vendredi 21 décembre 2018

Gilets jaunes : moins de radars, mais aussi moins de morts sur les routes

 
Résultat de recherche d'images pour "radars breizh infos"



 
Les radars et les parcmètres continuent de prendre cher.


Et pas seulement en Bretagne.
Les estimations qui remontent des départements indiquent que près des trois quarts des radars — bien plus que les deux tiers de l’estimation officielle  — sont hors service.
Voire la quasi-totalité dans certains départements (Puy-de-Dôme, Gers, Côtes-d’Armor, Alpes-de-Haute-Provence, Cantal…) dont le nombre va croissant.
Ainsi, la presse locale compte 18 radars hors service dans les Alpes-Maritimes,
18 dans le Var (sur 21), 60 % dans les deux départements de l’Eure et de la Seine-Maritime,
25 sur 34 en Tarn-et-Garonne,
14 sur 15 dans le Cantal,
20 sur 30 dans l’Allier, la moitié dans l’Indre, le Morbihan et la Nièvre,
19 sur 34 en Eure-et-Loir,
25 sur 27 dans les Côtes-d’Armor,
10 sur 16 dans le Cher,
16 sur 33 dans l’Yonne,
40 sur 57 dans le Gard — dont la quasi-totalité des cabines fixes —
21 sur 24 dans l’Aube,
21 sur 22 dans le Gers — le dernier est à Sauveterre.
Dans le Nord-pas-de-Calais la Voix du Nord a compté début décembre 5 radars intacts sur 70,

dans le Puy-de-Dôme il n’en reste qu’un sur les 22,
en Dordogne 3 sur les 24.
Dans les Alpes de Haute-Provence ils sont tous hors service,
18 sur 28 le sont en Haute-Loire,
14 sur 27 dans les Landes,
19 sur 23 en Dordogne,
10 sur 21 en Mayenne,
33 sur 44 en Oise, 22 sur 24 en Manche,
10 sur 27 en Haute-Saône — un des départements les moins touchés avec la Corrèze (5 sur 21).
Et néanmoins, le nombre de morts a reculé de 1,8 % en novembre sur les routes, avec 267 tués.
Et il y a aussi moins de blessés (-4,2 %, soit 261 de moins.
De quoi se demander si les radars servent vraiment à quelque chose.

Parcmètres tagués ou ensachés : stationnement gratuit dans un grand nombre de villes

Du côté des parcmètres, 40 des 64 horodateurs de Tarbes sont hors service [dont 30 passés à la colle], 7 hors-service à Mont-de-Marsan, des dizaines dans les quartiers bas de Pontoise depuis fin novembre ainsi qu’à Bourg-en-Bresse.
D’autres ont été scotchés à Tulle les 22 et 28 novembre, Manosque le 23 novembre, Dijon le 28 novembre, Chalons-en-Champagne [silicone] le même jour, Orthez le 28 encore, à Dole et Lons fin novembre, à Sarlat 32 des 37 horodateurs le 25 novembre, à Villeneuve-sur-Lot le 6 décembre, à Agen….
À Honfleur la mairie se jette à l’eau pour ne pas être mouillée : après que deux horodateurs ont été dégradés, la mairie a bâché les 40 autres.
Des horodateurs ont encore été attaqués à Dieppe, Saint-Avold, Toul, Épinal, Colmar, Bastia, Dreux, Vernon, Charleville-Mézières, Cherbourg ou encore Dinan — cinq découpés à la scie cloche.
 
Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.