dimanche 5 mars 2017

Grande-Bretagne. Un musulman hurle des insultes racistes à sa victime et agresse une femme: « Tu ressembles à un porc ». (Vidéo)

Le 05/03/2017


musulman
    

 Imaginez si une personne non musulmane disait cela à un musulman, cela serait diffusé en boucle sur tous les médias.


La vidéo britannique montre un homme musulman hurlant des insultes à un homme blanc en lui disant qu'il ressemble à un porc.
 
L'origine du conflit est inconnue, mais la vidéo débute avec l'homme musulman prenant en photo la plaque d'immatriculation de la voiture d'un autre homme tout en lui lançant des insultes.
«Toi, fils de pute!», dit-il avant de se diriger vers une femme qui filme la confrontation et de la prendre en photo.
«Enlève ce putain de téléphone de mon visage avant que je ne le frappe, toi fils de pute!» Lui dit-il.
L'homme musulman continue alors à réprimander sa première victime.
«Regarde-toi - tu manges du porc et tu ressembles à du porc, toi putain de cochon - toi putain de trouillard!», hurle-t-il.


 
«C'est raciste», répond l'homme.
«Je t'ai traité de bâtard de porc, je ne t'ai pas traité de bâtard blanc,» répond l'homme musulman.
«C'est fondé sur la race ou la religion», corrige l'autre homme.
L'homme musulman commence alors à hurler des insultes à un autre passant, en criant: «Va te faire foutre! Va te faire foutre! Putain de pute stupide - ce n'est pas ton pays!
Il se prépare alors à cracher sur la femme qui filme la rencontre, ne réussissant qu'à cracher sur lui-même, avant qu'il ne lui envoie de violents coups de poing, déséquilibrant le téléphone de la femme et lui criant "dégage bordel!"
La femme semble dire "ne me touche pas!" À la fin de la séquence avant que la vidéo ne coupe.
La police métropolitaine a réagi à la vidéo par tweet en déclarant qu'ils avaient besoin d'une localisation afin d'enquêter sur le problème.
Les critiques ont souligné que le coupable pourrait facilement être identifié via la plaque d'immatriculation de sa voiture.
Malgré le fait que la vidéo ait été retweetée plus de 16'000 fois sur un compte et malgré des millions de vues sur Facebook, pas une seule agence de presse n'a publié cette vidéo.
C'est peut-être parce que les images ne correspondent pas au récit post-Brexit qui prétend que les crimes haineux et racistes sont commis seulement à l'encontre des migrants et des musulmans.
Comme l'explique Brendan O'Neill, la prétendue hausse des crimes haineux est en grande partie fondée sur l'hystérie. "
Le fait que divers fonctionnaires ont activement cherché les preuve de la haine post-Brexit, implorant les gens à téléphoner à la hotline de la police et au fait que pratiquement n'importe quoi peut être enregistré comme étant un crime de haine de nos jours, même s'il n'existe pas de preuve pour cela."
 
Traduction Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch
 

2 commentaires:

  1. Des insultes qui ne me surprennent pas, j’en ai eu de similaire il y a environ 1 an dans un supermarché :
    vous sentez le vieux fromage, vous buvez du vin, vous manger du porc, etc. ; et pour quoi ? Je n’est pas accepté d’être bousculé par cette femme qui trouvait que je ne me servais pas assez vite à son goût. (ma réaction verbale a été à la hauteur des siennes)

    RépondreSupprimer
  2. Des insultes qui ne me surprennent pas, j’en ai eu de similaire il y a environ 1 an dans un supermarché :
    vous sentez le vieux fromage, vous buvez du vin, vous manger du porc, etc. ; et pour quoi ? Je n’est pas accepté d’être bousculé par cette femme qui trouvait que je ne me servais pas assez vite à son goût. (ma réaction verbale a été à la hauteur des siennes)

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.