition

 
 
Attention, le chaudron algérien à nouveau en ébullition
 
 
Depuis fort longtemps, il y a un lien très spécial entre la France et l’Algérie, et évidemment, ce qui se passe de chaque côté de la Méditerranée a un impact sur l’autre partenaire.
 
L’Algérie, épuisée par la guerre civile des années 90 qui fut une véritable boucherie, était restée éloignée du phénomène dit du « printemps arabe », or, le peuple algérien semble se lever pour refuser un nouveau mandat de Bouteflika qui, pourtant, a réussi à maintenir l’Algérie dans un calme relatif à défaut d’avoir réussi le défi de son développement économique.
Il est assez saisissant de voir les Algériens se soulever quelques mois à peine après… les Français !
Mon petit doigt (et pas que) me dit que le printemps risque d’être jaune et chaud tout autour de la Méditerranée.
 
Charles SANNAT
 
En manifestant contre Bouteflika, « les Algériens ont rejeté la rhétorique de la peur »

En Algérie, des dizaines de milliers de personnes ont défilé à travers le pays pour dire « non » à un 5e mandat présidentiel d’Abdelaziz Bouteflika.
Les manifestations ont été tolérées par la police et couvertes par l’organe de presse gouvernemental. De quoi relancer le débat sur un mandat qui divise jusqu’aux « décideurs » algériens.

Agnès Thill, députée LREM opposée à la PMA pour toutes, en liberté surveillée

 
 



Agnès Thill, opposée à la PMA pour toutes, qui avait dénoncé dans un tweet « un puissant lobby LGBT à l’Assemblée nationale », vient d’être entendue par la commission des conflits de son parti.


Finalement, elle ne sera pas exclue : elle a écopé d’un rappel à l’ordre, une sorte de liberté surveillée. Mais attention à ne pas récidiver !
En revanche, les propos injurieux de ses collègues à son encontre n’ont pas été sanctionnés.
Quant à Marlène Schiappa, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, elle reste aux abonnés absents.
Depuis plusieurs mois, Agnès Thill subit les pressions et les moqueries d’élus de la majorité, en raison de sa foi catholique.
Son opposition à l’extension de la PMA est, aux yeux de ses détracteurs, le signe d’un obscurantisme intolérable : « Depuis dix mois, je vis un enfer », confie-t-elle, « je suis harcelée par mes collègues, ma situation est réellement invivable, insupportable ».
S’en prendre au lobbyisme LGBT, quel crime abominable !
Ce lobbyisme n’existe pas, c’est bien connu !

Cannabis dit « thérapeutique » : de quoi se mêle l’Union européenne ?

 
 


Le Parlement européen vient d’approuver (dixit le député européen Guillaume Balas) une résolution demandant que dans tous les pays de l’Union européenne, les praticiens puissent prescrire des traitements à base de cannabis thérapeutique

Qu’une formation appropriée du corps médical soit mise en place ; et que la recherche sur le cannabis médical soit encouragée et financée.

De quoi se mêle-t-il ?
Racolage des cannabinophiles avant la grande élection ?
Ceci survient alors qu’en France, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), selon une modalité exceptionnelle en matière d’adoubement de médicament, réunit une commission ad hoc (ou plutôt sur mesure) pour promouvoir le cannabis thérapeutique (sans guillemets à « thérapeutique », se gardant bien de l’expression « cannabis dit thérapeutique »).
Cette simplification de langage et d’écriture n’est pas anodine.
Accroître le poids des mots est une modalité de manipulation des esprits.
Cette commission met la charrue avant les bœufs, comme le fait la résolution du Parlement européen (ça devient une habitude).
Elle a rapidement prôné le recours au « cannabis thérapeutique », ajoutant qu’elle souhaitait – mais ce sera après – une validation de cette disposition par des études/recherches.
Ils arrachent la champlure du tonneau puis se posent la question de ce qu’on peut faire de ce qui s’écoule.
De quoi se mêle l’Union européenne ?

Mais réveillez vous BDM

 
 

dimanche 24 février 2019

Le capitalisme vert utilise Greta Thunberg

 
 

9 février 2019 / Isabelle Attard

Notre chroniqueuse a vécu plusieurs années en Laponie suédoise et a présidé le groupe d’amitiés France-Suède à l’Assemblée nationale. C’est donc avec un regard attendri qu’elle s’est penchée sur l’histoire de la jeune militante écologiste Greta Thunberg...
Isabelle Attard a été députée écologiste du Calvados. Elle se présente comme « écoanarchiste ».
Isabelle Attard.


Depuis environ cinq mois, une jeune Suédoise de 16 ans, autiste Asperger, se retrouve sous les projecteurs médiatiques du monde entier.

Elle fait la « grève de l’école » pour se faire entendre et son combat est juste.
Il s’agit pour elle de passer un message aux milliardaires, aux décideurs politiques, que ce soit à la COP24 en Pologne ou dernièrement à Davos afin qu’ils respectent leurs engagements sur le climat. Son dernier discours a ému quasiment tous les militants écologistes de la planète :
Je ne veux pas que vous soyez désespérés, je veux que vous paniquiez. Je veux que vous ressentiez la peur qui m’habite chaque jour et que vous agissiez, comme s’il y avait le feu, parce que c’est le cas. […] Il y a encore une petite chance de stopper les émissions de gaz à effet de serre afin d’éviter des souffrances pour une grande partie de la population de la planète. »
Derrière ces moments forts, on trouve un petit génie suédois des « public-relations », Ingmar Rentzhog.

 L’envers du conte de fées est moins joli, mais plus intéressant.

Le journaliste d’investigation suédois Andreas Henriksson est, d’après mes recherches, le premier à avoir enquêté sur ce sujet et son article a été publié sur le blog de Rebecca Weidmo Uvell, le 11 décembre 2018.

Tout a été finement programmé pour transformer la jeune Suédoise en héroïne internationale
Greta Thunberg en grève devant le Parlement suédois.

macron veut dissoudre le "Bastion social"

 

52464414_10157172921144216_1950272463598256128_n.jpg
 
Bastion social, coupable ?
 
« Coupables de vouloir loger des SDF français, coupables de faire des distributions alimentaires, coupables de vouloir sauvegarder des maisons traditionnelles alsaciennes, coupables de se défendre quand on les attaque, coupables de vouloir vivre dans un pays qui ressemble à celui de leurs ancêtres... Coupables en fait d'avoir 20 ans et d'aspirer à autre chose qu'une école de commerce, un avenir de Parent 1 et des soirées cocaïne pour supporter une existence de merde au sein de la "start-up nation" anciennement appelée France... »
Xavier Eman
 

Ça plane à l'Elysée?

 
 
Résultat de recherche d'images pour "macron sniff cocaîne"


23 févr. 2019
Par Citoyen Spartacus

Mais qu’y avait-il dans le coffre d’Alexandre Benalla ?

Un coffre blindé qui prend la poudre d’escampette, c’est plutôt drôle quand on apprend qu’il serait justement plein de poudre blanche.
La coke sous la coque, cocasse non ?
En même temps, il faut être aveugle et sourd pour ne pas s’apercevoir que Manu le poudré a traversé la rue pour suivre la ligne blanche.
Il transpire, panique, les yeux écarquillés, la nuque rigide et ses performances de logorrhées sémantiques dans lesquelles il se noie sont un signe de plus qui rappelle les cocaïnomanes avérés.
Certes on peut comprendre que devant son échec cuisant il recoure à des ressources chimiques, artificielles pour tenter de devenir le surhomme qu’il pensait être.
Nous serions dirigés par un drogué ?
La question se pose et tous autour de lui commencent à craindre de l’avoir perdu.
Il délire, expose sa paranoïa, exprime sa peur de prendre une balle dans la tête…
Mais Manu, personne ne te veut autant de mal !
On veut juste que tu partes et que tu ailles voir si l’herbe est plus grasse ailleurs, d’ailleurs ça te réussirait peut-être beaucoup mieux que le speed de Caroline !

Au moment de glisser votre bulletin de vote, n'oubliez pas