jeudi 6 décembre 2018

Ta voiture pollue trop, mais l’Allemagne est au charbon !



 
La défense de l’environnement est une évidence, mais cette évidence ne doit pas servir de justification honteuse et de prétexte uniquement à la rapine « taxière » de notre État impécunieux.
 
Ce n’est pas faute d’avoir dénoncé cette dérive et expliqué que justifier les hausses d’impôts via la fiscalité écologique pour rendre cela supportable et acceptable était un mensonge inutile.
Voilà à quoi cette politique a mené.
Un mélange d’amateurisme et de suffisance qui conduit notre pays dans le mur.
Pour continuer dans le mensonge, le problème n’est pas tant le vieux diesel français du type qui n’a pas les sous pour le changer que la pollution liée par exemple au charbon utilisé en Allemagne pour produire l’électricité de la grande Allemagne.
Particules qui d’ailleurs se retrouvent après dans le ciel français…
Même le site très européiste Euractiv.fr le confirme et le dénonce également. C’est dire…
 
Des milliers d’Allemands ont manifesté pour une sortie accélérée du charbon d’ici 2020. Un objectif sur lequel le gouvernement peine à avancer.

« Alors que la conférence de l’ONU sur le climat s’est ouverte à Katowice, les citoyens sont descendus dans la rue pour encourager les politiques à aller de l’avant.
En Allemagne, ils étaient 36 000 dans les rues de Berlin et Cologne, selon les organisateurs.
La police, elle, a compté 15 000 personnes.
Les citoyens réclament que d’ici 2020, l’Allemagne diminue de moitié son industrie du charbon.
À Bruxelles, une marche géante pour le climat a attiré 75 000 personnes selon les organisateurs, 65 000 selon la police.
L’Allemagne peine à verdir son parc énergétique
Le pays de Goethe, mondialement reconnu pour son engagement dans la transition énergétique, n’honore toutefois pas ses promesses en matière de lutte contre le réchauffement climatique. L’Allemagne risque de rater de 8 points l’objectif qu’elle s’était fixé de réduire ses émissions de CO2 d’au moins 40 % d’ici 2020 par rapport à 1990.
« L’Allemagne est le 4e plus gros émetteur mondial », dénonce le président de l’Association allemande de l’énergie éolienne, Hermann Albers.
« Peu de pays ont une aussi grande responsabilité dans les émissions, et autant intérêt à réduire leurs émissions au plus vite. De surcroît, nous sommes le seul pays disposant d’un tel capital, des connaissances et de l’expertise en énergie solaire et en bioénergie. Nous avons tout ce qu’il faut pour développer une industrie entièrement débarrassée du carbone. »
 
Lire la suite directement sur le site d’Euractiv.
 
Source Euractiv.fr ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.