dimanche 6 janvier 2019

Gilets jaunes à Toulon : Le préfet du Var saisit l’IGPN après des violences policières présumées.


 
 
(capture écran vidéo Twitter)
6 janvier 2019 ● 19h54
par Y.C.
 
Le commandant de police filmé plusieurs fois alors qu’il utilisait la force vis à vis de deux individus a-t-il commis des violences illégitimes ?
 
Le préfet du Var annonce ce dimanche soir avoir saisi l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) sur cette affaire.
Le commandant divisionnaire de police Didier Andrieux, qui a reçu la Légion d’honneur en début d’année, a été filmé à plusieurs reprises ce samedi en marge de la manifestation des Gilets jaunes à Toulon, alors qu’il interpellait deux individus en utilisant la force et en leur portant des coups.
L’officier de la police nationale s’en est expliqué au journal Nice-Matin indiquant que les images avaient été sorties de leur contexte et qu’il avait utilisé à deux reprises la force, de façon légitime.
Le préfet du Var a indiqué ce soir avoir saisi l’IGPN dans le cadre de cette affaire.
« Dans le cadre de mes responsabilités administratives, j’ai saisi l’IGPN afin qu’une enquête permette de faire toute la lumière sur les suspicions de violences policières à Toulon », indique-t-il dans un tweet.
La « police des polices » va donc ouvrir une enquête administrative.


Pas d’enquête ouverte du côté du parquet

Plus tôt dans la journée, le procureur de la République de Toulon, Bernard Marchal, avait annoncé ne pas avoir ouvert de procédure à l’encontre du policier.
« Il y avait un contexte insurrectionnel avant et après ces vidéos, dans lequel il était impossible d’interpeller quelqu’un sans violence, et il a agi proportionnellement à la menace » a détaillé le magistrat.

 
Même son de cloche du côté du Directeur départemental adjoint de la sécurité publique du Var, José Casteldaccia : « Cette vidéo doit être remise dans le contexte d’hyperviolences commises en fin de manifestation » a-t-il déclaré à Nice-Matin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.