mercredi 20 juin 2018

Ca faisait trois jours que le Pape n'avait pas fait un déclaration irresponsable.

Le pape François, au Vatican, le 18 octobre 2017.

Par Francois le 20/06/2018
 
Pour le pape François, sans migrants, l’Europe est menacée d’un « hiver démographique » : « Vous devez les recevoir, les aider, veiller sur eux, les accompagner, voir comment les installer […] de la meilleure façon possible »


Le pape François critique dans une interview à Reuters l’administration Trump pour sa politique de séparation des parents migrants de leurs enfants à la frontière avec le Mexique et estime que l’Europe est menacée par un « hiver démographique » sans immigration.

Ni le populisme, ni les « psychoses » ne peuvent résoudre les problèmes migratoires mondiaux, déclare dans une interview à Reuters le pape François, qui critique à la fois le président américain Donald Trump et l’Union européenne.
Une mesure « contraire » aux valeurs de l’Église

L’administration Trump a décidé d’appliquer une politique de « tolérance zéro » aux immigrés entrés illégalement aux États-Unis, en les poursuivant systématiquement et en séparant les parents de leurs enfants à la frontière avec le Mexique.

Cette mesure suscite un tollé aux États-Unis, où les évêques catholiques ont estimé que le rassemblement de ces enfants dans des centres de rétention à part était une mesure « immorale » et « contraire » aux valeurs de l’Église.

« Je suis du côté de la conférence des évêques », dit dans cette interview recueillie dimanche le chef de l’Église catholique, qui compte 1,3 milliard de membres dans le monde et constitue la première confession chrétienne aux États-Unis.

François se dit également attristé par la décision de Donald Trump d’imposer de nouvelles restrictions aux échanges avec Cuba, ou de se retirer de l’accord de Paris sur le climat - retrait sur lequel il espère voir le président américain revenir.


Le pape est aussi critique envers l’Europe, menacée selon lui d’un « hiver démographique » si elle se ferme aux migrants, comme le nouveau ministre italien de l’Intérieur, le leader d’extrême droite Matteo Salvini, se montre enclin à le faire.

« Vous devez les recevoir »

Sans immigration, l’Europe se videra, pronostique François, qui dénonce les « psychoses » créées selon lui par les populistes à propos de l’immigration.

« Vous ne pouvez pas rejeter des gens qui arrivent. Vous devez les recevoir, les aider, veiller sur eux, les accompagner, voir comment les installer […] de la meilleure façon possible », dit le pape, pour qui cette politique doit cependant être mise en place à l’échelle de « toute l’Europe ».

Si « des gouvernements y travaillent », le populisme, lui, « n’est pas la solution », ajoute-t-il. « La solution, c’est le consentement, l’étude, la prudence. »

François invite également l’Europe à investir en Afrique et à y partager plus équitablement les richesses minières afin d’enrayer les flux migratoires en provenance de ce continent : « Nous devons investir en Afrique mais de façon ordonnée et de manière à créer des emplois, pas pour l’exploiter. »

 ouest-france via

1 commentaire:

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.