lundi 2 juillet 2018

Le Panthéon appartient au passé. Le totalitarisme rouge/vert appartient au présent.

 
Olivier Milza de Cadenet
 
Infiltrer, infiltrer, infiltrer..
.
Qu'on cesse de panthéoniser ad infinitum la Shoah et "l'antifascisme".
Fascisme et nazisme ont duré respectivement 21 ans et 12 ans.
Le communisme, dont l'islamisme est le digne héritier, dans ses méthodes de propagande, en particulier - agit-prop permanente, victimisme révolutionnaire, infiltration et subversion des lieux de pouvoir - a commencé 5 ans avant ...Mussolini et 15 ans avant Hitler.
Il a duré près d'un siècle, perdure en Chine et en Corée du Nord, ses effets nocifs se font sentir encore, et il fit 100 millions de morts au XXème siècle.
Le Panthéon appartient au passé.

Regardons les génocides du présent - Chrétiens d'Orient, Juifs, "koufars" - et les "Shoah" à venir. Cette photo, c'est une nouvelle illustration du génocide culturel de l'Europe qui progresse, sous l'impulsion d'un islamisme global profitant de notre obsession "antifasciste".
L'hypermnésie auschwitzienne est le meilleur allié du totalitarisme islamique.

Ces marionnettes fanatisées n'en ont rien à faire d'une quelconque "tenue de plage".

Les officines islamo-conquérantes qui usent de ces garde-rouges au service du totalitarisme vert, n'ont d'autre but qu'un énième marquage islamique d'un lieu de pouvoir, par le biais de l'étendard vestimentaire.
Oui, je le redis ici: le voile, le burkini, la gandoura, sont les croix gammées, les faucilles et marteaux de l'islam politico-religieux conquérant.
Les bobos islamo-gauchistes qui ont récupéré à leur profit S.VEIL pour faire entrer une "féministe" ( qu'elle n'était pas) au Panthéon, cette nécropole muséale, laissent tranquillement, et sans broncher, entrer l'obscurantisme anti-féminin dans un lieu beaucoup plus signifiant et beaucoup plus efficient.
La gauche française qui,soyons juste, fut, à une certaine époque, à la pointe du combat pour l'émancipation des femmes, se retrouve aujourd'hui, par fanatisme idéologique "anticolonial" et recherche désespérée d'un prolétariat de substitution, à la pointe de l'obscurantisme, au nom d'un droit à la différence qui débouche sur un droit à la barbarie.


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.