jeudi 9 mars 2017

Et maintenant, occupons-nous de Macron !

 


Le 09/03/2017

 
Emmanuel Macron est la figure la plus emblématique de cet État finissant sous nos yeux dans la déconfiture.
 
Derrière le théâtre des ombres qu’est devenue la vie politique française se joue un combat acharné pour défendre le système économique libéral avec ses dogmes inhumains de la compétitivité et de la flexisécurité, le système financiarisé car abandonné au système bancaire, le système européiste car aveuglé par une fausse conception de la construction européenne, le système multiculturel et islamophile car refusant d’identifier le terrorisme musulman, et enfin le système relativiste car rejetant le bienfait des structures naturelles et notamment familiales.
Tout ce dont Emmanuel Macron est l’icône.

Emmanuel Macron est la figure la plus emblématique de cet État finissant sous nos yeux dans la déconfiture.

Produit de l’ENA, de l’Inspection des finances, fils spirituel de Jean-Pierre Jouyet qui a été aux manettes sous les deux derniers quinquennats, de Nicolas Sarkozy et de François Hollande !

 Emmanuel Macron, soutenu par tout ce qu’il y a de plus vieux et de plus éculé du système qu’il prétend combattre, Gérard Collomb, Pierre Bergé, Jacques Attali, Alain Minc, sans parler de Line Renaud et de Geneviève de Fontenay…


 Comment croire un instant que cet homme-là, avec ce parcours, avec ces soutiens-là, puisse incarner ce qu’il prétend ?

Gérard Collomb est l’archétype du bourgeois alter ego d’Alain Juppé, chacun d’un côté d’une frontière idéologique qui n’existe plus ; c’est la vieille politique dont les Français ne veulent plus.

Pierre Bergé est le chantre d’une alliance puante de l’argent, du pouvoir et du sexe débridé.

Jacques Attali et Alain Minc sont les intellectuels jamais à court d’une idée brillante et intelligente pour nous faire avaler les couleuvres d’une fausse modernité qui n’est qu’un relookage des recettes éculées du libéralisme à bout de souffle.

Line Renaud et Geneviève de Fontenay représentent les égéries d’une culture du french cancan et des mirages de la civilisation du loisir et du divertissement avec laquelle on a éteint notre aspiration vers les sommets de la transfiguration du réel à travers la recherche de la beauté.

Voilà ce que révèlent ces soutiens des inspirations réelles de ce jeune loup propulsé dans le monde médiatique de la marchandisation du politique.
Macron, cet insatiable séducteur, prône la révolution…
Mais il n’a rien d’un révolutionnaire, notre élégant et fringant banquier !
 Et sa révolution n’en a que le nom.
 Lisez bien.
 Il ne remet rien en cause des fondements du système.
 Sa révolution n’est qu’un leurre, comme tous les concepts qu’il utilise ; c’est la révolution du management, de la gestion de ce qu’il faut défendre à tout prix.

N’est-ce pas, Messieurs Jouyet, Attali, Minc et Bergé ?
Vous, les enfants perdus de la République de Mitterrand, Chirac et Sarkozy ?
Sa révolution n’est que fumisterie et enfumage !

Emmanuel Macron, c’est encore la recherche de la quadrature du cercle.
« L’homme-tout-et-rien, qui est tout parce qu’il n’est rien et inversement. L’homme désincarné, sans racines, sans parti, sans idéologie.
 Ce qu’il faut à la mondialisation heureuse » 1.
Il est aussi celui qui ne reconnaît pas la culture française et rejoint madame Taubira dans son combat pour la repentance sous toutes ses formes.
En ces temps d’aveuglement et d’incantation, où tous les tenants de la vulgate libérale jouent leurs dernières cartes, chacun peut croire y trouver son compte, sauf la France et le bien commun des Français.
Il y a du prestidigitateur dans cet homme, qui, dans le genre, ne manque pas de talent.
 Comme Giscard d’Estaing il y a quarante ans.

L’Histoire est un éternel recommencement.

Il est grand temps que les masques tombent !
Notes:
  1. Vincent Castagno in Causeur, mars 2017, p. 50


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.