vendredi 6 juillet 2018

Lyon: Six personnes interpellées après l'agression d'un policier à son domicile de l'Ain

Quatre des six jeunes interpellés devraient être présentés au parquet de Bourg-en-Bresse dans l'Ain, ce vendredi. Illustration.
Quatre des six jeunes interpellés devraient être présentés au parquet de Bourg-en-Bresse dans l'Ain, ce vendredi. Illustration. — E. Frisullo / 20 Minutes 

Elisa Frisullo
 
FAITS DIVERS:
  • Six jeunes hommes, soupçonnés d’avoir agressé un policier dans l’Ain le week-end dernier, ont été interpellés mercredi.
  • Lors de cette soirée, le policier avait été blessé tout comme l’un des agresseurs présumés, touché par un tir du fonctionnaire.
  • Deux enquêtes sont en cours : l’une pour les violences volontaires sur le policier. La seconde pour l’usage de l’arme par le fonctionnaire.
Un déferlement de violence qui risque de rester ancrer en lui, comme un traumatisme, pendant longtemps.
Six hommes, âgés d’une vingtaine d’années, ont été interpellés mercredi et étaient toujours en garde à vue jeudi, selon Le Progrès, dans le cadre d’une enquête menée à Lyon après l’agression d’un policier de l’Ain.
Les faits remontent à la nuit de samedi à dimanche.
Le fonctionnaire de 34 ans, en poste à la police aux frontières dans le pays de Gex, rentre à son domicile, situé dans un petit village de l’Ain.
Non loin de chez lui, une soirée a lieu à la salle des fêtes.
Le policier, alors en civil, surprend alors deux jeunes éméchés dans son jardin.
Il leur demande de quitter les lieux et reçoit en retour menaces et insultes.
La situation dégénère lorsque l’un des individus fait remarquer à ses acolytes de soirée que l’homme est « flic ».
Entouré d’une quinzaine de jeunes, le policier met un brassard, indique sa qualité de policier et prend son arme de service.
 Cela ne fait qu’exciter davantage ses agresseurs.
La victime est frappée et reçoit notamment un coup de bouteille à la tête.
Le policier tire à quatre reprises et blesse sérieusement l’un des jeunes à la jambe, précise le quotidien régional.

 
Le policier blessé
 
S’ensuit alors un déchaînement de violences, au cours desquelles le fonctionnaire reçoit notamment des coups de pied et est frappé avec un panneau de signalisation.
Puis les malfaiteurs prennent la fuite avec son arme de service, retrouvée plus tard par les enquêteurs. L’homme, blessé, a subi une incapacité temporaire de travail de 31 jours.
L’enquête, confiée à la direction interrégionale de la police judiciaire de Lyon par le parquet de Bourg-en-Bresse a abouti cette semaine à l’arrestation de six jeunes, placés en garde à vue pour ces « violences aggravées en réunion ».
Quatre d’entre eux, originaires de Hauteville, devraient être présentés au parquet ce vendredi en vue d’une probable ouverture d’information judiciaire.
 
Une seconde enquête en cours après le tir du policier

Le policier a également été placé en garde à vue en début de semaine pour avoir tiré sur un jeune homme de 18 ans lors de cette soirée. 
L’usage de l’arme par l’agent de la force publique fait l’objet d’une enquête, confiée à l’inspection générale de la police nationale (IGPN).

20minutes.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.