vendredi 11 janvier 2019

L’inspecteur Schiappa a trouvé l’origine de la violence des gilets jaunes : les puissances étrangères

 
 


Marlène Schiappa est sur le point de résoudre l’origine de la montée de la violence chez les gilets jaunes.

La piste est sérieuse, les coupables seraient à peu près localisés.
L’inspectrice Gadget de l’Élysée nous informe de l’avancée de son enquête : Est-ce que, oui ou non, il y a des puissances étrangères, ou tel réseau d’influence qui participe au financement de ces violences de rue, de ces émeutes, des casseurs ?
Diantre ! Les gilets jaunes auraient, en quelque sorte, un sponsor.
Il est vrai que chacun se demandait comment les manifestants avaient pu se payer toutes ces palettes qu’ils jettent sur les barricades, ces barrières, ces poubelles en plastique dernier cri.
D’où vient l’argent ?
La réponse de James Schiappa 007 ne se fait pas attendre : Je crois que c’est une question qui n’est pas incongrue, eu égard à certaines positions récentes de certains responsables politiques, notamment italiens, mais pas uniquement… Ouille !
De nombreux pays seraient impliqués.
L’Italie, bien entendu, la Russie, c’est évident, la Hongrie, pourquoi pas, la Syrie, le Donald Trump… Bref, un complot international est à la manœuvre.
Il se trame des choses.
Salvini pilote les gilets jaunes.
À distance. Avec un joystick.
Poutine envoie des palettes, Trump fait larguer des poubelles sur le boulevard Saint-Germain, la nuit…
En aucun cas il ne peut s’agir d’une colère spontanée en réaction aux tirs de Flash-Ball® sur tout ce qui bouge, aux jets de gaz lacrymogène à bout portant, aux matraquages de personnes au sol et autres exactions policières en tous genres, comme en attestent les dizaines de vidéos qui circulent sur le Net. Par quel mystère la consigne « riposte à hauteur de la menace » a-t-elle disparu de l’état d’esprit des compagnies de CRS ?
Complot pour complot : et si cette agressivité des forces de police dès l’acte I n’avait eu d’autre but que provoquer des violences afin de rendre le mouvement impopulaire ?
Pourquoi tout ce pataquès autour du boxeur de CRS, alors que le silence fut complet lors du tabassage très violent de manifestants à terre dans un fast-food ?
Après LCI, sur France Inter, Marlène Schiappa répète au mot près ses accusations.
Emploie les mêmes formules.
Comme un texte appris par cœur.
Secrétaire d’État ou comédienne chargée de faire passer des éléments de langage ?
Qui finance le sketch ?
Le montant de la cagnotte du boxeur est effrayant.
Le nombre de donateurs aussi.
Que des Italiens, des Russes, des Hongrois, des Pygmées !
Même les Martiens ont donné.
L’enquête sera longue.
Marlène soupçonne même Brigitte Macron d’avoir fait don d’un sac Vuitton.
L’affaire ne fait que commencer…

  Jany Leroy

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.