lundi 3 décembre 2018

Mobilisation des agriculteurs : la FNSEA lance "un avertissement" au gouvernement

 
 
Christiane Lambert, la présidente de la FNSEA, était l\'invitée de franceinfo lundi 3 décembre 2018.
Christiane Lambert, la présidente de la FNSEA, était l'invitée de franceinfo lundi 3 décembre 2018. (FRANCEINFO)
Jean Leymarie franceinfoRadio France
publié le
 
En plein mouvement des "gilets jaunes", Christiane Lambert annonce une mobilisation "pour dire stop au matraquage des agriculteurs".

La présidente de la FNSEA, premier syndicat agricole, l’annonce sur franceinfo : les agriculteurs "seront dans la rue la semaine prochaine pour dire stop au matraquage et pour que le gouvernement tienne ses promesses sur la loi alimentation".
La date et les modalités de cette action seront fixées mercredi matin.

La FNSEA lance "un avertissement" au gouvernement.
Christiane Lambert attend, cette semaine, la présentation des ordonnances prévues par la loi alimentation, pour l’entrée en vigueur de deux mesures emblématiques : l’encadrement des promotions abusives et le relèvement du seuil de revente à perte.
Ces mesures sont destinées à mieux rétribuer les agriculteurs.
Mais en plein mouvement des "gilets jaunes", la pression s’accentue sur Bercy.
Est-ce bien le moment d’augmenter le prix de milliers de produits alimentaires ?
Pour Christiane Lambert, ces mesures sont indispensables pour améliorer le quotidien des agriculteurs.
Et elles pénaliseront peu les consommateurs : "Cette hausse, nous l’avons chiffrée à cinquante centimes par mois et par habitant. Ce n’est pas du tout ce que dit Michel-Edouard Leclerc (qui a beaucoup critiqué la loi, NDLR). Ce n’est pas une fois de plus aux agriculteurs de faire une fois de plus des concessions et d’accepter un retard dans la mise en œuvre parce qu’il y a un problème ailleurs".
Il faut que le gouvernement tienne sa promesse.
Christiane Lambert
à franceinfo
La FNSEA veut-elle rejoindre les "gilets jaunes" ?
Christiane Lambert assure qu’il y a "au sein de ce mouvement des agriculteurs".
Mais elle ne souhaite pas s’y associer : "Les initiateurs l’ont souhaité apolitique et asyndical. Je respecte."
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.