dimanche 15 avril 2018

Intel Drop, Trump, Bolton derrière les attaques chimiques syriennes

 



 
 
 
Allemagne, Grande-Bretagne, Amérique, Israël - VT (Veterans Today) fournit des preuves de guerre chimique et de crimes de guerre.

(Note de la rédaction : VT couvre depuis longtemps la "complicité" des terroristes avec la coalition américaine, et par dérivation de l'OTAN, qui existe depuis un certain temps déjà.
Nous considérons qu'elle se poursuit sans être contrôlée et qu'elle représente une menace majeure pour la sécurité nationale de tous les pays.

Effectivement , tous les médias d'entreprise occidentaux, avec des ressources financières bien au-delà de VT, ont pratiqué la politique de l'autruche sur toute cette histoire, étant donné que généralement les agences de renseignement de chaque pays les ont avertis de rester à l'écart de tout cela, ou d'en subir les conséquences.
VT a également suivi de près la longue série de fausses attaques d'armes chimiques, tant au sarin qu'au chlore de qualité militaire, car il paraissait assez clair que les Syriens ne seraient jamais assez stupides pour remettre leur tête à la coalition américaine sur un plateau d'argent en faisant quelque chose sans aucune chance de gain.

VT a décidé d'agir car il craigne aussi que plus on " les" laisse s'en tirer, plus les innocents continueront d'être assassinés par les prétendus protecteurs de la liberté et de la démocratie dans le monde, qui apparaissent clairement comme les pires ennemis de l'humanité.
Longtemps, en dépit de tous leurs efforts, les citoyens de ces pays n'ont presque rien fait pour accuser et condamner les véritables responsables.

Aujourd'hui cependant cela pourrait avoir changé, grâce aux longues plaidoiries de VT pour que les Syriens donnent des preuves photographiques des armes chimiques qu'ils ont capturées - numéros de série et tout le reste - pour qu'enfin il soit possible de l'enfoncer dans la gorge des coupables, en espérant que quelqu'un à l'intérieur des pays respectifs puisse vouloir commencer à poser des questions qui fâchent .

La vague d'accidents militaires a également retenu leur attention, car l'on sait qu' historiquement cette méthode était utilisée par les militaires pour cacher les morts au combat à l'étranger et ainsi éviter toute enquête publique embarrassante.

 
La capture par la SAA de cette installation d'armes chimiques a été une énorme tournure des événements.
VT rappelle qu'au Vietnam, lorsqu' un millier de leurs troupes étaient perdues en une semaine, l'annonce aux familles se retrouvaient étalée sur des mois, et que même les familles des victimes mentaient sur la réalité des évènements.

Bienvenue sur la sombre face cachée de l'Amérique.


L'attaque imminente de Damas par les Etats-Unis était en partie due à ce que la SAA pourrait découvrir à East Ghouta!
Ils ont été capables de se déplacer rapidement, ils ont envahi les opérations d'armes chimiques de la coalition américaine plus vite que quiconque pensait possible.

Les pourparlers entre la Syrie et VT ont été récompensée par ces nouvelles photos.
La SAA a des officiers d'armes chimiques de la Coalition américaine en détention ; et la Russie a dit aux Etats-Unis, aux Britanniques, aux Israéliens et aux Saoudiens qu'ils devront traiter avec Damas.

Combien de temps les médias américains et notre propre Congrès peuvent prétendre qu'ils ne savent rien au sujet de certains des principaux éléments terroristes que la plupart d'entre eux craignent de mentionner ?
Leur château de cartes s'effondre, et "ils" seront plus dangereux dans cette situation, puisqu'il s'agit de crimes graves.

VT se pose la question de pourquoi les Britanniques auraient monté de toute pièce ce qui semble avoir été un attentat sous faux drapeau, diriger contre la Russie, uniquement pour que la Russie ramène les Britanniques de Syrie , et dans le même temps de protéger cet info en gardant toute cette histoire à l'écart des medias.

Le moment est-il venu pour certains des vrais coupables d'avoir à payer le prix ?

Nous verrons bien.
Mais pour que cela se produise, ce qui reste des institutions publiques non compromises doit prendre le relais, et arrêter d'hésité à faire ce qui s'impose alors que leur pays en a vraiment besoin.

Nous espérons que le coup de pied que vient de mettre VT dans la fourmilière ils commenceront à poser les questions évidentes.


Aujourd'hui, un autre stock d'armes chimiques a été découvert à East Ghouta, produit en Allemagne, entièrement armé et produit commercialement par Merck.

Merck a été le premier producteur d'armes chimiques pour l'Allemagne pendant la Première Guerre mondiale et George Merck a fondé le War Research Service avec Frank Olson en 1944, qui, en utilisant des scientifiques et des installations de recherche allemands et japonais, a pris le contrôle de la production de guerre biologique et chimique de l'Amérique qui continue à ce jour dans des installations à Fort Meade, Maryland et au Lugar Lab à Tibilisi, Géorgie, en partenariat avec le gouvernement actuel de l'Ukraine.



Note de la rédaction : Bien sûr, cette boîte a une "fumée colorée" qui nous interpelle.
La réponse est assez évidente: que font les agents d'Intel lorsqu'ils déplacent des armes interdites, les étiquettent-ils comme du chlore de qualité Vx ou militaire ou quoi que ce soit d'autre ?
Non, ils les mettent simplement dans un conteneur de camouflage au cas où quelqu'un y jetterait un coup d'œil.
Ceux d'occasion sont d'autant mieux qu'ils ressemblent à de vieux stocks expédiés vers un conflit du tiers-monde.
Quant à savoir à quoi cela pourrait servir, imaginez les dégâts si vous les jetez dans une cave remplie de membres de la famille pro-Damascus pour générer une belle pile de corps pour nos médias occidentaux " non libres "...

Nous attendons toujours le premier rapport vérifiable d'un jihadiste et/ou d'une famille qui a été tué par l'une de ces "attaques", ou un cimetière des martyrs gazés, ou même une pierre tombale pour ces derniers.
Les scénaristes amateurs ont semblent ils oublié cette partie.

Bien sûr, les journalistes occidentaux expérimentés, et tous vos professionnels du renseignement le savent, mais combien se sont manifestés pour que les gens fassent sauter le couvercle de ce canular de gazage alors que c'est si évident.
Même s'ils n'étaient pas impliqués, ils sont maintenant entachés d'y avoir participé.

Bien sûr, s'ils n'avaient rien de tout cela, ils pourraient simplement faire une attaque d'armes chimiques hollywoodiennes, du genre où l'on voit des casques blancs s'occuper de "victimes" sans même porter de masque facial.... non ? Jim W. Dean...].

La semaine dernière, la Russie et la Syrie ont annoncé la capture des stocks d'armes chimiques britanniques à East Ghouta ainsi que la capture d'un commandement de "coalition" et d'une installation d'armes chimiques avec tout le personnel.

Extrait de la déclaration commune censurée de la presse occidentale, du 25 mars 2018:

"L'armée arabe syrienne , avec l'aide de la Russie, a capturé une cargaison d'armes chimiques destinées à la Ghouta orientale.
Il s'agissait d'armes britanniques produites à Porton Down à Salisbury.

La Russie soupçonne que l'incident de Skripal est lié à leurs dossiers, Skirpal travaillait à Porton Down en tant que trafiquant d'armes chimiques en partenariat avec une entreprise ukrainienne.
La Russie nie avoir attaqué Skripal, mais admet qu'il était sous surveillance pour ses activités de soutien au terrorisme en Syrie et au trafic d'armes.

La Russie confirme également qu'il y a des officiers de renseignement britanniques, américains, israéliens et saoudiens qui ont été pris par l'armée syrienne dans l'une des salles d'opérations fortement fortifiées lors de l'invasion de l'armée syrienne et de ses alliés du Ghouta oriental".

VT a demandé au gouvernement syrien des numéros de série et des photographies rapprochées des armes chimiques utilisées.
La Syrie les leur ont envoyé.





Aujourd'hui, l'armée syrienne a capturé les obus de gaz toxique fabriqués par les Allemands, expédiés en Syrie à travers l'Ukraine et la Turquie et livrés à Jeish al Islam par un hélicoptère CH53 américain, selon des déclarations "prétendument" obtenues lors d'interrogatoires de prisonniers de guerre.




Les militaires américains, britanniques et israéliens capturés en Syrie ont confirmé qu'ils ont reçu l'ordre de lancer des attaques chimiques à East Ghouta par leurs gouvernements.




Les Américains sont toujours détenus avec les Israéliens pendant que les prisonniers britanniques font l'objet de négociations.
Des sources à Damas nous ont dit que des représentants d'Oman à Damas ont approché le Bureau russe de réconciliation au nom de la Grande-Bretagne pour le retour du personnel de guerre chimique britannique.




Les obus dans la vidéo ci-dessus sont identifiés comme étant du gaz VX provenant de stocks britanniques.

Les responsables russes en Syrie ont informé la Grande-Bretagne, par l'intermédiaire d'Oman, qu'ils devraient traiter directement avec la Syrie pour le retour de leur personnel.
Nous n'avons pas reçu d'autres informations depuis lors, Damas est resté silencieux sur la manière dont les négociations se déroulaient ou si elles se déroulaient.

Nous savons que le représentant américain Tulsi Gabbard d'Hawaii, un ancien combattant de l'armée américaine en Irak, a rencontré le président Assad et Donald Trump, afin d'organiser l'échange secret, contre une contrepartie financière importante, d'Américains capturés.

Israël a racheté un général de brigade (ils ont prétendu qu'il était colonel) en 2015 que VT connais.

Le récent attentat au gaz en Syrie, au moment où les derniers terroristes se rendaient pour se réinstaller dans la région de Douma de la poche de Ghouta, a été planifié personnellement par le conseiller présidentiel John Bolton et le président Donald Trump, selon des sources bien placées.

Des sources en Russie, au plus haut niveau, ont dit que l'attaque était basée sur des informations qu'ils avaient reçues de prisonniers américains et israéliens pris à East Ghouta après l'échec d'une tentative d'évacuation.

Les annonces de victimes américaines dans le cadre de cet effort ont été publiées ces derniers jours comme se produisant dans d'autres domaines pour couvrir la complicité des États-Unis dans le terrorisme.
Cela déshonore les familles des défunts, non seulement dans l'utilisation abusive des membres du service pour soutenir le terrorisme, mais aussi dans le mensonge.

Cette honte est imputée directement au lâche Trump !

"Le Corps des Marines a identifié quatre Marines tués mardi dans l'écrasement d'un hélicoptère CH-53E Super Stallion près d'El Centro, Californie.
Les Marines ont été affectés au 465e Escadron d'hélicoptères lourds (HMH), Groupe d'aéronefs maritimes 16, 3e Escadre d'aéronefs maritimes à la station aérienne du Corps des Marines de Miramar.

"La perte de nos Marines pèse lourd sur nos cœurs ", a déclaré le Cdt Mark Wise, général commandant du 3e MAW, dans une déclaration.

"Notre priorité est de soutenir nos familles et HMH-465 pendant cette période critique."

Les quatre marines tués dans l'accident étaient le capitaine Samuel A. Schultz, le premier lieutenant Samuel D. Phillips, le sergent d'artillerie Derik R. Holley et le caporal suppléant Taylor J. Conrad".

D'autres victimes américaines ont été répertoriées comme un F16 de l'US Air Force qui se serait écrasé à la base aérienne de Nellis au Nevada, et jusqu'à 6 Américains qui ont été tuées par les "forces kurdes" dans le nord de la Syrie.

Tous sont morts au cours d'une opération de sauvetage US/Israël qui a échoué afin de retirer non seulement le personnel de communication et de commandement, mais aussi les équipes d'opérations d'armes chimiques.

La semaine dernière, VT Damas a reçu la preuve que des Américains, des forces spéciales de l'armée américaine et des officiers israéliens chargés des armes chimiques ont été capturés à East Ghouta. On nous a dit que non seulement une installation de commandement a été apprehendée avec des armes modernes, mais qu'un stock d'obus de mortier à gaz empoisonné de 81 mm de fabrication britannique, au nombre de plusieurs centaines, a également été saisi.

Les vidéos ont été visionnées par d'anciens spécialistes des armes du ministère de la Défense qui ont identifié la bande verte sur les obus saisis à East Ghouta comme étant du gaz VX provenant des stocks britanniques.

L'administration Obama a enquêté sur des attaques chimiques présumées en 2012 et 2013 et a conseillé à la Syrie de retourner les stocks de produits chimiques afin de décourager les terroristes de continuer d'organiser des attaques chimiques pour blâmer Damas.

La plupart des efforts ont leurs racines dans le MI6 britannique et ses affiliés, l'Observatoire syrien des droits de l'homme et les Casques blancs.

Les États-Unis font actuellement face à des opérations militaires combinées contre leur zone occupée en Syrie par les forces irakiennes, syriennes et russes.
On a dit aux États-Unis de retirer leurs forces de Syrie ou de faire face à un conflit plus large.

Les États-Unis et la Russie sont en guerre l'un contre l'autre à l'intérieur de la Syrie depuis environ un mois maintenant.

affaire a suivre.....

Source via l'echelledejacob

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.