samedi 30 septembre 2017

Cocktail de 11 vaccins : l’école sera interdite pour les enfants non vaccinés

 
Résultats de recherche d'images pour « vaccins obligatoires »


Publié le 30 septembre 2017

Les enfants qui ne se font pas administrer le nombre délirant (et kabbalistique) de 11 vaccins ne pourront pas accéder aux crèches et écoles (sauf certaines hors contrat a priori).

Les peines d’amende et d’emprisonnement pour les parents réfractaires sont en revanche supprimées… jusqu’à nouvel ordre.

 
 

Plongée dans les bas-fonds nantais : « ce sont des groupes d’algériens qui détroussent les clients la nuit ».

 


29/09/2017 – 07h45 Nantes (Breizh-info.com) –

Les nuits nantaises n’appartiennent pas qu’aux auteurs d’agressions violentes nocturnes, dans le centre-ville ou près du Hangar à Bananes, aux drogués et aux ivrognes.

Il y a aussi les débits de boisson, les épiceries de nuit… et les prostituées.
Nous avons interrogé l’une d’elles, venue à Nantes depuis un pays d’Afrique comme la plupart de ses consoeurs.
Elle est en France depuis plusieurs années.
En faction au cœur de la ville, elle est aux premières loges pour voir la délinquance qui y a lieu chaque nuit.
Selon celle-ci, « les plus dangereux, ce sont les groupes d’algériens qui détroussent les passants ». Ils sont toujours en meute : « ils communiquent entre eux par le regard, sans paroles. Il y a un chef de groupe qui leur montre les cibles, et après ils attaquent ».
Généralement ils prennent « l’argent, les téléphones, ce qu’ils peuvent revendre. Le sac ils vont le jeter pas loin ».
Ils ont des objectifs : « ils vont tirer trois quatre sacs entre 2h et 4h, pour aller en boîte. Après, de 4 à 6h ils vont agresser des gens ivres qui sortent des boîtes, et qui sont vulnérables ».
Souvent, une fois leur vol à l’arraché fait, « ils vont se cacher dans la cour de l’Hôtel-Dieu [celle qui est derrière le poste de garde qui porte l’enseigne].
Si la police arrive, ils s’enfuient dans l’hôpital » qui est un vrai labyrinthe.
« Souvent, ils dealent aussi de la drogue. Pour l’amener, les dealers s’appuient sur d’autres Algériens qui ont quelques barrettes sur eux à chaque fois. Pas assez pour qu’ils risquent vraiment quelque chose devant les juges. Ils en cachent aussi en ville, près de la place du Commerce ».

Un café, c'est pas pour les femmes


Multiculturalisme : « Grand-père a quatre femmes », livre pour enfant suédois

 

Le grand remplacement est également très avancé dans les pays scandinaves.

 Illustration avec ce petit livre pour enfant suédois intitulé : « Grand-père a quatre femmes ».
Dans la même collection, la grand-mère en niqab :


Et, multiculturalisme oblige, c’est mis bien en avant des librairies « branchées ».
 
 

Gérald Darmanin, une girouette en politique (parmi tant d'autres)

  
Résultat de recherche d'images pour "gérald darmanin sarkozy"

samedi 30 septembre 2017

 Gérald Moussa Darmanin, notre actuel ministre du budget dans ses œuvres:

- Novembre 2014, il se prononce pour l'abrogation du mariage pour tous et, dans un autre domaine, défend la signature d'un concordat avec l'Islam de France.
Il co-signe avec Edouard Philippe et Bruno Le Maire une tribune dans laquelle il est écrit: " Nous nous opposerons résolument à la PMA pour les couples homosexuels féminins, et à la GPA qui, au nom de l'égalité, ne manquera pas d'être réclamée par la suite ".

- Le 30 mai 2015 au Congrès fondateur des Républicains, Darmanin ne tarit pas d'éloges sur Nicolas Sarkozy (je le sais, j'y étais).

- En janvier 2016, à propos de celui à qui il doit son ascension, Nicolas Sarkozy: " J’ai été élu député quand il a perdu et maire quand il n’était pas président de ma famille politique.
Je rends service mais je ne lui dois pas grand-chose. (...) je n’ai pas senti d’envie de Sarkozy pendant la campagne ".
 A la suite de quoi le petit Darmanin quitte la direction des Républicains.

- En aout 2016, le même, toujours à propos de Sarkozy: " Aujourd'hui, il me semble que de tous les candidats à la primaire, c'est Nicolas Sarkozy qui incarne le mieux cet équilibre.
C'est pourquoi j'ai décidé de soutenir sa candidature (...)
Je sens un retour à la confiance en Nicolas Sarkozy dans le peuple de droite ".
Le 29 août, il est nommé coordinateur de campagne de Nicolas Sarkozy.

- le 29 novembre, après la victoire de Fillon aux primaires, il est nommé secrétaire général adjoint des Républicains.




- Le 25 janvier 2017, en pleine campagne présidentielle, dans le journal L'Opinion, il dénonce: " le bobopulisme de M. Macron.

La Défense russe annonce la mort en Syrie de plus de 2000 terroristes de Daesh en 11 jours

 
La Défense russe annonce la mort en Syrie de plus de 2000 terroristes de Daesh en 11 jours

© Stringer Source: Reuters
Des militants du groupe terroriste al-Nosra (image d'illustration)

 
Selon le ministère de la Défense russe, les frappes aériennes menées par l'aviation russe en Syrie entre le 19 et le 29 septembre ont causé la mort de 2 359 combattants de l'organisation terroriste Etat islamique.
                                   
«Les organisations terroristes Daesh et al-Nosra [désormais Front Fatah al-Cham] ont subi leurs plus importantes pertes depuis ces derniers mois.
Grâce à l'efficacité des opérations des forces russes, elles ont été sérieusement affaiblies», a annoncé le 30 septembre le ministère de la Défense russe dans un communiqué.
Entre le 19 et le 29 septembre, 2 359 terroristes ont été tués en Syrie par les frappes aériennes russes et plus de 2 700 autres ont été blessés, selon le ministère, qui précise que 16 chefs opérationnels et au moins 400 ressortissants d'Etats issus de l'ex-URSS comptaient parmi les blessés.




 
Le ministère affirme en outre avoir détruit durant cette période 67 avant-postes, 51 dépôts d'armes, 27 chars, 21 lance-roquettes et près de 200 véhicules appartenant aux groupes terroristes.

Le “Pol Pot” de l'Éducation Nationale est parti




« La Bête et le Bête » (fable du socialisme hollandais)

Publié le 30 septembre 2017 par L'Imprécateur

Le “Pol Pot” de l’Éducation Nationale, Michel Lussault, a démissionné du poste de Président de la Commission des programmes dont lui avait fait cadeau Najat Vallaud-Belkacem en septembre 2014.
 
 Peut-être pour le remercier de son acharnement à détruire l’école française, républicaine et laïque ? Cette nomination fut décrite par Blanche Lochmann, présidente de la Société des agrégés, comme « le triomphe des vieilles lunes déconnectées du terrain ».

Quand Lussault présenta, en septembre 2015, les nouveaux programme pour 2016, le sénateur Jacques Grosperrin le décrivit comme « un gentil idéologue nostalgique des années 70 » et qualifia la commission des programmes comme « le bras armé de la ministre… au fonctionnement dogmatique, pour ne pas dire idéologique ».
En 2016, Caroline Barjon dans son livre décrit Michel Lussault comme « un des assassins de l’école ».
Michel Lussault a démissionné de sa présidence. Personne ne regrette son départ, excepté Libération, le quotidien des bobos friqués, et l’ultra gauche syndicaliste de l’Éducation Nationale.

La société des agrégés déplore que « la présidence de M. Lussault a été marquée par la provocation et la polémique, loin de l’instauration du climat et du dialogue nécessaires à une réflexion sereine sur les améliorations à apporter à l’enseignement et aux programmes ».
Bien contents de cette défection, les agrégés attendent que « les publications et discussions relatives aux programmes soient désormais exemptes du jargon qui sert trop souvent, dans l’Éducation Nationale, de cache-misère à l’absence de pensée et de contenu ».

Jargon ? Michel Lussault jargonnerait ?
C’est lui l’inventeur de quelques unes des « perles » pédagogistes comme le fameux « milieu aquatique profond standardisé » pour parler d’une piscine !
Jugez-en par la conclusion de son dernier livre « Hyper Lieux, les nouvelles géographies politiques de la Mondialisation » (éd. du Seuil) sans le dictionnaire jargon-français sans lequel la lecture est impossible, même pour un agrégé de lettres : « On trouve dans ce texte assertorique l’ensemble des grandes thématiques du néolocalisme et bien des alteractivistes des alter-lieux adhéreraient à nombre des pétitions de principe qu’il contient – ce qui conforte mon hypothèse d’un air du temps/air de l’espace localiste critique, qui fait pendant à celui de l’hyper-lieu mais en partage toutefois certaines des modalités (au premier chef l’hyperspatialité, mais aussi les logiques affinitaires et expérientielles)… » Pour Dussault, la « jungle » de Calais était un hyper-lieu emblématique de la future cité de demain.

Onze vaccins obligatoires : pas de sanction pour les parents réfractaires


vaccin bébé

Par Astrid Barbé Marine Chassang Filipe
Publié le 29/09/2017 à 11:52

C'est acté depuis jeudi 28 septembre : la vaccination contre onze maladies sera obligatoire pour les enfants nés à partir du 1e janvier 2018. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a par ailleurs précisé que les parents réfractaires ne seraient pas sanctionnés.
 
Depuis le 16 juin dernier, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, parle d’une mesure visant à étendre la vaccination infantile.
Elle souhaite rendre obligatoire onze vaccins, contre seulement trois actuellement.
Cette mesure, qui est l'une des principales du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018, a été présenté jeudi par le gouvernement.
Elle vient d'être actée et sera effective à partir du 1e janvier 2018.

La Ministre l’a confirmée au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV-RMC, précisant que cette obligation ne serait pas rétroactive, c’est-à-dire que seuls les enfants nés à partir du 1e janvier 2018 devront respecter ce nouveau calendrier vaccinal.

Afin de légitimer la mesure, Agnès Buzyn a souligné que certaines maladies, comme la rougeole, tuaient encore en France.
« Aujourd'hui, huit enfants sur dix font déjà ces 11 vaccins obligatoires. (...)
On cherche à obtenir qu'il n'y ait pas d'épidémie et pour ça, il faut augmenter le nombre d'enfants vaccinés, jusqu'à neuf enfants sur dix pour éviter les épidémies.
C'est un enjeu planétaire », a-t-elle ajouté.

Pas de sanction prévue pour les anti-vaccins

Contrairement à ce que la ministre de la Santé avait affirmé précédemment, les parents réfractaires ne seront pas punis par la loi.

Catalogne : à la veille du scrutin interdit, les indépendantistes plus déterminés que jamais

 
Catalogne : à la veille du scrutin interdit, les indépendantistes plus déterminés que jamais
Manifestation de partisans de l'indépendance catalane (image d'illustration).
30 sept. 2017, 09:37
- Avec AFP

Forts de dizaines d'écoles occupées à la veille d'un référendum d'autodétermination à hauts risques en Catalogne, les séparatistes se disent prêts pour cette consultation interdite par la justice et que Madrid veut empêcher à tout prix.

«Votarem» («nous voterons» en catalan) ont scandé le soir du 29 septembre quelque 10 000 indépendantistes, venus assister au dernier meeting de Carles Puigdemont, leur dirigeant et président de cette région du nord-est du pays depuis début 2016.
«En ces moments incroyablement intenses et très émouvants, nous sentons que notre rêve est à portée de main», a-t-il lancé à la foule.
Les dirigeants séparatistes ont assuré le 29 septembre qu'ils disposeraient le 1er octobre de 2 315 bureaux de vote, dont 207 à Barcelone, pour ce référendum pourtant interdit par la Cour constitutionnelle.
Mais la commission électorale a été dissoute en raison du risque d'amende... et elle était composée uniquement de séparatistes, ce qui la rendait difficilement crédible.
Des occupations pacifiques ont débuté le soir du 29 septembre dans des dizaines d'école en Catalogne, alors que la justice a ordonné le 27 octobre à la police de fermer les locaux qui devraient accueillir des bureaux de vote, parmi lesquels des écoles.
Plusieurs dizaines d'établissements étaient occupés, selon les différents messages postés sur les réseaux sociaux.
«Moi je reste dormir ici, en principe avec mon fils aîné», a déclaré à l'AFP Gisela Losa, une mère de trois enfants rencontrée dans l'école primaire Reina Violant, du quartier de Gracia, à Barcelone, occupée par des parents d'élèves.

Des «comités de défense du référendum» organisés

Mineurs étrangers isolés, un gouffre financier







Y aura-t-il un futur candidat à la présidence qui aura le cran de mettre un terme, pour y voir clair, pour commencer, à l’immigration ?

Hautes-Alpes, 3edépartement le moins peuplé de France.
Ça ne va pas durer ! Son président, Jean-Marie Bernard, interviewé par Le Figaro, tire la sonnette d’alarme : le flux de migrants explose. En particulier celui des mineurs.
« D’un rythme de 50 mineurs étrangers par an, nous somme rapidement montés à une prise en charge de 50 mineurs par mois. Et ce volume ne cesse d’augmenter. »
Réquisition d’hôtels ou de centres d’hébergement associatif, recrutement de travailleurs sociaux : côté chiffre d’affaires et création d’emplois, certains crient « hourra » !
Sauf que, côté finances publiques dilapidées, cela nous donne plutôt envie de hurler.
« À la fin de l’année, le département aura versé 2,5 millions d’euros pour tout traiter, quand d’ordinaire nous dépensions seulement 100.000 euros », poursuit-il, visiblement très préoccupé par cette dérive.
Et il juge utile de rappeler que l’aide sociale à l’enfance « n’a pas été inventée pour absorber les flux migratoires ».
On ne le lui fait pas dire…

Conséquences ?
Le département se voit désormais contraint de s’endetter pour payer le RSA, quand il devrait incomber à l’État.
Bref, quand le président additionne tout ce que ledit État doit au département, il arrive à la somme faramineuse de 17 à 20 millions d’euros qui « [leur] manque en fin d’année ».

Les retraités, « enfants gâtés », doivent payer. Ben voyons !




Shutterstock

Le 30/09/2017
Nous n’étions ni consuméristes ni infantilisés ni socialisés. Nous nous tenions debout et avions, nous aussi, retroussé nos manches.

J’ai travaillé cinquante ans dans le public et le privé, et commencé comme ouvrier pour payer mes vacances.
Je suis, en cela, un archétype de la génération d’après-guerre.
J’ai cotisé sans idée de devenir un jour un « enfant gâté », l’idée de « profiter » étant hors des possibilités de la plupart des travailleurs de ma génération et surtout de notre morale civique.
Les Trente Glorieuses, c’est une image d’Épinal.
Elles ont, d’ailleurs, duré jusqu’en 1981 avant que le pouvoir socialiste ne se vautre dans l’or des économies et ruine la France en trois ans.
Mais elles ne sont pas tombées du ciel pour notre plus grand profit, comme Barbier nous en fait grief. Elles ont été tout simplement le résultat du travail de deux générations.
Elles sont une conséquence, pas une cause.
La vie quotidienne était, d’ailleurs, beaucoup plus prosaïque que ne le voudrait la légende dorée qu’on nous sert aujourd’hui en procès d’intention.
On vivotait parce que les familles de nos parents avaient, pour beaucoup, été ruinées par la guerre et il ne venait surtout pas à l’esprit de notre génération de demander l’aumône à tout bout de champ.
On faisait avec.
Nous n’étions, il est vrai, ni consuméristes ni infantilisés ni socialisés.
Nous nous tenions debout et avions, nous aussi, retroussé nos manches dans la continuité de la génération de nos parents.

Seulement 15 000 retraités ont manifesté hier ! Un flop ! Moins d’1 retraité sur 1000.

15 000 retraités ont battu le pavé hier pour protester contre la hausse de la CSG.

Ils étaient 3300 à Paris, 2000 à Bordeaux et 1000 à Rouen.
En sachant qu’il y a 15 millions de retraités en France, moins d’un senior sur 1000 a défilé hier. Même si les revendications étaient légitimes, ces manifestations ont fait flop
Ce n’est pas en défilant sous la bannière des syndicats que les retraités vont faire plier le gouvernement.
Des milliers de retraités ont manifesté alors que nous sommes des millions!
Alors arrêtons avec ses actions du passé et formons le parti des retraités !
La seule façon de nous faire entendre: un parti politique non politisé qui n’a qu’un seul objectif: défendre les droits des retraités ! 





Oui les revendications dans les cortèges squelettiques d’hier  étaient légitimes mais la seule question qui vaille est: pourquoi faire?

vendredi 29 septembre 2017

Quelque 700 adultes français et 500 mineurs en Irak et Syrie

 
Résultats de recherche d'images pour « djihadiste francais »

Quelque sept cents adultes français se trouvent dans les zones jihadistes en Irak et en Syrie, dont un tiers de femmes, ainsi que 500 mineurs dont la moitié sont nés sur place et ont moins de cinq ans, a-t-on déclaré vendredi à l'Elysée.
 
Au total, environ 2.000 Français ou résidents en France sont partis dans ces deux pays, dont entre 200 et 300 ont été tués.

L'Industrie France, ruine en péril

 

 Résultats de recherche d'images pour « alstom »

 
Une video à ne pas manquer...pour comprendre comment le pire est arrivé !
 
 
Guerre fantôme : la vente d'Alstom à General Electric. Droit de suite présenté par JF Gratien sur LCP



Déjà sur le Salon beige en Avril 2017, Michel Janva dénonçait en vain les mensonges sans limites, au plus haut du pouvoir.

Le Salon Beige
Posté le 29 septembre 2017 à 15h18 | Lien permanent |

TVL, journal du vendredi 29 sept. 2017: En Marche - Insoumis : l’opposition choisie





Ajoutée le 29 sept. 2017
 
02:03 - Politique / En Marche - Insoumis : l’opposition choisie
07:29 - Social / Les retraités dans la rue
11:25 - Politique / Le CESE passé au crible
18:13 - L’actualité en bref
23:48 - La France de Campagnol

Nantes. 3 ans ferme pour le Tchadien agresseur sexuel. Entretien exclusif avec une victime

 
viols

29/09/2017 – 07h00 Nantes (Breizh-Info.com) –

C’est une affaire particulièrement grave qui a été jugée ce jeudi à Nantes.

 Ali Moussa Hassan, migrant tchadien au parcours douteux, était en effet accusé d’avoir agressé sexuellement plusieurs nantaises au mois de septembre 2015.
En moins de 8 jours, quatre agressions avaient eu lieu, dont une tentative de viol qui a failli tourner au drame absolu.
Explication et entretien avec l’une des victimes de ce prédateur.
 
En 8 jours, plusieurs agressions contre des femmes

Le 20 septembre 2015, il agresse sexuellement une jeune femme sur la passerelle du Tribunal.
Tôt le matin, peu avant 8h, il embrasse de force la jeune femme en déclarant avoir envie « de faire du sexe » avec elle.
Traumatisée, la jeune femme a dû s’enfuir.
7 jours plus tard, le 27 septembre, il tente de violer une jeune faisant son jogging à 8h25 du matin. Courant après la victime il la rattrape et procède à des premiers attouchements.
La victime réagit en lui donnant un coup de pied qui le met à terre.
Mais Ali Moussa Hassan s’accroche à la jeune femme et glisse sa main dans le pantalon de la joggueuse.
Il finit par s’enfuir après avoir volé le téléphone de la victime mais est rattrapé par un joggueur qui récupère le téléphone.
Le 28 septembre, dans les toilettes d’un restaurant de l’île de Nantes, il a agressé une femme.

Quand la police de Lyon demande aux migrants de se cacher lors de la visite de Macron




Publié le 28 Septembre 2017

Dans un enregistrement diffusé par Quotidien, la police municipale aurait passé des consignes très strictes.

Depuis mercredi 27 septembre, Emmanuel Macron est à Lyon pour un sommet franco-italien.
Ce jeudi 28 septembre, le chef de l’Etat a rendu visite aux policiers lyonnais.
Selon les informations du Quotidien, la police de Lyon aurait demandé aux migrants présents sur l’esplanade Nelson Mandela de "se faire le plus discret possible" lors du passage du président de la République pour lui assurer une visite en toute tranquillité.

 "On leur demande de replier les tentes, s’ils peuvent les dissimuler au maximum"

Dans une vidéo, un habitant du quartier montre au Quotidien l’enregistrement avec les consignes des policiers.

Les forces de l’ordre auraient demandé aux migrants "de démonter les tentes et de se mettre le plus bas possible pour que Emmanuel Macron, en passant, ne les voit pas".
 
"Il faut qu’ils les cachent. On ne leur demande pas de partir. On leur demande de replier les tentes, s’ils peuvent les dissimuler au maximum. Là, vous avez un Président qui passe, c’est pas... Donc essayez d’être le plus discret possible. Je sais bien que tout est dans le visuel mais malheureusement, c’est comme ça", aurait déclaré un des fonctionnaires.
 

Macron t’es foutu, les “vieux” sont dans la rue!!!

 
Résultats de recherche d'images pour « metro boulot caveau »                      
 
Que mes amis lecteurs et camarades “vieux” ne prennent pas ombrage de ce qualificatif peu flatteur, c’était juste pour faire un slogan de “manif”!
 
Alors oui, nos retraités râlent car ils vont prendre de plein fouet l’augmentation de la CSG ce qui revient en réalité à annoncer à nos seniors ni plus ni moins une baisse de leur pension.
Est-ce étonnant?
Non évidemment et je mets en garde depuis des années mes lecteurs qui dépendent de la dépense publique sur cette évolution qui est à mon sens inéluctable ce qui ne veut pas dire qu’elle est juste.
Bien évidemment toutes et tous ont “mérité” leur pension de retraite!
Tous ont travaillé bien plus que 35h et sans RTT.
Aucun n’a “volé” sa pension, mais ce n’est hélas ni des arguments, ni même suffisant pour lutter contre les faits.
Les faits, c’est que la pyramide des âges rend totalement illusoire un financement digne des pensions.
Les pensions ne sont ni financées ni finançables.
Elles seront donc… pas payées, partiellement payées ou diminuées.
Et comment?
comme à chaque fois par le processus itératif de diminution. 1,7% cette année, puis 1 ou 2 l’année prochaine.

Fin de la France à la Sorbonne

 


Le 29/09/2017

 
Emmanuel Macron a la solution : on va fabriquer un peuple européen.
 
Il me semble que celui qui a le mieux résumé la « pensée complexe » du Président Macron – une pensée longuement exprimée dans son discours de la Sorbonne -, c’est finalement Florian Philippot : « Pourquoi Macron ne dit-il pas directement qu’il veut un État européen ? On gagnerait du temps. »

 Effectivement, les choses sont claires, sans ambiguïté.
Si vous n’avez pas le temps de vous infliger les 77.942 caractères de ce discours, espaces compris (l’équivalent d’environ 25 papiers sur Boulevard Voltaire !), contentez-vous d’aller sur le site officiel de la présidence de la République et vous comprendrez tout de suite.
Sur fond de drapeau européen, un slogan :
« Initiative pour l’Europe
Une Europe souveraine, unie, démocratique. »

La page
La Bavière a bien son blason et ses culottes de peau…
« Une Europe souveraine » : Emmanuel Macron a donc abdiqué notre souveraineté nationale. « L’Europe seule peut nous donner une capacité d’action dans le monde, face aux défis contemporains… L’Europe seule peut, en un mot, assurer une souveraineté réelle, c’est-à-dire notre capacité à exister dans le monde actuel pour y défendre nos valeurs et nos intérêts. »
Ce n’est pas la première fois qu’Emmanuel Macron emploie cette expression de « souveraineté réelle », laissant entendre qu’il y a une souveraineté factice, illusoire : en clair, la souveraineté nationale.
Il n’a pas tort, en un sens, et il a le mérite d’assumer ce transfert vers Bruxelles et de ne pas faire semblant comme, malheureusement, le font beaucoup de responsables politiques français.
Les États de l’Union ont abdiqué des pans entiers de leur souveraineté en la transmettant à Bruxelles, mais ce n’est pas pour cela que s’est construite une souveraineté européenne.
Emmanuel Macron veut donc achever le travail.

TV Libertés s'engage contre l'indifférenciation des sexes !

 


Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Vous l'avez sans doute remarqué, des forces puissantes économiquement et socialement sont à l'œuvre pour tenter de détruire complètement notre civilisation.

A commencer par son ordre naturel, qui constitue notamment en la différentiation entre un homme et une femme, entre un garçon et une fille.

Ainsi, la maison d'édition Hatier - dont les livres servent à la scolarité de vos enfants - a décidé de suivre les recommandations du « Haut conseil à l'égalité » en féminisant systématiquement tous les noms.
C'est ce que l'on appelle l'écriture « inclusive » ou « genrée » qui féminise tous les noms.

C'est aussi l'initiative des magasins GAP qui vont être suivis par d'autres grandes chaînes - de supprimer les rayons destinés aux filles et ceux destinés aux garçons.

Ne vous y trompez pas : ces initiatives sont loin d'être isolées .
Elles sont encouragées par la presse mainstream, par le pouvoir politique, par de trop nombreuses associations subventionnées.

Alors que faire ?

Face à cette offensive destrucrtice, TV Libertés - votre chaîne de réinformation - maintiendra plus que jamais ses engagements.
Les voici :

1. Maintenir l’usage traditionnel de la langue française et les recommandations de l’académie Francaise .
Oui, TVL continuera d’employer le terme Mademoiselle, et de dire Mme Le député.

2. Donner la parole à tous ceux qui combattent la politique du genre

3. Rendre compte de toutes les initiatives organisées contre la politique du genre

4. dénoncer et pourchasser les initiatives des idéologues du genre grâce à des émissions comme Imedia ou le JT

Vidéo : l’effet Macron sur les licenciements abusifs



Murielle Penicaud, ministre du Travail du gouvernement Philippe, se trouve confrontée à Elise Lucet du magazine « Cash Investigation » et à un cas concret de licenciement abusif.

Le constat est sans appel.

source

jeudi 28 septembre 2017

Plusieurs détachements militaires situés à Valence sont en état d'urgence pour agir en Catalogne.

 


 

 Les militaires ne seront envoyés en Catalogne que si la situation devient incontrôlable.

A priori, il ne faudra pas plus de forces que les policiers et les gardes civils qui sont envoyés en Catalogne pour contrôler la volonté indépendantiste qui devrait éclater dimanche prochain.

Depuis le ministère de l'intérieur, on insiste sur le fait que tout est calculé pour maintenir l'ordre au cours du prochain 1-O, mais le fait est que le gouvernement a préparé un certain nombre de mesures qui se déclenchent immédiatement si les forces de police destinées à La Catalogne ne pouvaient pas contrôler les centaines de milliers d'indépendantistes qui sortiront dans la rue dimanche prochain pour tenter de déposer leur vote dans les urnes.

C'est pourquoi le ministère de la défense fera ce qu'il faut faire pour faire respecter la loi, et si le "désordre" catalan était bien au-delà de ce qui est prévu, plusieurs détachements militaires ont été préparés pour Soutenir la garde civile et la police nationale.

Un de ces détachements militaires d'urgence se trouve à la base Jaime i de Bétera.

“L’État veut-il promouvoir la pédophilie dès l’école ?”: le professeur Joyeux nous alerte! (Vidéo)


Résultats de recherche d'images pour « pr henri joyeux »


Chers Parents,

Je ne peux pas laisser passer cette rentrée scolaire, avec le ministre de l’Éducation nationale que nous attendions tous, sans vous alerter à propos d’une information très préoccupante reçue le 7 juin 2017.

Deux inquiétudes de la rentrée

Nous avons une grande estime pour le nouveau ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer.
Mais nous sommes très inquiets de l’intrusion du ministère de la santé dans nos établissements scolaires, en plus du grave sujet des 11 vaccins obligatoires que ma collègue le Pr Agnès Buzyn, ministre de la santé, veut imposer de gré ou de force à tous nos enfants.
L’actualité dont il s’agit concerne le nouveau programme d’éducation à la sexualité des enfants et des adolescents que l’on veut imposer dans les établissements scolaires, au mépris de l’éducation familiale et de l’intimité de chaque enfant.
Les Ministères de la Santé et celui de l’Éducation nationale sont en cause, car ce que vous allez voir et entendre est prévu dès ce mois d’octobre 2017, pour tous les enfants et adolescents de la maternelle au lycée.
Tous les parents doivent regarder la vidéo qui suit – hors la présence des enfants car leur développement affectif en dépend.
Celle-ci ne dure pas plus de 10 minutes, mais elle fait froid dans le dos.
Le Pr Maurice Berger, pédopsychiatre, vous informe.

C’est une personnalité incontestée dans sa spécialité.
Avec un groupe de professionnels de l’enfance, il devient lanceur d’alerte pour l’Europe entière.

Va-t-on permettre de parler de masturbation infantile précoce à des enfants de maternelle, de décrire des positions de pénétration vaginale à des collégiens âgés de 12 ans, de leur expliquer encore à l’âge de 12 ans comment se pratique la sodomie et pourquoi les acteurs de films pornographiques éjaculent hors du vagin de leur partenaire ?
Sans parler de certains textes prétendument littéraires, et étudiés en classe, qui décrivent en long en large et en travers des scènes de fellation…
Quel est le sens véritable de tout cela ?
Et surtout, quel en est le but ?

TVL, journal du jeudi 28 sept. 2017: Finances publiques / Un budget en demi-teinte

 



Ajoutée le 28 sept. 2017
 
02:05 - Finances publiques / Un budget en demi-teinte
05:25 - Société / Les entreprises au rythme de la religion
07:59 - Société / Paris : Une gabegie nommée JO
11:00 - Union Européenne / Macron, généralissime de l’Europe de la Défense
14:44 - L’actualité en bref
19:23 - La France de Campagnol

«Il y en a marre»: les présidents de régions vont au clash contre Edouard Philippe sur les dotations

 
«Il y en a marre»: les présidents de régions vont au clash contre Edouard Philippe sur les dotations
 
Edouard Philippe a reçu un accueil houleux lors de la Conférence des territoires le 28 septembre 2017, photo ©GUILLAUME SOUVANT / AFP

Les élus locaux attendaient de pied ferme le Premier ministre Edouard Philippe.
 
Dénonçant les coupes budgétaires imposées, les présidents de régions ont quitté la Conférence des territoires instaurée par Emmanuel Macron.
                                   
La Conférence des territoires, instaurée par Emmanuel Macron en juillet 2017, a très mal commencé pour le Premier ministre Edouard Philippe.
Avant même sa venue, les présidents de régions avaient déjà promis un accueil «compliqué» au chef du gouvernement.
Et, de fait, après plusieurs échanges houleux, les élus régionaux ont annoncé à la mi-journée ce 27 septembre 2017 leur départ de la conférence – lieu de «concertation» et de «pédagogie» selon les mots utilisés par la communication de l'exécutif – afin de dénoncer la baisse des crédits alloués aux régions.
C'est notamment la suppression d'un fonds de 450 millions d'euros de soutien au développement qui a mis le feu aux poudres.
Philippe Richert, président Les Républicains (LR) de la région Grand Est, ne mâche pas ses mots. «On découvre la suppression de 450 millions qui étaient destinés aux régions pour accompagner les entreprises», a-t-il dénoncé.
«On est en train de travailler à la reprise, on se dit que ça se concrétise, cet argent est prévu pour accompagner l'innovation et les exportations. Tout d'un coup, ces 450 millions ne sont pas là», déplore-t-il encore. Et d'ajouter : «Ces 450 millions, on les a signés entre le gouvernement et les régions de France. C'est passé au Parlement. C'est voté.»
Le Premier ministre a bien essayé de faire porter le chapeau aux gouvernements précédents de François Hollande, évoquant des «chèques en bois» pour revenir sur la dotation des régions.

Depuis longtemps, ils en rêvaient, Auchan l'a fait

 

Auchan vient d’ouvrir des magasins automatiques sans employé ouverts 24h/24 !!
 
Fin des caissières ?
C’est la question que se pose France 2 dans ce reportage, et pour une fois, la réponse est claire : oui, c’est la fin des caissières, et avec cette fin des caissières c’est aussi la suppression de 180 000 postes !
Oui 180 000 emplois qui seront rayés d’un trait ou presque, et ce ne sera pas les seuls évidemment tant la révolution technologique en cours va bouleverser profondément le marché de l’emploi en détruisant l’immense majorité des postes qui existent aujourd’hui, même ceux qui peuvent sembler qualifiés.
Il y a ce Monop’ parisien qui permet de scanner vos courses avec votre smartphone pour gagner de précieuses minutes pour votre emploi à vous au détriment de l’emploi des autres.
Et puis raffinement ultime, il y a cette boutique 100 % autonome et automatique, sans intervention humaine ouverte par Auchan en Chine.

Incroyable escalade de la violence à Berlin après l’entrée de l’AfD au Bundestag. Nos médias se taisent.


Incroyable escalade de la violence à Berlin après l'entrée de l'AfD au Bundestag. Nos médias se taisent.

Après le succès de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD), nos médias ont relaté brièvement une manifestation à Berlin contre ce parti, mais sans mentionner sa violence, notamment du fait de la présence des Antifas, les nouvelles troupes de choc de l'extrême-gauche, qui agissent exactement comme le faisaient avant la guerre les nationaux-socialistes et les communistes.
On pourrait y voir un silence complice des médias, qui protègent la racaille d'extrême gauche tout en clamant que l'AfD est un danger pour la démocratie.

https://www.wochenblick.at/nach-wahlparty-linksextreme-attackieren-kinder-von-afd-politikern/

« La grande braderie en marche. TGV, chantiers navals, Française des jeux, la vente de la France par Macron s’accélère » L’édito de Charles SANNAT

 
« La grande braderie en marche. TGV, chantiers navals, Française des jeux, la vente de la France par Macron s’accélère » L’édito de Charles SANNAT
 
Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,
 
Nos élites vendent la France, une idée dans laquelle ils ne croient plus du tout.
 
D’ailleurs, le rêve mystique européen de notre Jupiter du palais n’est jamais rien que la destruction consciente de notre pays, de notre indépendance, de notre souveraineté, mais aussi de notre patrimoine sacrifié sur l’autel d’une Europe de plus en plus totalitaire.
La seule chose qui nous sauve, c’est que les Allemands, loin d’être aussi stupides et crétins que les dirigeants français qui sont décidément véritablement en dessous de tout, n’ont pas du tout l’intention, eux, de sacrifier leur leadership et leur domination de simples à des bons sentiments cucul-gnangnan fussent-ils européens.
Pour les Allemands, l’Europe et l’euro sont deux outils de leur suprématie et de leur domination.
Cela veut dire que de la même manière qu’il n’y a jamais de fusion « entre égaux » entre deux entreprises, il n’y aura jamais de rapprochement franco-allemand équilibré, ou égalitaire.
Nous sommes demandeurs.
En réalité, Macron est même un « quémandeur » de plus d’Europe, pensant qu’avec plus d’Europe il marginalisera la grande Allemagne de Merkel.
Il se fourre le doigt dans l’œil jusqu’à la garde.
Au mieux, il ne fera que vendre à vil prix les actifs qu’il reste à notre pays.
 
Macron est un fossoyeur, il procède à la liquidation totale de notre pays
 
Il n’est pas le seul coupable, tout au plus le chef d’orchestre.
Il a été choisi et désigné par le système totalitaire européen pour cela.
Il applique.
Il ruinera le droit social et les avancées d’un siècle de luttes sociales.
Il ruinera notre pays en vendant ses entreprises à bas prix à des entreprises privées qui se gaveront de bénéfices dont notre État en mal de recettes a grandement besoin.
Il ruinera la moralité, en rendant tout égal, en autorisant la GPA ce qui n’est jamais rien qu’un droit à l’enfant, or avoir un enfant et autoriser la GPA c’est légaliser la marchandisation des corps et des enfants qui deviennent des produits comme les autres.
Il ruinera le peu de souveraineté qu’il nous reste pour tout confier à l’Europe.
Tous nos godillots de la politique ont emboîté le pas à cette clique d’europathes.

Christophe Castaner croit toujours que c'est la cigogne qui!.....

 

Démission de Michel Lussault, président du CSP : on ne va pas le regretter !

 


Le 28/09/2017


On a rarement vu un personnage aussi imbu de lui-même.

Le président du Conseil supérieur des programmes (CSP) a annoncé, mardi, sa démission via les médias.
Sans doute une manière élégante de tirer sa révérence.
Non content de cette goujaterie, il accuse Jean-Michel Blanquer d’être « dogmatique », « réactionnaire » et se pose en victime.
Michel Lussault se répand en invectives contre le ministre, coupable, à ses yeux, d’être « trop complaisant par rapport à des gens qui inventent une école de la République qui n’a jamais existé ». Dans le journal Le Monde, il estime que c’est une défaite culturelle de la gauche par « ceux qui ont réussi à crédibiliser l’idée qu’une école démocratique est forcément une école de faible qualité ». Tiens ?
Il se disait pourtant indépendant.
D’ailleurs, Jean-Michel Blanquer accorde des interviews à des magazines comme Causeur ou Valeurs actuelles : une preuve qu’il est de droite, non ?
Pire : « À chacune de ses déclarations, [il] prend grand soin de se présenter comme l’anti-Najat Vallaud-Belkacem. »
Manifestement, il veut satisfaire « quelques bas instincts d’une clientèle politique ».
Voilà que le président du CSP se croit indispensable, il est victime d’une épuration, il « garde l’espoir que [son] départ débloquera les choses ».
On a rarement vu un personnage aussi imbu de lui-même.
Sur RTL, Jean-Michel Blanquer lui a répondu comme il le méritait : « Le simple fait qu’il utilise des termes outranciers le disqualifie pour la fonction qu’il exerçait, donc il en tire les conséquences. » Ajoutant : « Je suis dans un travail d’organisation de l’Éducation nationale pour que tous les enfants sachent lire, écrire, compter et respecter autrui à la sortie de l’école primaire. Si ça gêne monsieur Lussault, c’est vraiment pas grave qu’il s’en aille. »

Ils ont gagné !

 
Image associée

mercredi 27 septembre 2017

On sait que la Commission européenne a lancé des procédures contre les pays qui refusaient de recevoir des « migrants », et que la Cour de Justice de l’UE a donné tort à la Hongrie et à la Slovaquie qui contestaient la légalité de la décision, au motif notamment que le texte remanié n’avait été avalisé que par deux Etats membres… mais ça fait une majorité selon les graves juristes de la CJUE.

Quoi qu’il en soit, le texte est caduc aujourd’hui 27 septembre.
Donc on ne peut plus l’appliquer chez les récalcitrants.

Ce même jour, la Commission européenne « recommande un nouveau programme de réinstallation pour conduire en Europe au moins 50.000 des personnes les plus vulnérables ayant besoin d'une protection internationale dans les deux prochaines années ».
Et elle a déjà « mis de côté » 500 millions d'euros pour soutenir les Etats membres qui accepteront d’en accueillir (donc 10.000 euros par personne).

Mais, grande nouveauté : la Commission parle bien des Etats qui « accepteront » d’accueillir des « réfugiés ».
 
Il n’est plus du tout question de « relocalisations » forcées décidées de Bruxelles.

Autrement dit les méchants Polonais, Hongrois, Slovaques et Tchèques ont gagné sur toute la ligne…

Les chiens aboient, la caravane passe.
 
Mais les chiens sont fatigués d’aboyer, on dirait…
 

mercredi 27 septembre 2017

Vladimir Poutine, un exemple pour les chefs d’Etat européens.

 
 

1Sep
 
Lafautearousseau a lu sur le site Taringa !l'édifiant dialogue qui suit.
Ce que nous en avons pensé est simple : Lorsque, en France, de tels propos seront tenus par des autorités politiques qualifiées, au sujet des prétentions de l'Islam dans notre pays, nous serons largement tirés d'affaire, au moins s'agissant des problèmes et tragédies que nous subissons du fait de l'immigration musulmane massive. LFAR
 
Dialogue édifiant entre le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, et le roi d’Arabie saoudite, rapporté par le site lafautearousseau


 Vladímir Vladímirovich Poutine Président de la Russie, a reçu à Moscou la visite du roi d’Arabie Séoudite.
Avant de partir, le roi lui a dit qu’il voulait acheter un grand terrain et construire, bien sûr avec de l’argent entièrement arabe, une grande mosquée dans la capitale russe.
 « Aucun problème », a répondu Poutine, « mais à une condition : que vous autorisiez que soit construite également, dans votre capitale arabe, une grande église orthodoxe ».

– « Cela ne peut pas être », dit le roi arabe.

– « Pourquoi ? » a demandé Poutine.

– « Parce que votre religion n’est pas la vraie et nous ne laissons pas tromper le peuple.

– Je pense la même chose de votre religion et, cependant, je vous permettrais de construire votre temple s’il y a réciprocité. Par conséquent, nous avons là épuisé ce sujet.»

Mais Poutine ne s’arrête pas là.
Dans un discours devant le Parlement russe, se référant à des tensions avec les minorités ethniques, il dit : « En Russie vivez en tant que Russes !
Toute minorité, d’où qu’elle vienne, qui veut vivre en Russie, travailler et manger en Russie, doit parler russe et respecter les lois russes.
S’ils préfèrent la Charia et vivre une vie de musulmans, nous leur conseillons d’aller des lieux où ce soit la loi de l’État.
La Russie n’a pas besoin des minorités musulmanes ; ces minorités ont besoin de la Russie et nous ne leurs garantissons pas de privilèges spéciaux pas plus que nous n’essaierons de changer nos lois, en les adaptant à leurs souhaits.
Les traditions et coutumes russes ne sont pas compatibles avec le manque de culture et les formes primitives de la Charia et l’Islam. »
 
Cela se passe de commentaire.
 
source
 
Merci a JPL

Paris, ville sale

 
La saleté due l’évolution comportements habitants, occupation l’espace public s’étire plus journée. 


La saleté serait due à l’évolution des comportements des habitants, et à une occupation de l’espace public qui s’étire de plus en plus dans la journée. - Hugo AYMAR/HAYTHAM-REA

Massimo Prandi  Le 26/09

ENQUÊTE Dans la perspective des Jeux Olympiques de 2024, la propreté est un enjeu crucial pour la capitale. Pourtant, nombre de riverains se plaignent de la saleté de ses rues. Pourquoi en est-on toujours là ?
 
Six heures du matin, rue de la Roquette.
Les noctambules sont allés se coucher, la voie est libre, les balayeurs sortent de leur atelier souterrain de la Bastille.
Une équipe de quatre arpente la rue de la place de la Bastille à la place Léon-Blum.
Canettes, emballages plastique, déchets organiques, sacs-poubelle éventrés, épanchements d'urine en quantité : nuit et jour, des dizaines de milliers de Parisiens et de touristes affluent dans cette rue, parmi les plus fréquentées de la capitale.
Et leurs déchets s'accumulent.
Les nettoyeurs vident les corbeilles de rue - les poubelles grises dotées de sacs en plastique, au nombre de 30.000 dans Paris - puis laissent les sacs d'ordures remplis et fermés à côté des corbeilles dans l'attente de leur enlèvement...
Attente qui peut parfois durer des heures.
Vers 7h30, les balayeurs arrivent, eux, au bout de la rue.
Le jardinet qui jouxte la bouche de métro de la place Léon-Blum est lui aussi truffé de déchets.
Il risque de le rester...
Le nettoyage des espaces verts relève en effet du service des parcs et jardins de la Ville, mais les jardiniers rechignent à jouer les éboueurs.
Résultat : trop souvent, les espaces verts se transforment en dépotoirs de longue durée.
 
Palmarès de la saleté urbaine

La rue de la Roquette n'est pas une exception.
Au Champ de Mars, Jean-Sébastien Baschet, président de l'association chargée de le défendre, déplore « une dégradation continue de la propreté du site depuis des années ».
Dominique Feutry, qui dirige l'association Vivre le Marais (association de riverains qui compte le plus de membres de la capitale avec quelque 2.000 adhérents) constate que son quartier donne « une impression de saleté », surtout le week-end, au moment de plus grande affluence des touristes.
Le canal Saint-Martin, lui, est défiguré chaque nuit par environ deux tonnes et demie de déchets générés par les noctambules.
Le palmarès de la saleté urbaine revient sans doute à la petite rue Dejean, au nord de Paris, derrière Barbès.
Ses 70 mètres sont littéralement couverts de déchets alimentaires, avec ses commerces de bouche à l'hygiène parfois douteuse et, surtout, ses dizaines de vendeurs à la sauvette qui proposent des cacahuètes grillées, poissons fumés et séchés, et parfois même de la viande de brousse, dont la vente est interdite en France.

TVL, journal du mercredi 27 sept. 2017: Alstom - Siemens : faiblesse française ou force européenne

 



Ajoutée le 27 sept. 2017
 
01:47 - Industrie / Alstom - Siemens : faiblesse française ou force européenne
05:19 - Santé / Le Glyphosate va-t-il s’installer dans vos assiettes ?
09:26 - Société / Librairie La Procure : des livres pas très catholiques
12:16 - International / Trump dans le bourbier
16:31 - L’actualité en bref
20:52 - La France de Campagnol

Macron et Hollande: Alstom une trahison d’État aux très graves conséquences

 

 – Interview d’Eric Dénécé dans Politique par 27 septembre 2017

Eric Dénécé, ancien directeur du renseignement français, explique comment les autorités françaises PS et LR (notamment Hollande et Macron) se sont entendues pour trahir les intérêts de la France et vendre pour une bouchée de pain Alstom qui fabrique désormais sous licence américaine une partie essentielle de la chaine du nucléaire français rendant la France complètement dépendante des USA dans ce domaine qui recoupe les domaines civils et militaires de la filière.
 
Par exemple: en 2003, alors que la France avait refusé de soutenir les USA dans leur volonté d’envahir l’Irak, ceux-ci par mesure de rétorsion avaient refusé de continuer à fournir la partie américaine des pièces détachées de l’armement français.
Or à cette époque l’armement militaire français ne dépendait qu’à 3% de pièces détachées américaines, les 97% restants étant entièrement fabriqué en France.
Néanmoins, rien que ces 3% empêchaient les avions du porte-avion nucléaire Charles de Gaulle de décoller.
Aujourd’hui, avec la vente d’Alstom et sans la fourniture américaine c’est le porte-avion en entier qui ne peut plus bouger.
De plus, aujourd’hui, la France ne peut plus vendre de centrales nucléaires puisqu’une partie de celles-ci dépendent des pièces d’Alstom (essentielles)  aujourd’hui aux mains des Américains.
Avec la main-mise US sur Alstom, les Américains sont passés maîtres dans le domaine à la place de la France.
 
Écouter l’ interview d’Eric Dénécé à 7 minutes sur la vidéo ci-dessous, auparavant la journaliste fait la présentation de l’affaire.

 



Comme l’explique Eric Dénécé, le Département de la Justice américain a fait main basse sur Alstom en accusant Alstom de corruption et en le condamnant à une amende phénoménale, impossible à payer.
Pour s’en défendre il aurait fallu une volonté politique de la part des autorités françaises.
Mais au contraire (hormis partiellement Arnaud Montebourg), celles-ci se sont faites acheter.
Et notamment Emmanuel Macron qui en contre-partie de son autorisation de vente a eu la présidence française offerte sur un plateau par les USA et l’oligarchie apatride qui est à sa tête, grâce aux innombrables manipulations exercées contre les électeurs incapables de discerner ces diableries.