jeudi 10 janvier 2019

Depuis 2012, le PDG de Renault Carlos Ghosn n'est plus résident fiscal en France



Carlos Ghosn, le 20 novembre 2013, à Tokyo.

Carlos Ghosn, le 20 novembre 2013, à Tokyo. (TORU YAMANAKA / AFP)
Isabelle RaymondRadio France
publié le 10/01/2019


Selon les informations recueillies par franceinfo, Carlos Ghosn est locataire, depuis 2002, d'un appartement à Amsterdam. Cette adresse servirait avant tout de résidence fiscale à Carlos Ghosn qui a souhaité quitter la France en 2012 avec l’arrivée au pouvoir de François Hollande. Bercy refuse de confirmer.
 

Le PDG de Renault et ex-patron de Nissan, Carlos Ghosn, n'est plus résident fiscal en France depuis 2012, a appris franceinfo jeudi 10 janvier de source proche du dossier, confirmant une information du journal Libération.
Depuis cette date, il est résident fiscal aux Pays-Bas, un pays réputé au sein de l'Union européenne pour ses avantages fiscaux plus importants, et où est installé le siège social de Renault-Nissan BV, la société holding néerlandaise, qui coiffe l’alliance entre les deux constructeurs automobiles depuis 2002.

Un appartement à 8 000 euros par mois à Amsterdam
Selon les informations recueillies par franceinfo, Carlos Ghosn est locataire, depuis 2002, d'un appartement à Amsterdam.
Un appartement - avec vue sur un parc, dont le loyer de 8 000 euros est payé par Nissan -, dans lequel Carlos Ghosn s'installe quand il assiste aux réunions de l'alliance.
Mais selon une source proche du dossier contactée par franceinfo, cette adresse sert avant tout de résidence fiscale à Carlos Ghosn qui a souhaité quitter la France en 2012 avec l’arrivée au pouvoir de François Hollande.

Bercy refuse de confirmer

Le ministère de l'Economie a refusé de confirmer ces informations en s'abritant derrière le secret fiscal.
"C'est à M. Ghosn de confirmer ou d'infirmer cette information. Le gouvernement doit respecter le secret fiscal", a indiqué un porte-parole de Bercy.
Cet établissement de Carlos Ghosn aux Pays-Bas, réputé au sein de l’Union européenne pour ses avantages fiscaux, est connu de son entourage, aussi bien chez Renault que chez Nissan, toujours selon cette même source.
Ni Renault ni le ministère de l'Economie n’ont pour l’instant répondu aux sollicitations de franceinfo.

francetvinfo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.