mercredi 30 janvier 2019

Gilets jaunes, police et casseurs : Eric Drouet et Jérôme Rodrigues répondent à RT France (VIDEO)

 
 
Gilets jaunes, police et casseurs : Eric Drouet et Jérôme Rodrigues répondent à RT France (VIDEO)

© RT France
 Les Gilets jaunes Eric Drouet et Jérôme Rodrigues sont les invités du journal télévisé de RT France ce 30 janvier.
 
Figures emblématiques des Gilets jaunes, Eric Drouet et Jérôme Rodrigues ont livré leur analyse en direct sur RT France.

Ils reprochent aux autorités d'opposer manifestants et policiers, et de tirer parti des violences pour «tuer le mouvement».
Eric Drouet et Jérôme Rodrigues, figures emblématiques du mouvement des Gilets jaunes, étaient les invités du journal télévisé de RT France ce 30 janvier.
Grièvement blessé à l’œil lors de l'acte 11 du mouvement des Gilets jaunes, Jérôme Rodrigues a
rapporté qu'il ne savait toujours pas s'il pourrait, un jour, retrouver la vue de l’œil droit.

Je sais qu'il y a des hommes derrière cette carapace

«Ils ont des ordres [mais] je sais qu'il y a des hommes derrière cette carapace», a-t-il expliqué, saluant toutefois les nombreux policiers lui envoyant des messages de soutien.
Rappelant la vague de suicides qui frappe les forces de l'ordre, le Gilet jaune a pointé du doigt la responsabilité des décideurs : «On voit réellement le respect que porte le gouvernement envers sa propre police [...]
Pourquoi nous opposer, pourquoi faire de nous de la chair à pâté, pour ce gouvernement qui n'est plus responsable de quoi que ce soit ?»
 
 
Violences dans les manifestations : «un souhait du gouvernement» ?
 
Ce dernier avait déclaré vouloir que la justice soit saisie, accusant Eric Drouet d'avoir appelé à l'«insurrection» et à un «soulèvement sans précédent».
Le Gilet jaune, qui a déclaré qu'il allait porter plainte pour «dénonciation calomnieuse», a reproché au ministre de se «servir de la justice comme d'un outil facilement utilisable par lui-même».
 
Sont-ils en train de vous servir pour tuer le mouvement ?
 
Eric Drouet a ajouté appeler à une mobilisation pacifique pour l'acte 12 du mouvement et les suivants, afin notamment de permettre aux personnes les plus vulnérables de participer au mouvement social.
Jérôme Rodrigues a pour sa part dénoncé la venue de «black blocs» violents aux manifestations, un groupe qu'il a dissocié des Gilets jaunes. 
«J'appelle Christophe Castaner à prendre ses responsabilités [pour empêcher les black blocs de frapper lors des manifestations]», a-t-il demandé, précisant que ces casseurs avaient annoncé à l'avance leur venue. 
«Sont-ils en train de vous servir pour tuer le mouvement ?», a-t-il demandé à l'attention du ministre de l'Intérieur. 
«On se demande si ce n'est pas un souhait du gouvernement [que les manifestations dégénèrent]», a renchéri Eric Drouet.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.