dimanche 5 août 2018

Rennes : un homme de 28 ans sauvagement agressé au couteau par six migrants afghans




Article publié le 05.08.2018 sur lesobservateurs.ch

Six hommes ont été interpellés vendredi soir et placés en garde à vue.
 
Ils sont soupçonnés de s’en être pris à un homme de 28 ans.
Selon des témoins et la victime, ils auraient crevé les pneus de son vélo avant le frapper et de lui porter deux coups de couteau dans le dos et au mollet.
La situation est jugée préoccupante par la police rennaise.
Vendredi soir, un homme de 28 ans originaire de Paris, en visite à Rennes chez son amie a été victime d’une agression au couteau, esplanade de Gaulle.
Atteint au dos et au mollet, il est ressorti de l’hôpital samedi matin, avec six points de suture et une incapacité temporaire de travail de plusieurs jours.

 Jets de bouteilles, coups

Vers 23h, il s’est arrêté esplanade de Gaulle, pour acheter des cigarettes.
Lorsqu’il est sorti de la boutique, il a expliqué aux enquêteurs avoir été pris à partie par six hommes, âgés de 18 à 28 ans, qu’il ne connaissait pas.
Les hommes, dont il ne comprenait pas la langue, l’ont agressé verbalement, avant de lui jeter des bouteilles et de lui assener des coups.
Ils lui ont porté deux coups de couteau, dans le dos et au mollet.
Six hommes interpellé

Appelée par des témoins, la brigade anti criminalité s’est rendue immédiatement sur les lieux avec la brigade canine.
Sur place, la police a procédé à l’interpellation de six hommes, dont un qui tentait de dissimuler un couteau de cuisine sur le rebord d’une fenêtre.
Les six hommes d’origine afghane, dont certains déjà connus pour des faits de violence, ont été placés en garde à vue.

Samedi 7 juillet un homme de 24 ans, roué de coups est mort des suites de ses blessures.
Le dimanche 8 juillet, une altercation sanglante a opposé deux hommes à Maurepas.
30 juillet, un homme de 41 ans a reçu un coup de couteau au cou, esplanade de Gaulle. Une accumulation de faits de violence préoccupante, selon la police.
 
source ouest-france

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.