jeudi 9 août 2018

Montpellier. Fermeture de la piscine Neptune à la Paillade, ce que la gauche qui attaque Saurel n’a pas dit



Piscine Neptune
 
Photo d'illustration
 
 

C’est le mini scandale à Montpellier, la piscine Neptune dans le quartier de la Paillade est restée fermée l’après-midi depuis le début de l’été.

Une décision de Montpellier Métropole Méditerranée qui fait hurler la gauche montpellieraine en cette période de canicule et qui n’y voit qu’un seul responsable, Philippe Saurel… quitte à devenir amnésique sur les faits qui se sont déroulés les étés précédents dans cette piscine.
Débordements et violences à répétition, cauchemar à la piscine Neptune

Dans le quartier dit « populaire » de la Paillade, la piscine Neptune, centre aquatique très moderne qui accueille entre autre Philippe Lucas, n’échappe pas aux violences et à la multitude de débordements.

En août 2016, le Midi Libre rapportait des faits graves qui se déroulait à la piscine : « Insultes, non-respect du règlement intérieur et de l’autorité du personnel, le tout assaisonné de coups… »

A l’époque, les pouvoirs publics avaient cherché à calmer les choses mais sans succès et l’été suivant ces événements non seulement recommencèrent mais s’amplifièrent !
A la mi-juin 2017, la mairie du fermer la piscine pendant presque un mois suite à des intrusions massives nécessitant l’intervention de la police.
Le témoignage, à l’époque, de Damien Barral, éducateur au Montpellier Paillade Natation, est très éloquent : 

« Voici maintenant quinze jours que nous alertons, sans aucun retour, la Métropole. On appelait les forces de l’ordre qui les évacuaient mais, lundi dernier, ils étaient quarante ! Les treize policiers en ont évacué une partie. Mais les "jeunes" sont revenus à plus de 80 un peu plus tard. »

Des faits qui sont donc loin d’être anecdotiques.
On comprend alors mieux pourquoi en mai 2016, certains « jeunes » étaient fichés avec la mention « ne pas laisser entrer avant nouvel ordre » suite à des comportements inappropriés.

La France Insoumise et le PS attaquent Saurel… qui jette l’éponge ?

Pour l’été 2018, la métropole avait donc pris ses précautions.
La piscine Neptune a donc été fermée à partir de 14h30 et ouverte seulement aux enfants entre 8 et 14 ans accompagnés de leurs parents pour des activités nautiques encadrées.

Une décision qui n’a pas été du goût de la gauche.
Lors d’un conseil municipal, l’élu socialiste Michaël Delafosse avait dénoncé ce choix.
De son côté, la France Insoumise a organisé une « bataille d’eau » devant la piscine pour protester.

Finalement, la piscine a été ré-ouverte l’après-midi en urgence le 3 août sous couvert du plan canicule.
Puis le planning d’ouverture a été réorganisé pour le mois d’août pour permettre l’accès jusqu’à 18h. Un coup d’épée dans l’eau ?

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.