mercredi 8 février 2017

Le député Nicolas Dhuicq de retour de la ville d’Alep, en Syrie. Les médias traditionnels ont menti

Le 08/02/2017


Résultats de recherche d'images pour « alep »

 7 février 2017

« J’ai été agréablement surpris de constater que cette ville était debout. Nous sommes très loin de l’anéantissement d’une ville dont on n’a pas cessé de nous parler.

 Contrairement à ce que les médias traditionnels ont affirmé, au moins 65  % de la ville d’Alep est debout.
On n’est pas du tout dans une ville totalement rasée, totalement détruite.
20  % de la ville sont effectivement rasés mais pas tout.
C’était une ville de 2,3 millions d’habitants; il reste 1,5 million d’habitants aujourd’hui et on considère qu’il y a eu 40.000 morts civils.
On est très loin de l’anéantissement d’une population qui nous a été décrit  ! ».

Député « Les Républicains » de l’Aube depuis juin 2007, Nicolas Dhuicq s’est rendu à Alep le mois dernier.
Aux côtés de deux confrères députés, Thierry Mariani et Jean Lassalle, Nicolas Dhuicq s’est rendu dans la ville syrienne à l’occasion du Noël arménien.
Une initiative personnelle afin de s’informer de la situation sur place.
Durant des mois, tant sur le plan géographique que politique, les médias ont présenté le conflit sous un regard niant cruellement la réalité des faits.

Des adorateurs de la mort qui ne pensent qu’à tuer

Pour les médias traditionnels, « le Président Assad est responsable de tous les maux de la Syrie.
Depuis le début de ce conflit, ils ont une vision monomaniaque considérant également qu’il existe des rebelles modérés.
Bien entendu, il n’y a plus de rebelles modérés.
 C’est vraiment une lutte pour la civilisation contre des gens qui sont des adorateurs de la mort qu’ils soient de Daech ou d’Al Nostra  !
Ils ne pensent qu’à massacrer, qu’à tuer, qu’à interdire aux femmes d’être l’égale des hommes, qu’à empêcher les petites filles d’aller à l’école et qui apprennent aux enfants de 10 à 11 ans comment décapiter les adultes !  »

« Une vision monomaniaque » de la Syrie : les médias ont du mal admettre qu’ils ont pu se tromper

« En permanence, les médias sautent d’un sujet à l’autre.
 Il faut du temps pour expliquer ce que je viens de vous dire, or les médias traditionnels ne vous offre pas ce temps-là, à l’exception de radios…

« Au moment où nous étions sous les roquettes d’Al Nostra à l’aéroport d’Alep avant de repartir, la télévision syrienne montrait des images d’obus de mortiers français en parfait état.
Quelle est leur provenance ? »



Le député Nicolas Dhuicq espère retourner à Alep enfin en paix 

Nicolas Dhuicq s’était fait la promesse de se rendre à Alep dès la libération de la ville.
Son vœu a été exaucé.
Il espère maintenant pouvoir retourner sur place.

« Les Syriens m’ont enrichi humainement.
 Il ont permis de m’aider à devenir je l’espère meilleur et c’est pour eux que je veux me battre.
J’ai un vœux, j’aimerais être très vieux un jour et aller avec mes petits-enfants à Alep pour voir cette cité reconstruite et les gens vivre en paix ».




 
Un entretien avec Armel Joubert des Ouches

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.