lundi 5 novembre 2018

Edouard Philippe au Vietnam communiste




Publié le

Monsieur Philippe, qui tient le rôle de Premier ministre en France, profite d’un voyage au Vietnam communiste, pour légitimer sa flamboyante politique de racket fiscal tous azimuts.

Évoquant les hausses vertigineuses du prix des carburants en France, Édouard Philippe affirme « entendre parfaitement la grogne », mais ne pas savoir trouver d’autres solutions au « problème du dérèglement climatique ».
En clair, s’appuyant sur le postulat du réchauffement climatique, posture idéologique, le Premier ministre fait complète abstraction de la réalité, incapable de comprendre la situation sociale dégradée de la France et montrant ses limites à proposer d’autres solutions que le matraquage fiscal, si emblématique de l’ADN de gauche.

Il serait intéressant de savoir par quel moyen de transport Monsieur Philippe s’est rendu en République socialiste du Vietnam ?

En vélo électrique, probablement ?

Évidemment, Édouard Philippe et ses semblables n’ont cure de la hausse exponentielle des carburants, puisque cette mesure de caste ne les concerne pas, eux qui ne payent (jamais) rien : « leur »parc automobile et l’essence nécessaire, ce sont les contribuables qui les financent. Alors, les taxes, mon ami…

Quant au prétexte des émissions de gaz à effet de serre, il est particulièrement démagogique, puisque les 20 plus gros navires du globe consomment autant que l’ensemble de tous les véhicules réunis.

Au fait, quelle est donc la fiscalité appliquée à ces tankers, monsieur Philippe ?

present.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.