dimanche 23 avril 2017

Venezuela: le modèle de Mélenchon fait naufrage. 20 morts et 600 prisonniers politiques

Le 23/04/2017
 
 
 

Il y a dix ans, quand vous disiez que la politique menée par Chavez était dramatique, Mélenchon vous traitait de fasciste et vous suspectait d’être un agent de la CIA.

 Aujourd’hui le président chaviste du Venezuela, Nicolas Maduro, est dans l’incapacité de contenir la crise qui couvait depuis des années et que Chavez a longtemps caché grâce à la rente pétrolière.
C’est tout un système social, économique et politique qui s’effondre.
 La réaction des autorités vénézuélienne n’est pas étonnante, c’est celle que les régimes socialistes appliquent à chaque fois: l’emprisonnement des opposants, les tirs à balle réelles sur la foule et les milices qui répriment…
Bilan: 20morts et 600 prisonniers dans un pays qui est l’un des plus riche au monde ( Le Monde: Venezuela : défilé silencieux en hommage aux vingt personnes tuées dans les manifestations)


Nous n’avons pas le droit, si nous sommes vraiment démocrates, de négliger le soutien qu’apporte Mélenchon à ces régimes socialistes qui basculent à chaque fois dans l’autoritarisme.
 Nous devons comprendre quels sont les ressorts qui font basculer ces pouvoirs dans l’horreur.
 Il n’y a pas de hasard.
L’histoire politique du 19ème et du 20ème siècle nous informe sur ces impasses idéologiques.
 La vision romantique de l’homme, la philosophie politique faite de rousseauisme, d’égalitarisme et de messianisme révolutionnaire, la haine de la réussite et de la liberté individuelle, les solutions économiques collectivistes ( matraquage fiscal, confiscation par l’Etat des biens et des services, planification, protectionnisme communiste, paternalisme…) forment le socle théorique des délires de Mélenchon et de ses compagnons de route.







Ce qui se passe au Venezuela doit nous faire réfléchir sur la gauche qui
peut-être acceptable dans un cadre démocratique et celle qui ne l’est pas.
Dans la recomposition qui s’opère actuellement en France cette question est essentielle. Il faut être capable de voir en face toutes les illusions et la cécité volontaires des idéologues de la gauche altermondialiste et tiers-mondiste.
Et pour commencer il faut dire que les régimes comme celui de Maduro ou chavez sont des échecs dramatiques.



lire: HUGO CHAVEZ : LE BILAN ÉCONOMIQUE TRÈS NOIR DU MODÈLE DE JEAN-LUC MÉLENCHON

MORT D’HUGO CHAVEZ, QUELQUES RÉALITÉS DERRIÈRE LA LÉGENDE

Et voir: LA VÉRITÉ SUR HUGO CHAVEZ, L’AUTOCRATE PRÉFÉRÉ DE JEAN-LUC MÉLENCHON (VIDÉO)

Mélenchon raconte sa rencontre avec Chavez.
Il était avec Ignacio Ramonet, ancier rédacteur en chef du Monde diplomatique, et intime de Fidel Catsro.
Le récit de Mélenchon est rempli de mièvreries révolutionnaires et de romantisme désuet… l’enfer est toujours pavé de bonnes intentions.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.