vendredi 7 avril 2017

Syrie : une attaque dite chimique sans auteur [Vidéo]

Le 07/04/2017

Résultats de recherche d'images pour « Khan Cheikhoun » 

06/04/2017 – 07H45 Damas (Breizh-info.com) –

 La Syrie a été la cible d’une attaque dite “chimique”. Une frappe aérienne en serait en réalité à l’origine faisant plus de 70 morts dont une vingtaine d’enfants.

Cette attaque chimique présumée a touché la ville de Khan Cheikhoun, tenue par les terroristes. L’hypothèse d’une frappe chimique est avancée par les médecins sur place.
Pour eux, les symptômes relevés sur les victimes sont similaires à ceux constatés lors d’une telle attaque… pupilles dilatées, convulsions et mousse sortant de la bouche.

Des conclusions faites par des représentants des casques blancs, organisation proche des groupes terroristes et hostile au gouvernement de Bachar Al Assad.
 
Et pourtant, les casques blancs, sont présentés, notamment par les Etats-Unis, comme étant des héros. Ainsi, Washington évoque l’utilisation du gaz Sarin, déjà utilisé en 2013 dans la région de la Ghouta.
 
Le constat étant fait, la réelle interrogation se porte désormais sur l’origine de cette attaque.
En effet, les accusations sont nombreuses mais sans certitude.
Alors que l’opposition syrienne, composée notamment d’organisations terroristes, accuse Bachar Al Assad, l’armée dément formellement avoir utilisé une arme toxique.

 
(ci-dessous l’extrait du JT du 5 avril de TV Libertés)
 


La Russie, également impliquée dans le conflit, a affirmé que l’aviation syrienne était à l’origine de ce raid.
Cependant, la frappe aurait visé un entrepôt terroriste où étaient stockés des produits chimiques, ce qui prouverait bien que ceux qui se font appeler “rebelles” détiennent de telles armes.
Le ministère russe de la Défense a révélé qu’un arsenal d’armes chimiques a été livré par des combattants venus d’Irak.
Toujours prompt à réagir sans agir, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a proposé une résolution condamnant l’attaque présumée chimique.
Le texte demande également à la Syrie de fournir les plans de vol et toute information sur des opérations militaires et menace de sanctions.
Le vote a toutefois été repoussé, le temps pour les Occidentaux de négocier avec la Russie, soutien de Damas.
La Russie juge «inacceptable» en l’état le projet de résolution présenté par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni condamnant l’attaque chimique présumée en Syrie, a indiqué la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.
 «Le texte présenté est catégoriquement inacceptable. Son défaut est d’anticiper les résultats de l’enquête et de désigner des coupables», a déclaré Maria Zakharova lors d’une conférence de presse, dénonçant un projet «anti-syrien» et de nature à aggraver encore la situation.
 
La guerre d’influence dans cette zone stratégique du monde se poursuit, tandis que des victimes civiles en font les frais …
 


[cc]  Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

1 commentaire:

  1. Ce qui s’est passé en Syrie n’a probablement aucun rapport ni avec la présentation qui en est faite, ni avec les conclusions qui en sont tirées.
    Lisez par vous-même : http://www.voltairenet.org/article195897.html
    C’est donc beaucoup plus « futé » que vous-mêmes le dites.

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.