vendredi 29 décembre 2017

Après le meurtre de l’Allemande de 15 ans par un réfugié afghan, le maire de gauche met la population en garde contre la xénophobie.



2,w=993,q=high,c=0.bild


Nous en parlions déjà ici et comme attendu, il n'y a guère de chance pour que cela soit un mineur.
 
 Bien évidemment, aucune réaction de la gauche. Pire, nos médias romands n'en parlent pas et ce maire se focalise sur la réaction de la population et non sur la culpabilité de la gauche pour avoir fait venir de pareilles racailles: l'inversion habituelle!
A noter que la famille avait déjà alerté la police allemande auparavant: aucune protection.
Enfin, loin du racisme que le gauche oserait encore agiter, les parents de la jeune fille avaient accueilli cet assassin comme leur fils, comme le stipule le Bild.
Ils en ont eu les remerciements!
 
**********
 
Après l'attaque mortelle au couteau sur une jeune fille de 15 ans en Rhénanie-Palatinat, Volker Poß, maire de Kandel  (SPD), appelle au calme.
Bien que le suspect soit un réfugié mineur non accompagné d'Afghanistan, une mesure hâtive serait hors de propos, a déclaré Volker Poss vendredi à la télévision.
« Propager des slogans xénophobes n'est pas la solution à l'heure actuelle », a déclaré l'élu local.
Le père de la jeune fille tuée a exprimé des doutes sur l'âge du criminel.
« Il est impossible qu'il ait seulement 15 ans » a déclaré le père au journal « Bild » .

« A présent, nous espérons que nous apprendrons l'âge véritable ».
Le fait qu'une cour de justice traite principalement la question de l'âge d'un réfugié soi-disant mineur n'est pas nouveau: Le procès pour meurtre à Fribourg contre Hussein K tourne depuis des mois autour de cette question.
Finalement, le père de l'accusé a informé le tribunal que son fils avait 32 ans au moment du crime - et non 17 ans comme Hussein K. l'avait affirmé.
(...)
En regardant le crime de sang de Kandal lié à un auteur présumé d'origine afghane, la professeur pour le Droit de l'Enfance et de la Jeunesse de l'université de Kassel ajoutait: « Dans ce genre de cas, le sujet de l'honneur est évoqué.
Mais nous devons être prudents, nous ne savons pas, nous ne pouvons pas voir dans la tête des jeunes.
Il a peut-être subi des blessures émotionnelles graves dans son pays ou en fuyant."
 
Source  Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.