jeudi 16 mars 2017

Perpignan : la détresse des femmes SDF (vidéo)

Le 16/03/2017

Françoise, SDF à Perpignan depuis 3 ans. / © F3 Pays catalan

Françoise, SDF à Perpignan depuis 3 ans. / © F3 Pays catalan

A Perpignan, France 3 Pays catalan a partagé la détresse de deux femmes sans domicile fixe, Françoise et Véronique. Par Sylvie Bonnet

Dormir dans la rue. Une réalité dure à affronter pour tous les êtres humains. Et qui comporte encore plus de dangers pour les femmes SDF confrontées aux agressions des hommes.

Françoise, entre ponts et foyers d'hébergement  
Depuis trois ans, elle vit dans la rue.
 Et pourtant, Françoise bénéficie du RSA.
 Mais cela ne suffit pas.
 Sans domicile fixe, elle rejoint chaque soir son abri improvisé sous un pont de Perpignan.
Là elle doit se protéger comme elle peut du froid et de l'humidité.
Et elle tente de se faire invisible pour ne pas subir les agressions d'autres SDF ou de passants sans scrupule.
Françoise connaît l'existence des centres d'hébergement d'urgence.
Elle s'y rend régulièrement quand le froid est trop vif ou pour pouvoir se laver.
 Mais pas de solution à long terme dans ces centres conçus pour parer au plus pressé.
Et des contraintes horaires mal vécues par ceux qui s'accrochent à leur liberté, seul bien précieux qu'ils possèdent encore.
 
Véronique, entre alcool et compagnons de galère

Véronique, elle, n'est pas seule.
Yann et Jean Pierre sont ses compagnons de galère.
Marquée par la vie, six ans à la rue après une rupture familiale, la SDF s'est réfugiée dans l'alcool et sombre dans une spirale infernale.

Véronique, dans la spirale de l'exclusion à Perpignan. / © F3 Pays catalan      
Véronique, dans la spirale de l'exclusion à Perpignan. / © F3 Pays catalan
 
Véronique avoue être larguée et doit lutter pour garder ses quelques affaires personnelles.
 Elle aussi aimerait trouver un toit, mais son RSA lui permet juste de s'offrir le petit luxe de quatre ou cinq jours d'hôtel.
 
Portrait croisé de deux détresses, avec France 3 Pays catalan




Femme SDF à Perpignan

Alain Sabatier a rencontré deux des femmes qui dorment dans la rue à Perpignan. - F3 Pays catalan 

A Perpignan, on estime à 200 la population SDF. Près d'un sur 10 serait une femme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.