dimanche 12 août 2018

Issoire (63) : un homme entre la vie et la mort après avoir été tabassé pour une cigarette par deux « jeunes » de 18 et 19 ans (MàJ : décès de la victime)

              

                                
12/08/18
 
L’homme agressé à Issoire (Puy-de-Dôme) dans la nuit du 13 au 14 juillet dernier est décédé mercredi soir. Le quadragénaire avait été violemment frappé en pleine rue.

Plongé dans un profond coma depuis son agression, dans la nuit du 13 au 14 juillet dernier, rue du Pont à Issoire, Olivier Tomas, 46 ans, est mort à l’hôpital, mercredi soir.
Le quadragénaire avait été violemment frappé après s’être interposé entre un groupe de jeunes demandant des cigarettes avec insistance et les clients importunés, installés à la terrasse d’un bar.
L’homme avait reçu de nombreux coups, notamment un à la tempe, porté avec des ciseaux, ce qui lui avait causé des blessures extrêmement graves.(…)

lamontagne.fr




21/07/18
 
Suite à une bagarre qui a mal tourné, vendredi 13 juillet, à Issoire (Puy-de-Dôme), un homme se trouve aujourd’hui entre la vie et la mort. Une information judiciaire vient d’être ouverte pour violences aggravées.

C’est une simple histoire de cigarette qui serait à l’origine d’une bagarre ayant éclaté, vendredi 13 juillet, à Issoire.
Depuis, un Issoirien de 46 ans est entre la vie et la mort.
Il est 23h50, quand deux jeunes hommes et une femme, vraisemblablement alcoolisés, s’adressent à des clients d’un bar de la rue du Pont, pour leur demander des cigarettes.
Les trois compères, installés dans la cité de saint-Austremoine depuis quelques semaines, seraient coutumiers du fait.
Sauf que cette fois, une bagarre éclate.
La victime, violemment projetée au sol, reçoit une avalanche de coups de la part des trois individus. Il aurait également été grièvement blessé à l’œil par un coup porté avec un objet pointu.
(…) Mercredi, ils ont interpellé les auteurs présumés de ce déchaînement de violence : deux hommes et une femme, âgés de 18 et 19 ans, qui ont immédiatement été placés en garde à vue.

La Montagne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.