vendredi 24 mars 2017

Nouvelles prières de rue et manifestation contre la fermeture de la mosquée à Clichy (IMAGES)

© Jonathan Moadab
Prière de rue à Clichy-la-Garenne après la fermeture de la mosquée

 
Il y a quelques jours, la fermeture d'un lieu de culte musulman, dont le bail n’avait pas été renouvelé, avait suscité les protestations des fidèles. Ils se sont à nouveau rassemblés pour une prière à ciel ouvert.
                                    
Le 24 mars en début d'après-midi, plusieurs centaines de musulmans se sont rassemblés à Clichy-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine, pour la prière du vendredi.
Parmi les croyants, le directeur du Comité contre l'islamophobie en France (CCIF) Marwan Muhammad a pris la parole avant d'entamer le rite.


Après la prière, d'autres orateurs ont pris la parole, qualifiant la fermeture de la mosquée de «trahison du maire».

 
Plus tard dans l'après-midi, l'édile LR, Rémi Muzeau, est venu s'exprimer devant les personnes rassemblées, assurant qu'il s'engageait «au financement rapide de la construction d'un lieu de culte musulman» à Clichy-la-Garenne.



«Menteur !», a alors lancé quelqu'un dans l'assemblée. Un opposant à la fermeture de la mosquée a ensuite appelé à poursuivre les rassemblements «jusqu’à ce que le maire trouve une solution digne et décente».
«Rendez-nous notre mosquée !» ont scandé les manifestants devant la mairie, agitant des drapeaux français.



Plusieurs véhicules de police avaient été déployés, alors que l'évacuation et la fermeture de la mosquée avaient eu lieu dans une ambiance tendue le 22 mars.



Des croyants avaient en effet tenté de s'interposer avant d'être évacués par la police. Ils avaient ensuite manifesté devant la mairie avant d'entamer une prière dans la rue.
La mosquée, dont le bail n'avait pas été renouvelé par la municipalité LR, qui veut y installer une médiathèque, était occupée illégalement depuis 2015.

Lire aussi : Prières de rue et manifestation après l’évacuation tendue d’une mosquée à Clichy-la-Garenne (IMAGES)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.