mercredi 25 avril 2018

La Turquie rapatrie tout son or des USA. Pourquoi ?

La Turquie rapatrie tout son or des USA. Pourquoi ?

par | 25 Avr 2018 |
 
Je vous avais parlé de la dernière sortie assez symbolique du président turc Erdogan qui considérait que « l’or n’a jamais été un instrument d’oppression », ce qui est vrai.
 
Eh bien la Turquie et son président ne se sont pas arrêtés uniquement à ces simples considérations.
Il a aussi décidé de rapatrier les 220 tonnes d’or que la Turquie stocke elle aussi à la Réserve fédérale américaine.
À ce rythme-là, les États-Unis vont se faire dépouiller du peu de lingots qu’il leur reste !
C’est incroyable cette mode qui consiste à accorder une grande importance à un actif dont on vous dit pourtant qu’il ne sert à rien…
Charles SANNAT
 
La Banque centrale de Turquie a décidé de rapatrier les 220 tonnes d’or stockées dans les coffres de la Réserve fédérale américaine, et les grandes banques commerciales du pays ont imité son exemple. C’est un signe précurseur du retour au système financier mondial multipolaire, a indiqué à Sputnik un expert sur les métaux précieux en Suisse.
Depuis 2012, plusieurs pays ont décidé de rapatrier leurs réserves d’or entreposées dans les coffres de la Réserve fédérale des États-Unis, et l’actuelle démarche de la Turquie témoigne du retour imminent à la multipolarité financière mondiale, a estimé dans un entretien accordé à Sputnik Claudio Grass, expert sur les métaux précieux en Suisse.
« À mon avis, il existe plusieurs explications à cette démarche d’Ankara. […] L’économie turque est actuellement confrontée à de grandes difficultés, dont la dégringolade de la livre turque vis-à-vis de la monnaie américaine ses dernières années », a poursuivi l’interlocuteur de l’agence.
Selon ce dernier, en rapatriant ses réserves d’or, le Président turc Recep Tayyip Erdogan montre qu’il ne compte plus sur les États-Unis comme sur un partenaire.
« La Turquie est toujours membre de l’Otan, mais tout porte à croire qu’Erdogan entend désormais emprunter son propre chemin, et l’or lui permet de financer, acheter et vendre des devises sans passer par le système bancaire mondial », a relevé M. Grass.
Et de souligner que le monde devenait moins centralisé, voire qu’on revenait d’un monde unipolaire au monde multipolaire.
« On voit que les pays se rendent de mieux en mieux compte qu’il est beaucoup plus sage de garder leurs réserves d’or sur leur propre territoire », a résumé l’interlocuteur de Sputnik.
Certains observateurs supposent qu’en retirant la totalité de ses réserves d’or des États-Unis, Ankara réagissait tout simplement à la détérioration de ses relations avec Washington.
Toujours est-il que le Président turc a pris une position ferme contre la devise américaine.
Il a critiqué les prêts en dollars et a déclaré que les prêts internationaux devraient être accordés en or à la place du dollar.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.