lundi 24 avril 2017

Pas une voix pour Emmanuel Macron !

Le 24/04/2017
   
                    
 
Philippe Fontana. Photo © Patrick Iafrate

 
Par Auteur
 Lundi 24 avril 2017 à 15:21    


Tribune. Pour l'avocat Philippe Fontana, la droite est seule responsable de sa défaite au soir du premier tour de l'élection présidentielle. Mais malgré cet examen de conscience, rien ne doit justifier le vote pour Emmanuel Macron.
 
François Fillon a manqué de suffisamment de sens et de courage politiques pour être au deuxième tour.
 Il ne suffit pas de se parer des habits du Général pour l’incarner.
 N’est pas qui veut le libérateur de la Patrie ; il faut aussi faire preuve d’une conduite morale irréprochable au quotidien.
Le Peuple le savait ; au-delà des clivages politiques, ils communiaient ensemble dans l’amour du pays, repoussant les impérialismes étrangers et les puissances d’argent.

A-t-on entendu François Fillon critiquer le laxisme de la loi Taubira ?
 
Je laisse à la gauche moralisatrice et bien pensante ses leçons de morale quant à la personne du candidat, même si personne n’était dupe.
Les électeurs de la droite et du centre ont néanmoins choisi le moindre mal ; le rassemblement de presque 20% des électeurs autour de sa personne l’a démontré.
Le principal défaut du candidat l’éliminant du deuxième tour: l’atermoiement.
 
Sur le même sujet
Jusqu’au bout, François Fillon a hésité entre adhérer au système et « renverser la table », selon sa promesse.
 La gestion tout en demi-mesure des iniques procédures lancées pour l’éliminer : dénonciation d’un assassinat politique tout en se rendant au cabinet du bourreau, en fut la meilleure illustration.
Pareil en matière de justice.
A-t-on entendu François Fillon critiquer avec la plus grande vigueur le laxisme de la loi Taubira du 15 août 2014, permettant au juge de l’application des peines de laisser en liberté l’assassin du fonctionnaire de police sur les Champs-Elysées ?
 
Sur le même sujet
Cette dénonciation doublée d’une explication sur la permissivité de la justice, tout en exposant sa réforme immédiate l’aurait probablement qualifié pour le deuxième tour.

A la place il a préféré « suspendre » sa campagne.
Ainsi, un français de papier, obnubilé par la haine des fonctionnaires de police a réussi à conduire le champion de la droite à suspendre sa campagne.
Quelle absurdité.
François Fillon est le seul responsable de sa défaite
 
Et les places de prison : 16.000 étaient prévues dans le programme du candidat.
Encore une fois pourquoi cette pusillanimité ?
Non, les Français attendaient du candidat de la droite la volonté de construire autant de places qu’il en serait nécessaire pour enfermer toute personne menaçant les intérêts de la Nation et la tranquillité des Français.
 
Sur le même sujet
Ils n’ont pas été dupes : François Fillon a perdu nombre de leur vote soit vers MLP soit vers NDA.
Il est le seul responsable de sa défaite.
Il en va en amour comme en politique.
A force d’hésiter, on perd tout.
 François Fillon a survécu grâce au rassemblement du Trocadéro, tout en prenant ses distances avec Sens commun, son organisateur, mais en songeant à les associer à son futur gouvernement…
Quelle cohérence !
 
Sur le même sujet
Même les gens de gauche ne comprenaient pas sa schizophrénie quant à l’avortement.
Au Parlement, vote du « droit à l’avortement », mais en privé adhésion à la doctrine catholique le qualifiant de crime.
Vae Victis.
 Cependant, le coup de grâce, la disqualification du candidat auprès de la droite, est venu concomitamment à sa défaite.
Alors qu’il n’avait cessé de le vilipender tout au long de la campagne, y compris en recourant à des jeux de mots burlesques associant son prénom au nom de l’actuel président de la République, François Fillon a appelé hier à voter pour Macron.
 
Sur le même sujet
Si François Fillon s’est résigné à la fin de sa campagne, ne le suivons pas dans son lent engourdissement.
Au deuxième tour, pas une voix ne doit se porter sur Emmanuel Macron !
 Comment la droite républicaine pourra t elle faire campagne aux élections législatives alors qu’elle aurait appelé ses électeurs à lui donner une légitimité qu’il ne mérite pas ?
Le candidat François Fillon prend prétexte du caractère malheureux du programme économique de MLP pour appeler à voter EM.
 
Emmanuel Macron personnifie le parti de l’étranger
 
Bien sûr qu’il a raison.
Mais ce n’est pas l’élément essentiel du choix.
 Si ça l’était, les Français auraient eu raison de choisir au premier tour un banquier égoïste à un politicien professionnel.
 L’élément essentiel du choix c’est la figure de la France.
Doit-on préserver son identité ou doit on l’offrir aux quatre vents ?
Emmanuel Macron personnifie le parti de l’étranger.
 C’est d’autant plus malheureux qu’il est brillant.
 Ses études en témoignent : sensibilité pour la philosophie, formation à l’administration publique.
Or, tout cela est mis au service de la dilution de l’identité nationale.
 
 C’est Emmanuel Macron qui dans des déclarations réitérées a promis de faire de la France une terre d’accueil pour tous les étrangers.
 
C’est lui qui malgré ses dénégations a livré Alstom aux Américains.
 
 La conséquence ne s’est pas fait attendre : des centaines de salariés ont été sacrifiés et se retrouvent au chômage.
 
La politique économique à laquelle a participé Emanuel Macron comme ministre a échoué.
 
Pourtant l’indice de la bourse de Paris monte en flèche ce matin à l’annonce de sa qualification au deuxième tour.
 
C’est bien la preuve qu’il est le candidat du système dans lequel se vautrent les profiteurs de la mondialisation heureuse.
 
 Ce n’est pas ma France.
 
C’est pourquoi le 7 mai 2017, je ne voterai pas Emmanuel Macron.

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.