lundi 19 mars 2018

Retraités Pénalisés


La-controleuse-des-prisons-prete-a-inspecter-les-Ehpad

Publié le

L’Etat se mobilise pour accueillir 25 000 mineurs isolés, sans compter la triche car sur le nombre il s’en trouve qui ont largement dépassé l’âge requis.

Mais le coût est énorme puisque chiffré à 1,125 milliards € annuel.
Bien sûr, on peut se féliciter de cette belle générosité, seulement voilà, les payeurs ne sont pas les donneurs.
Pas le moindre centime ne sort de la poche de nos dirigeants et de tous les donneurs d’ordres.
Les efforts, comme d’habitude sont demandés à tous les citoyens soumis à l’impôt et à toutes les charges sociales.
Et les retraités, comme d’ailleurs les moins riches devront se priver même s’ils vivent d’une pension très modeste.
Lequel d’entre eux, à l’heure actuelle s’il n’est pas autonome peut finir sa vie dans une maison de retraite ?
Les prix dépassent largement les montants des petits moyens de la majorité des gens.
Quant aux EHPAD il y aurait beaucoup à dire, car si 5 millions d’euros leur sont allouées, ce qui est une somme nettement insuffisante pour un fonctionnement optimal, un seul mineur isolé coûte 50 000 €s annuel.
A qui devrait aller en priorité l’aide de l’Etat ?
A ce tarif cette générosité qui ne nous concerne pas et qui ne semble pas avoir de fin peut elle être une solution ?
Elle ne peut être qu’un facteur de plus pour appauvrir une partie de la population.
Chaque département est invité à recevoir son contingent de mineurs étrangers et Millau devra aussi payer d’une façon ou d’une autre, je suppose.
On peut ajouter à cela des travaux d’embellissement de la ville, très jolis certes, qui font plaisir aux touristes, mais qui peut être, auraient pu attendre devant certaines exigences sociales.
Pendant ce temps 25 000 agriculteurs seraient en faillite et la majorité d’entre eux part avec des retraites dérisoires.
Et s’il n’y avait pas des bénévolats méritants comme les Restos du Cœur et d’autres secours pour compenser cette avancée de la misère engendrée par une économie qui marche sur la tête, une partie de nos compatriotes en seraient au même niveau que les réfugiés qui arrivent en masse dans nos pays.
 
Le niveau de vie des français n’est maintenu que par l’emprunt et sans toutes ces sommes versées à fond perdu pour obéir aux folles injonctions de Bruxelles afin de recevoir et nourrir toute la détresse de la terre, on peut penser que nos pauvres seraient moins pauvres !

Il faut préparer les gens à vivre avec une petite retraite après avoir eu dans leur vie active des petits salaires !!!!
Onyx

1 commentaire:

  1. Se préparer à vivre avec des petites retraites ? Mais c'est
    déjà le cas pour plus de 1 million d'entre nous, et le nombre
    ne fait qu'augmenter ! Par ailleurs, pour une grande majorité
    des autres,que dire des restrictions sur leur consommation
    - alimentaires le plus souvent, mais aussi les soins - auxquelles
    ils sont obligés de s'astreindre...
    Dans ce cas, l'injustice est flagrante et doit être dénoncée.
    Merci de l'avoir fait en notre nom.

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.