mardi 8 août 2017

Saint-Michel-sur-Orge (91) : saccagé par des racailles, son salon de coiffure doit fermer

 

Les dégâts infligés à son commerce le 13 juillet dernier sont tels que Stéphanie, la propriétaire du salon M Diffusion, n’a pas les moyens de lancer les travaux et de racheter les produits et appareils qui ont été détruits ou volés.
 
« Merci pour ces 17 ans de fidélité. »

Le mot est écrit sur le panneau en bois qui sert désormais de porte.
Un au revoir adressé aux nombreux clients qui se sont, un jour, installés sur l’un des fauteuils du salon de coiffure M diffusion de Saint-Michel-sur-Orge.
Le commerce, situé sur l’avenue Saint-Saëns, ne rouvrira pas.
Stéphanie, la propriétaire, a préféré déposer le bilan vu l’ampleur des dégâts.

Dans la nuit du 13 au 14 juillet, des individus ont profité des émeutes et des affrontements avec les forces de l’ordre pour briser les sept baies vitrées, dont la porte d’entrée, du salon.
Ils se sont ensuite introduits dans le commerce pour tout dévaster.
« J’étais partie en week-end. J’ai été prévenue le lendemain par la police et la gardienne de l’immeuble », se souvient Stéphanie.
Sa mère se rend sur place.
« J’ai vraiment été choquée. Je m’attendais aux vitres cassées mais pas à un tel saccage », confie cette dernière.
Il faut dire que les pillards s’en sont donnés à cœur joie.
Les présentoirs et les radiateurs ont été mis à terre, les tiroirs ont été cassés à coups de pied, de la couleur et des crèmes ont servi à repeindre les murs, le téléphone et l’ordinateur ont été retrouvés en plusieurs morceaux.

« Ils ont même sorti un fauteuil avant d’y mettre le feu, qu’ils ont alimenté à l’aide de produits, des peignoirs et des serviettes », décrit Stéphanie, écœurée.


Saint-Michel-sur-Orge. Dans la nuit du 13 au 14 juillet, le salon de coiffure M Diffusion a été entièrement saccagé. DR
13 000 € de perte rien qu’en produits
 
Les méfaits ne s’arrêtent pas là.
La grande majorité des produits de coiffure, exposés dans le salon et rangés dans le cellier, ont été volés.
Ainsi que les sèches cheveux, les tondeuses et autres appareils.
« En tout, j’en ai pour plus de 13 000 € de perte rien que pour les produits », indique Stéphanie.
Son assurance ne couvre les dégâts qu’à hauteur de 12 000 €, avec un remboursement estimé dans 3 à 6 mois.
Impossible de faire des travaux sans s’endetter.
« Je ne pourrai pas m’en sortir, déplore-t-elle. J’ai fait mes calculs, je n’ai pas d’autres choix que de déposer le bilan, et de licencier mon employée. En une nuit, j’ai perdu 17 ans de travail. »
Une fermeture regrettée par la municipalité qui « espère que la justice identifiera les auteurs et qu’ils seront sévèrement punis. ».
L’enquête, menée par le commissariat de Sainte-Geneviève-des-Bois est toujours en cours.
Aujourd’hui la coiffeuse s’interroge.
Cette nuit-là, son commerce a été le seul de la ville à subir un tel saccage.
Si Stéphanie est persuadée que ce ne sont pas des représailles – « je me suis toujours très bien entendue avec tout le monde », assure-t-elle – l’idée qu’on veuille récupérer son salon lui a traversé l’esprit. 
« C’est vrai que le local est bien situé, à côté des autres commerces, des arrêts de bus, il y a de la place pour se garer et il est aux normes handicapées. »

Seule bonne nouvelle après ce désastre, Stéphanie a retrouvé du travail.
Elle attend ses anciens clients, à partir du 29 août, dans un salon de coiffure de Villebon-sur-Yvette.


Saint-Michel-sur-Orge, jeudi.

Nolwenn Cosson (@nolwenncosson)  leparisien.fr

source

1 commentaire:

  1. comme vous le dites,cela peut etre stratégique;des personnes convoitent l'emplacement du commerce qui est très interessant;je souhaite bon courage à Stephanie.Nous vivons dans un monde de plus en plus dangereux.

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.