mercredi 19 décembre 2018

La France fonce dans le mur

 

 Résultat de recherche d'images pour "droit dans le mur"


L’évidence saute désormais aux yeux : le gouvernement est un canard sans tête.


Rien que la journée d’hier lundi vaut son pesant de cacahouètes.
Pendant le week-end, nous apprenions que Vinci allait demander aux conducteurs qui étaient passés gratuitement aux péages pris d’assaut par les Gilets Jaunes de payer “leur dû”.
Devant l’étonnement sur les réseaux sociaux, le gouvernement a demandé à Vinci d’abandonner cette idée… et l’a convié à une rencontre.
On imagine assez facilement ce qui va se passer entre portes closes…
Mais il y a plus fort encore !
Puisque les hausses d’impôts sur le carburant sont annulées, tout un train de mesures qui avaient été annoncées par Edouard Philippe au début de mouvement des Gilets Jaunes n’ont plus aucun sens.
Ce lundi matin, on apprenait donc qu’elles étaient annulées.
Que nenni !

 Une fois de plus, Twitter et Facebook – enfin, leurs utilisateurs – se sont rebellés !
Et v’la-t-y pas que ce lundi soir, quelques heures après l’annonce, les mesures précédemment devenues inutiles sont de nouveau d’actualité ! Au secours !
En fait, ce qui se passe devant nos yeux peut se décrire d’une seule phrase : le majorité est morte de trouille.
Morts de trouille, les députés LREM, secoués entre les citoyens de leur circonscription et le parti qu’ils servent à Paris.
Mort de trouille, le Premier ministre, qui sait qu’il n’est plus que l’ultime fusible d’un président lui-même pétrifié.
Il suffit que “l’opinion” – quelques agitateurs sur Facebook – se saisissent d’un sujet pour que le gouvernement panique.
C’en serait risible, s’il ne s’agissait pas de la France.

Or, c’est du destin de la France qu’il s’agit ici.

La France est aux mains d’une clique d’amateurs, tremblant de peur devant la moindre ombre jaune qui se lève à l’horizon.

La France n’attend plus que celui qui voudra bien la relever.

lalettrepatriote

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.