vendredi 12 mai 2017

Législatives à Rennes. L'investiture de Gaspard Gantzer passe mal

Le 12/05/2017
 
Image associée
 
Publié le
 
L'investiture pour la République En Marche de Gaspard Gantzer, le chef du pôle communication à l’Elysée, dans la deuxième circonscription d'Ille-et-Vilaine (celle de la maire socialiste de Rennes Nathalie Appéré) a du mal à passer chez les candidats déjà déclarés.
 
Gaëlle Andro, candidate PS, parle de "mépris" et de "problème éthique".
La République en Marche a investi Gaspard Gantzer dans la deuxième circonscription d’Ille-et-Vilaine (celle de la maire PS de Rennes Nathalie Appéré), le chef du pôle communication à l’Elysée, éminence grise du président sortant François Hollande.

Gaspard Gantzer affrontera notamment dans la deuxième circonscription d’Ille-et-Vilaine la socialiste Gaëlle Andro, vice-présidente de Rennes Métropole, qui espère succéder à la députée-maire sortante de Rennes, Nathalie Appéré (elle ne pouvait pas se représenter pour cause de loi sur le non cumul des mandat).
 
« Du mépris »
 
L’annonce de l’investiture de Gaspard Gantzer a estomaqué Gaëlle Andro: « Je découvre qu’En Marche investit un parachuté, un vrai parachuté, issu de la sphère médiatico politique parisienne.
II vient en province par opportunisme.
 Il y a énormément de mépris dans cette décision.
 C’est aussi un problème d’éthique.
Quoiqu’il arrive, je poursuis ma campagne avec mon ancrage local ».
 
Le sénateur PS Jean-Louis Tourenne, a qualifié cette candidature comme « venue d’ailleurs ».
 
« Vieilles ficelles »

 
Bertrand Plouvier, le candidat LR, estime lui que cette annonce « relève de vieilles ficelles politiciennes.
Alors que les Français souhaitent un renouvellement de la classe politique, cette candidature est à l’inverse des attentes exprimées par les Français.
 Présent sur le terrain depuis des mois, je suis à l’écoute des habitants de la circonscription.
 Ce sont les remarques, les propositions, les échanges qui nourrissent chaque jour mes réflexions et qui renforcent ma détermination à agir ».
Pour Julien Masson, candidat Front National, « le choix de Gaspard Gantzer, ancien soutien de DSK, d'Aubry, ancien conseiller de Fabius, montre une nouvelle fois que la Hollandie se recycle naturellement dans la Macronie ».
 
« Mainmise du PS »

Pierre Méhaignerie, le maire de Vitré et ancien Garde des sceaux, est aussi très en colère: « on fait descendre de Paris des conseillers techniques de François Hollande.
 Des énarques.
C’est la mainmise du Parti socialiste ».

ouest-france  via

1 commentaire:

  1. You have a great blog and so congratulate to you for helping people. With the BloggerContest.com you are a candidate to win with your website or blog, promote your web page, win prizes and promotions. With the support of our sponsors via we organize our blog competition for the first time in 2017. You can learn more about participation from our website.
    You can join, the applications are ongoing.


    Web : http://www.bloggercontest.com
    Mail : contact@bloggercontest.com
    Pbx : +441194802050

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.