mercredi 19 septembre 2018

Duisburg, Allemagne: 4 réfugiés arabes lardent de coups de couteau une ado allemande enceinte de 5 mois qui a cru qu’elle pouvait quitter son “chéri” irakien

 
 
 


Publié le 
 
 
Une jeune fille allemande de 17 ans, enceinte de 5 mois, a été victime d’une attaque brutale de la part de 4 garçons issus de l’immigration, selon le tabloïd Bild.


Le jeudi 6 septembre, la jeune femme enceinte, appelée Marcella, a été poignardée à plusieurs reprises dans sa ville natale de Duisburg.
Bien qu’elle saigne abondamment, elle a pu s’échapper en alarmant les habitants d’une maison voisine.

« Il m’a écrit que personne ne devrait savoir qu’il est le père. Il a menacé de me tuer et de tuer le bébé »

Marcella dit qu’elle a été attirée jeudi vers 21 heures par son ex-petit ami (16 ans) dans le quartier Friemersheim de Duisbourg.
Son prétexte : il voulait lui parler de leur relation rompue.
Il y a environ deux ans, elle a rencontré l’élève de 16 ans, Rifai B, par l’intermédiaire d’amis.
Ils sont devenus proches, ont eu des relations sexuelles, mais n’ont jamais été en couple, dit Marcella.
Il y a cinq mois, Marcella l’a informée qu’elle était enceinte de lui.
« Il m’a écrit que personne ne devrait savoir qu’il est le père. Il a menacé de me tuer et de tuer le bébé », explique Marcella.
Elle est certaine: “Il m’a attiré dans un piège, a voulu me tuer, moi et mon enfant.”


3 tueurs masqués armés de couteau ont bondi hors des buissons

Le 6 septembre, elle a accepté l’invitation de son ex-petit ami et l’a rencontré pour une promenade. «Nous avons marché quelques mètres et il a dit que son père le tuerait s’il apprenait à connaître l’enfant. Soudainement, trois hommes masqués ont sauté hors des buissons avec des couteaux.
Marcella a essayé de s’enfuir. Mais les malfaiteurs l’ont poignardée à plusieurs reprises, la faisant saigner abondamment. La fille s’est sauvée en entrant dans un jardin voisin et en alarmant les propriétaires.

En bonne chrétienne, elle remercie “Dieu” d’avoir épargné la vie du petit métis

Elle a été emmenée à l’hôpital et avait besoin de plusieurs points de suture.
Marcella ne peut donc pas encore marcher.
« Dieu merci, rien n’est arrivé à mon enfant », dit-elle.
Rifai B. a été arrêté le même soir.
Ses trois complices présumés (15-17 ans) ont été pris le lendemain.
Deux des personnes arrêtées ont la nationalité allemande et turque, l’une est allemande et d’origine turque.

Le jeune homme de 15 ans est né en Irak mais possède la nationalité suédoise.
Ils sont tous détenus pour tentative de meurtre.

Source via

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.