samedi 18 novembre 2017

Les loups ne se contentent plus d'entrer dans Paris...


Résultat de recherche d'images pour "carmel de verdun"

L’actualité est ainsi faite en ce moment:

- Johnny est à l'hôpital,
- Brûlant la politesse à notre rocker national, le couturier Azzedine Alaïa est mort,
- Saad Hariri est arrivé à Paris et a été reçu par Jupiter,

- Castaner, revenu de rien, est devenu grand chef d'un parti parti de rien,

 Gérard Filoche s'est encore montré plus minable qu'il ne l'était déjà, suffisamment pour que ce qu'il reste du PS veuille l'exclure,
- Des centaines de djihadistes exfiltrés de Raqqa et laissés libres avec l'accord d'Assad et... des Américains,
- Noël dans un peu plus d'un mois,
- Après Raquel Garrido, l'insoumise qui s'en va manger dans la main de Bolloré, c'est François Fillon qui annonce son retrait de la vie politique pour lui aussi aller se vautrer dans le grand capital,
- La France qui accueillera la coupe du monde de rugby,...
Oui, l'actualité est ainsi faite, disais-je, que, comme dirait Jacques, tout cela m'en touche une sans faire bouger l'autre.
A part une info.
A part cette info peu relayée par les grands médias télévisés ou radiophoniques, mais une info qui a sonné à mes oreilles comme celle d'une mort qu'on annonce, de morts à venir dont celle du Sacré: deux barbus ont fait, poliment, irruption dans un carmel du côté de Verdun.
Oh, nous dit la presse régionale, ils étaient certes barbus mais étaient habillés correctement, ils portaient des jeans et n'ont violenté personne.
Ils ont sonné peu avant les Vêpres et ont demandé à participer à l'office qui était sur le point de débuter.
Les braves Carmélites ont dit oui et à peine la cérémonie commencée, voilà nos barbus, tout juste dénommés " islamistes " par quelques journalistes, qui se sont mis à prier à voix haute et en arabe avant d'exhorter les religieuses à se convertir faute de quoi elles iraient en enfer !
Avant de partir, tout en élégance et dans le calme, l'un des deux a griffonné sur le livre d'or du Carmel l'inscription suivante: "Allah Akbar "!

"Allah Akbar ", " Convertissez-vous sinon vous irez en enfer " dans une église, dans la chapelle d'un carmel. What à fucking day !
Les sœurs, comment ne pas les comprendre, auraient été traumatisées.
Les deux islamistes ont été interpellés et placés en GAV pour violence psychologiques avant d'être libérés et placés sous contrôle judiciaire...
Cet "incident" que je n'hésite pas à qualifier d'événement est une première mais nous invite forcément à penser au bon père Jacques Hamel égorgé dans son église par deux islamistes dont l'un était, de mémoire, en liberté surveillée ou conditionnelle.Cet événement a ravivé les pensées que j'avais eu lorsque dernièrement j'ai amené l'Ancien assister à la messe du souvenir pour le 11 novembre: Et si un, deux ou trois fadas d'Allah avaient déboulé pendant l'office et défouraillé sur l'assistance ?
Un scénario invraisemblable ?
 
Pas vraiment; pourquoi serions-nous à l'abri, Jacques Hamel ne le fut pas et les Carmélites de Verdun ont vécu ce qui aurait semblé inimaginable il y a encore six ou sept ans...
Ils sont entrés à Saint Etienne du Vouvray et ont tué.
Ils sont entrés dans le Carmel de Verdun et ont terrorisé.
Ce sera quoi la prochaine fois ?

Les loups ne se contentent plus d'entrer dans Paris, ils pénètrent nos églises et terrorisent.

Et tout cela dans un silence relatif de nos grands médias et des autorités, histoire de ne pas faire trop de vagues et de ne pas instiller dans l'esprit du bon peuple que la cinquième colonne de l'Islam menace...

Que n'aurait-on pas entendu si deux individus en jeans se présentant comme catholiques étaient entrés dans une mosquée pendant la prière du vendredi, avaient récité le Notre Père et étaient partis en sommant les infidèles présents de se convertir faute de quoi ils iraient en enfer...
 
On imagine fort bien, par contre, dans quel état, les deux téméraires catholiques seraient ressortis et le ramdam qu'aurait fait cet "incident" dans nos JT.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.