mardi 25 avril 2017

Un responsable LR de province : "Dans quinze jours, pour moi : Macron, c'est non !

Le 25/04/2017

Résultats de recherche d'images pour « non »


Loin des magouilles et calculs politiciens des appareils parisiens, élus et responsables locaux LR ne semblent pas prêts à obéir aveuglément aux ordres parisiens.
 
 Paul Astolfi, membre du bureau de la 1ère circonscription de Rouen LR et ancien maire adjoint de Rouen, nous a adressé ce billet d'humeur:

"C'est la France Rebelle qui est en tête.
 Ce 1er tour apporte la preuve que M. Macron n'est pas porté par un rassemblement.
Les Français ne lui ont apporté, ni leur soutien à sa personne, ni leur adhésion à ses propositions de gouvernement.
Les cinq années de socialisme sous la présidence de M.Hollande ont affaibli la nation, nous pouvons avoir la crainte que M.Macron ne l'achève.
Ni le modèle démocratique ou républicain français n'ont trouvé un sens dans cette élection présidentielle.
 Le système a mis en place un challenger bidon dans une élection qui est un bide complet.
 Cette élection doit être considérée comme une parenthèse funeste dans notre histoire.
 Le président de la République a bidouillé, dans cette élection biaisée, un subterfuge électoral en inventant dans la candidature de M. Macron comme une primogéniture républicaine hollandiste.


Dans quinze jours, pour moi : MACRON, C'EST NON.
 Il est hors de question que j'affiche mon accord en choisissant ce candidat usurpateur d'un vrai choix des Français.
Il est hors de question de mettre un bulletin Macron dans l'urne, alors que nous avons tout au long de cette campagne dénoncé les manœuvres politiciennes, policières, juridiques d'un président sortant aux abois.
 D'un président et d'un ministre de l'économie qui ont ralenti le développement économique de la France, qui ont accru considérablement le chômage, qui ont laissé se propager un terrorisme islamique meurtrier pour les Français et le plus développé de toute l'Europe, qui ont laissé la pauvreté étrangler de plus en plus de Français, qui ont érigé le mondialisme et le multiculturalisme en système obligatoire...

Non je ne voterai pas Macron.
Le système Chirac/Le Pen à l'envers n'est pas mon choix.
 
MACRON, C'EST NON.
 
J'attends des candidats investis pour les législatives qui vont suivre, de ne RIEN céder.

Je participerai avec ceux et celles qui le souhaitent, qui en ont le courage et la vigueur pour le faire à apporter, en nous unissant, une réplique à cette situation calamiteuse ici à Rouen.

Haut les cœurs, nous en avons vu d'autres."
 
Selon de nombreux témoignages, un vent de colère gronderait dans les fédérations LR...
 
Philippe Carhon
Posté le 25 avril 2017 à 16h45 | Lien permanent

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.