lundi 20 mars 2017

De quoi Macrhollande est le nom ? Du vide !

Le 20/03/2017
 
Résultats de recherche d'images pour « macron le candidat de hollande » 


On  dans Nanouche, TRIBUNE LIBRE
Bienvenue Chez Manu (Macron), la fabrique boboïsante la plus polluante, et huppée du tout Paris !

Il n’incarne tellement rien, excepté un racolage tous azimuts et un clientélisme outrancier que tous les opportunistes, les has-been popoliticiens ainsi que les « élites » bobos ne marchent plus, mais courent derrière cette machine à recycler, qui ne produit que des gaz nauséabonds de : Robert Hue le coco à Bayrou la girouette en passant par Delanausée et Cohn-Bendit le soixante-huitard attardé…. Bienvenue Chez Manu, la fabrique boboïsante la plus polluante, et huppée du tout Paris !
Le Prêcheur En Marche…
 L’enfumage reprend à son compte la « discrimination positive », en piquant l’idée au président Sarkozy, excepté que la sienne n’a rien à voir.
La sienne, n’est que clientéliste.
Au passage on appréciera : qu’il ne veut pas donner le droit de vote aux étrangers, mais … directement la nationalité française !
 Il souhaite limiter à 12 le nombre d’élèves dans les petites classes de primaire dans les zones d’éducation prioritaires.
Il veut renforcer le « testing » avec de belles sanctions pour les entreprises, etc, et tous les bobos applaudissent, youpiii…
Après ses propos sur la colonisation en Algérie, en déplacement aux Mureaux, il fait des annonces sans mode d’emploi.
Démagogie, le faiseur de miracles toujours dans le sens du vent propose toujours un ramassis de mesurettes, pour faire plaisir à tout le monde.
 Il traite tous les sujets à l’identique.
Un exemple pour la laïcité : le Télévangéliste et l’expression du religieux dans l’espace public : « l’Etat est laïc, pas la société. »
 « Laissons, les Français musulmans prendre leurs responsabilités en toute transparence », donc laisser se développer le communautarisme !

Jamais vous ne l’entendrez trancher quoi que ce soit et tout est pareil !
L’ami des opprimés fait preuve d’un paternalisme condescendant à l’égard de ses protégés.
 Son progressisme, c’est chercher partout des raisons de s’affliger.
La religion de la compassion a remplacé le sentiment de la justice.
 Il empile des mots grandiloquents, pour pointer les torts de la France.
Le prêche du 8 mars, au Théâtre Antoine.
A l’occasion donc, de la journée de la Femme, il n’en fallait pas plus à Macrhollande qui se sert de sujets d’actualités pour déclarer : qu’il souhaite, s’il est élu, nommer une femme premier ministre.
 Et bien entendu, ne reculant devant rien, il a poussé sa femme sur le devant de la scène, qui était toute heureuse d’être là, telle la Rock Star du moment, et elle aussi, de déclarer : «Dans la rue, parce que moi je me balade, vous êtes là en me disant « allez-y, on vous aime ».
Et c’est énorme pour moi. Si je tiens, c’est parce que vous êtes là», la belle déclaration d’amour que voilà « c’est parce que je veux être président, que je vous ai compris et que je vous aime », demandez le programme qui veut le programme ?!
« L’immature politique » avait bien dit qu’il n’utiliserait pas « sa famille », ah c’était donc encore à l’insu de son plein gré….
 Spectacle et mise en scène, pour un enfumage total, avec des Gogols qui applaudissent.
En Marche l’enfumage a même été capable, figurez-vous de justifier la présentation de son « programme » à la presse par le fait : « qu’il faut essayer parfois de se plier à des règles du jeu, qu’elles soient médiatiques, médiatico-politiques ou autres », puis, se ravisant, de se défendre de toute démarche superficielle en jurant que « c’est pas un programme fait pour exister dans le jeu médiatique », « Il y avait une présomption de manque de sérieux si on ne lisait pas : ‘Ceci est un programme’.
Donc on a sorti un ‘ceci est un programme’ […]. »
120 000 fonctionnaires en moins, oui, mais non et puis oui, mais que ce n’est pas au président de la République de décider « seul » sur ce sujet.
 Un moyen pour MacroComic d’entretenir le flou…
Tout et le contraire de tout, ce n’est RIEN, il n’est plus à ça près dans ses contradictions….
Macrhollande et l’argent public, une confusion des genres inquiétantes : 120 000 euros de l’enveloppe de Bercy utilisé pour son mouvement ainsi que le ministère même, alors lui sinistre de l’économie.
 Et Las Vegas, ah Las Vegas la vie semble belle en Macronie aux frais du contribuable !
 Le 6 janvier 2016, en plein Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, grand-messe mondiale de l’innovation technologique, il avait été « ovationné » par plus de 500 personnalités et dirigeants de start-up français.
«Cette opération de séduction, montée dans l’urgence, à la demande expresse du cabinet du ministre, a été confiée au géant Havas par Business France (l’organisme de promotion de la French Tech dépendant de Bercy) sans qu’aucun appel d’offres ait été lancé».
 Havas, grand copain de MacroComic.
Pour l’IGF, «la commande de la prestation Havas est susceptible de relever du délit de favoritisme», coût de la soirée : «381.759 euros, dont 100.000 rien que pour l’hôtel, où la moindre chambre était facturée plus de 300 euros la nuit».
Le PNF sera-t-il aussi rapide que pour d’autres ?
 Ah, non bien entendu, puisqu’il « attend d’avoir plus d’informations », bizarre ?
 Non, normal, que des personnes de gauche nommées par Hollande !
Mais vous n’entendrez également que peu parler de ce scandale Macron-Servier.
 Ce laboratoire, scandale du Médiator s’avère être l’inspirateur principal du volet « santé » de son programme, via un « expert » grassement rémunéré.
Quel hasard, le Prêcheur d’En Marche plaidait quelques jours plus tôt pour mieux rembourser les médicaments vendus par… les laboratoires Servier.
Heureusement, aucun journaliste n’a eu l’indélicatesse de demander à Macron si Servier faisait partie de la fameuse liste gardée secrète de ses généreux donateurs.
Un cas d’école de la collusion entre les lobbys pharmaceutiques, les politiques et les médias… Chuuuuut.
Mais que fait cette pseudo-presse d’investigation ?
Ce ne sont ni les valeureux enquêteurs du Canard, ni les fins limiers de Médiapart, ni même les expérimentés journaleux du Monde qui ont dévoilé le pot au rose, mais le docteur Irène Frachon. Connue du grand public pour avoir révélé le scandale du Mediator, elle a tiqué en relevant que le « représentant santé » (et principal inspirateur de son programme en la matière), Jean-Jacques Mourad, était en fait rémunéré par le laboratoire, pour des montants qui pourraient avoisiner le million d’euros pour la seule année 2016.
 Oui, mais voilà, Jean-Jacques Mourad est aussi le frère de Bernard Mourad, l’un des piliers de la campagne de Macron.

 C’est lui qui pilote pour Xavier Niel et Patrick Drahi les plus grands dossiers des médias qui appartiennent à ces patrons (soutiens eux aussi de Macron) : Le Monde, Libération, l’Express, BFMTV, RMC…

Vous avez aimé L’Entullé 1er ?

Vous adorez MacroComic son fiston et toute la clique des socialistes opportunistes tentant de se recaser, qui ne serait que la continuité de ces cinq dernières années en …. Pire !

 Aucune conviction, aucun scrupule, aucun but…

En Marche égal Moi-Même, En Marche égal En Mégalomanie et bientôt En Marche égal En Marcel…. Dans le Macron tout est bidon !

Nanouche

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.