dimanche 17 décembre 2017

Choc des cultures à la piscine de Hanovre (Allemagne) : « Des femmes se baignent habillées, se teignent les cheveux dans l’eau, etc. »

 


                                    
Une piscine de Hanovre [Basse-Saxe] rencontre de graves problèmes le jour réservé aux femmes.

Des femmes se baignent tout habillées, pique-niquent au bord du bassin, se teignent les cheveux dans l’eau et laissent derrière elles une grande quantité de détritus.
Lorsque les employés de la piscine „Vahrenwalder Bad » rappellent les règles en usage, on les menace d’aller chercher maris et frères.
« Oui, il s’agit surtout de femmes musulmanes », nous a déclaré Ulrike Serbent, porte-parole de la municipalité.

« Ce sujet n’aurait à vrai dire pas dû être rendu public », ajoute-t-elle.
C’est pourquoi il a été traité lors d’une séance de commission confidentielle.
Mais le journal „Hannoversche Allgemeine Zeitung“ a obtenu malgré cela ces informations.
Selon la porte-parole de la ville, on n’a voulu discréditer aucun groupe de la société et c’est pourquoi le problème n’a pas été traité publiquement.

« Nous voulions éviter que naisse une discussion aux accents xénophobes« . […]

« Ces femmes viennent d’une autre culture où le bain est considéré plutôt comme une rencontre pour être ensemble et moins comme de la natation », explique Ulrike Serbent.

« Nous travaillons à des mesures efficaces. C’est ainsi que nous nous demandons si nous ne devrions pas impliquer les Conseils d’intégration pour qu’ils expliquent à ces femmes que chez nous on se comporte autrement », dit-elle.

« Mais il y a aussi des centaines de femmes qui viennent à la piscine et y nagent tout à fait normalement. »

(Traduction Fdesouche)

Die Welt

fdesouche

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.