mardi 5 juin 2018

Je suis anti-boches !! Un bouffeur de chleuh !

 

Je suis anti-boches !! Un bouffeur de chleuh !


par | 5 Juin 2018

Je reçois chaque jour plusieurs dizaines de courriels de lecteurs, ce qui occupe largement mes longues soirées d’hiver, et avec ma tendre épouse nous lisons toutes les missives que nous recevons à défaut d’avoir le temps matériel de répondre à chacun, ce que nous déplorons mais ce n’est humainement hélas plus possible compte tenu de la volumétrie.
Vos courriers sont souvent passionnants, utiles et enrichissants pour nos réflexions.
Parfois, ils sont agressifs et insultants, je dis parfois, car c’est effectivement très rare, et la communauté des impertinents insolents est très élégante et respire l’intelligence et la pondération.
 
Mais suite à mon édito sur les mesures de Trump vis-à-vis de l’Europe, j’en arrivais à la conclusion que les États-Unis déclaraient plus la guerre commerciale à l’Allemagne qu’à l’Europe.
Je disais également que c’était une « bonne nouvelle » car ce n’est qu’en goûtant aux fruits amers de la mondialisation que l’Allemagne, arrogante et obnubilée par sa toute-puissance et son leadership, reviendrait à une attitude plus constructive, ce qui est la clef de la réussite du projet européen que certains veulent pourtant poursuivre contre vents et marées.
Que n’ai-je pas dit pas là !!
J’en suis réduit, dans l’esprit de quelques-uns, à un bouffeur de boches, à un anti-chleuh comme aux heures les plus sombres de, de quoi, … de l’anti-germanisme primaire.
Je voulais rappeler que les dirigeants allemands dirigent pour l’Allemagne et le peuple allemand, enfin pour les industriels allemands pour être plus précis.
Pas pour la France, pas pour l’Europe et encore moins pour le niveau d’emploi en France ou en Italie. C’est de la naïveté de croire que les Allemands souhaitent le bien des Français avant le leur !!
D’ailleurs, il ne faut pas le leur reprocher, ils ont parfaitement raison.
Il n’y a donc aucune raison de « détester » les Allemands, et ne comptez pas sur moi pour être volontaire pour un remake de Verdun qui n’aurait aucun sens !!
D’ailleurs, regardez sur cette affiche de « propagande » qui illustre cet article comment nous décrivions, à cette époque, nos voisins allemands.
Je voulais rappeler aussi ce que sont les unes des journaux des gentils « zallemands » qui sont très très sympas avec nous, et qui manifestement nous tiennent, nous et tous les autres européens, en très haute estime !
C’est vrai que transformer des spaghettis en corde de pendus, c’est d’excellent goût.
 
Pour ceux qui n’ont pas encore compris, il n’y a plus grand-chose à attendre de l’Allemagne.

Ils sont prêts à couler l’Italie, à la détacher de l’Europe et à pendre à coup de spaghettis nos amis italiens.
 
Alors… Vive la France !

Charles Sannat

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.