dimanche 31 décembre 2017

Deux migrants condamnés pour vol avec violence sur une vieille dame



La vieille dame, qui se déplace avec une canne, a été agressée devant chez elle. Photo Baziz Chibane

La vieille dame, qui se déplace avec une canne, a été agressée devant chez elle. Photo Baziz Chibane - VDNPQR

Par P. T. (Clp) |
 
Ils sont deux prévenus devant le tribunal, Syrien ou Égyptien, mineurs ou majeurs, selon les identités données lors de précédentes interpellations.

Il leur est reproché d’avoir, dans la soirée du 7 décembre, agressé une dame handicapée pour la voler.

Une patrouille de police circule rue des Soupirants et remarque deux hommes qui semblent se cacher derrière une voiture en stationnement.
Ils prennent la fuite, semant dans leur course divers objets tels un portable, une clé USB, quatre formules de chèque ainsi que divers documents.

Une course-poursuite s’engage, les deux fuyards sont interpellés boulevard Jacquard.
Les affaires retrouvées n’appartiennent finalement pas à la propriétaire de la voiture.
Des papiers d’identité donnent le nom d’une personne demeurant rue Monseigneur-Piedfort. Entendue, celle-ci déclare avoir été victime d’une agression commise par deux individus de type nord africain.
«  J’ai beaucoup de mal à me déplacer et je dois utiliser une canne  », raconte la victime. «  De retour chez moi, un homme m’a dit bonsoir et au même moment, j’ai été attrapée par un autre qui m’a jetée au sol. Ensuite, les deux personnes se sont penchées sur moi pour me faire les poches et me dépouiller de mes effets personnels ainsi que de 450 euros  ».
Elle a eu le temps de voir ses agresseurs et les reconnaît formelleme.

Ils prétendent être mineurs 

Entendus, les deux hommes nient l’ensemble des faits, donnent plusieurs identités puis prétendent être mineurs.
Tous deux sont connus pour d’autres faits, dont ils devront répondre devant la justice début 2018. L’examen osseux pratiqué sur les prévenus ne laisse aucun doute sur leur majorité.
Le vice-procureur requiert une peine de 18 mois de prison avec maintien en détention.
Le tribunal inflige aux deux prévenus une peine de 12 mois de prison, avec maintien en détention

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.