jeudi 8 février 2018

Viol à Rennes. Un maçon, témoin de l’agression, prévient la police

 
 
La jeune femme gardait les enfants d’une famille, dans une maison rue Ernest-Hello, lorsqu'elle a été agressée.
 
La jeune femme gardait les enfants d’une famille, dans une maison rue Ernest-Hello, lorsqu'elle a été agressée. | Ouest-France

Publié le
Serge Le Luyer.

Une jeune femme a été violée mercredi après-midi dans un pavillon dans le quartier de la rue de Fougères à Rennes (Ille-et-Vilaine).

Elle gardait les enfants d’un couple quand l’agresseur a fait irruption dans l’habitation.
Un ouvrier, qui travaillait sur un chantier voisin, a donné l’alerte et permis l’interpellation du suspect.
Kevin, maçon dans une entreprise de bâtiment, travaillait sur un chantier boulevard de Metz, à Rennes, ce mercredi 7 février.
Le chantier, dans son extrémité, donne sur une ruelle, la rue Ernest-Hello, dans le quartier de la rue de Fougères.
Soudain, le jeune homme est attiré par des cris d’angoisse.
Il lève la tête de son ouvrage et aperçoit un homme, portant une machette, retenir une jeune femme par le cou.
 "Elle hurlait et appelait à l’aide, témoigne le maçon. Elle suppliait son agresseur de la laisser et de ne pas faire de mal aux enfants."
 
Elle gardait des enfants
 
La jeune femme, 35 ans, gardait des enfants lorsqu’elle a été surprise par cet homme à la stature athlétique.
Il l’aurait menacée avec la machette.
La jeune femme a réussi à échapper à son agresseur mais a été rattrapée dans la petite cour devant le pavillon.
L’ouvrier est témoin de la scène.
Quelques minutes après l’appel, une patrouille de police s’est rendue dans la ruelle, suivie rapidement d’une autre voiture de police.
L’ouvrier s’est alors précipité pour montrer aux forces de l’ordre le meilleur moyen pour accéder à la maison.
 
État de choc extrême

Les policiers ont encerclé la maison et ont interpellé l’agresseur alors qu’il s’apprêtait à prendre la fuite.
"Il s’est débattu violemment, poursuit Kévin. Les enquêteurs ont dû se mettre à plusieurs pour le maîtriser et lui passer les menottes."
La victime a été secourue par les pompiers dans un état de choc extrême.
Les secours l’ont transportée au CHU de Pontchaillou où elle était toujours dans la soirée.
 
Un enfant également frappé

Un enfant de 10 ans aurait aussi été frappé par l’agresseur, parce qu’il voulait prendre la défense de sa nounou.
Le suspect, âgé de 22 ans, a été placé en garde à vue au commissariat de Rennes.
 
Enquête ouverte pour viol

Le procureur de la République de Rennes, Nicolas Jacquet, confirme qu’ « une enquête a été ouverte et confiée à la sécurité départementale de Rennes pour viol sous la menace d’une arme et violences sur mineur sous la menace d’une arme, ainsi que pour outrage et rébellion ».
 
Le procureur précise que « le mis en cause est originaire de Mayotte. »
 
source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.