mercredi 22 février 2017

Une épidémie de « Gastropolice « est à craindre…

Le 22/02/2017

16933430_10212431823378820_118135725_n

 22mercrediFév 2017

#GastroPolice @partirdu 15.03.2017 Appel à tous les Policiers, les CRS, les Gendarmes et les Policiers Municipaux.

Il y a des jours plus important ou plus tristes que d’autres, même si dans notre profession, ils se suivent et se ressemblent de part le lot de malheurs qu’ils déposent à nos pieds.
Déserter de notre rôle au sein de la société, pendant quelques jours, n’est pas une décision facile à prendre.
D’ailleurs, si nous avons résisté à cette tentation jusque-là, c’est indéniablement un signe de foi incroyable en notre métier.
Cependant, nous devons aujourd’hui nous y résoudre car cette « foi » a belle et bien été ébranlée de toute part ces dernières années… et de manière si déloyale ces derniers jours…
Le fait d’être trainé dans la boue, ne nous avait pas perturbé outre mesure jusque-là, dans la mesure où cela restait dans le sens métaphorique.
En revanche, lorsqu’on nous jette la pierre à nous les flics, c’est à dire quotidiennement depuis « Vercingétorix », cela peut véritablement briser des vies et accessoirement, quelques véhicules administratifs.
Bref, même quand on nous propose des cocktails de bienvenue, c’est pour nous cramer avec !!!
 Tout ça pour dire que le rythme de ces jets, de toutes sortes, a augmenté de façon beaucoup trop vertigineuse, sous le règne #HollandeThéo, pour que nous l’acceptions.
D’autant que cette situation en particulier, s’accumule malheureusement à mille autres, toutes plus à couper le souffle les unes que les autres.

Par conséquent, nous considérer comme « à bout… » est loin d’être usurpé.
 Oui, non seulement, nous sommes au pied d’un mur qu’il nous faut abattre ensemble… mais de plus, nous ne pouvons plus supporter seuls tout le poids de ce chaos.
Encore une fois, Il est important, pour chacun de nous, de saisir la gravité de cette démarche, tout comme il est d’autant plus important que nous soyons solidaire à l’exercer.
Rassurez-vous, il restera à jamais indéniable que cette défiance exacerbée à notre encontre n’a que trop duré.
Surtout que dans le même temps, nos soutiens se sont fait plus que timides.
 A commencer par ceux, idéalement légitimes, de nos pitoyables dirigeants politiques.
Tous les symptômes de la #GastroPolice sont donc réunis à présent.

Oui, assurément, l’emballage médiatique autour de nous est à gerber.
Avec toutes les merdes qu’on nous jette à la tronche, il y a effectivement de quoi choper la #Chiasse. Et enfin, notre ténacité à se tenir debout sur tous les fronts brulants, sera une des causes incontestables d’une montée de fièvre.
Tous les médecins de notre pays sont ainsi capables de consigner cela sur ordonnance.
Au pire, s’ils regardent quelques minutes #BFM et qu’ils apprennent dans le même temps que vous êtes Policiers ou Gendarmes, ils vous diagnostiqueront au minimum une dépression, sans aucune complaisance.
Tout comme la France, nous avons besoin d’un électrochoc car chez beaucoup de collègues, leur dernier encéphalogramme indique tout au plus, un trépas, depuis que même #Roumanoff et #Ribéry se permettent de nous faire des leçons de morale.

 Oui, nous avons clairement touché le fond !!!

 Même si dans notre maison, l’expérience prouve que le pire n’est jamais certain…

 Bref, puisque nous sommes des #Racistes, puisque nous sommes même désignés comme des #Violeurs, des #Violents (avec le plébiscite du syndicat de la magistrature), « Puisqu’on est fou, puisqu’on est seul, puisqu’ils sont si nombreux » #Cabrel, puisque personne ne nous laisse le droit de parler pour nous défendre, puisque nos cris d’alertes n’ont jamais trouvé écho de manière convenable, alors nous allons nous taire… mais de façon si assourdissante que tous… n’auront plus d’autre choix que de nous entendre !!!

 #GastroPolice
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.